Pétition unitaire Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles (CPGE)

Contacter l'auteur de la pétition

Ce sujet de conversation a été automatiquement créé pour la pétition Pétition unitaire Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles (CPGE).


Visiteur

#51 Re:

2013-11-24 19:15


Visiteur

#52

2013-11-24 19:16

La garantie d'un enseignement habilitant le maximum d'étudiants de CPGE à réussir aux concours passe par la reconnaissance et le maintien de nos statuts de professeurs de CPGE tels qu'ils sont actuellement décrits par le décret de 1950.Toute atteinte à celui-ci ne fera que détruire une structure soutenue par nos efforts et notre implication en faveur de nos étudiants.
Ce serait un affront et une catastrophe pour nos étudiants.
jessyjumper

#53 CPGE

2013-11-24 19:20

M. Peillon est connu depuis longtemps comme l'ennemi juré des classes préparatoires. Or il était pressenti comme futur ministre de l'éducation bien avant l'élection. Pas de surprise donc quant à cette attaque en règle contre les profs de prépa, attendue par tout électeur de M. Hollande.
Et si l'on prend du recul, on observera que ce sont toujours les gouvernements socialistes qui mettent en oeuvre des mesures tendant à une baisse significative du niveau de vie des professeurs. Ainsi, réduction de 15% du taux des HSA par Allègre en 1997/98, refiscalisation des heures supplémentaires par Ayrault, qui constituaient pourtant une bouffée d'oxygène pour de nombreux professeurs, et pas seulement en prépa...
Bref, les meilleurs faux amis des profs.

Visiteur

#54

2013-11-24 19:23

Réforme scandaleuse dont le retrait doit être immédiat.

Visiteur

#55

2013-11-24 19:24

Sauvons le modèle républicain!
F.

#56 Re:

2013-11-24 19:26

#48: -

Bien dit !

Corriger 15 copies et 50 ce n'est pas pareil. Il est normal de payer plus ceux qui ont plus d'élèves.

C'est aussi aux enseignants de participer aux fora pour encourager les élèves à venir dans leurs classes :-)

Par contre pour les colles c'est vraiment un scandale.

Ce message a été supprimé par l'auteur de cette pétition (Montrer les détails)

2013-11-24 19:27



Visiteur

#58 Re:

2013-11-24 19:27

#48: -

La rémunération des colles dépend de l'ORS qui lui-même intègre avant tout le niveau (1ère ou 2ème années) de classes dans lesquelles on enseigne


Visiteur

#59 Sous-service

2013-11-24 19:31

Dans la mesure où l'ORS passerait pour tous à 10H, on peut se demander comment le Gribouille qui a pondu ce projet traiterait le cas des collègues de prépas littéraires qui ont un service de 9 voire de 8 heures. Ils complètent leur service par des heures de ménage?

Visiteur

#60 Re: CPGE

2013-11-24 19:31

#53: jessyjumper - CPGE

Exactement.

On n'est jamais aussi bien trahi que par ceux qui prétendent nous vouloir du bien.


Visiteur

#61 Re: Sous-service

2013-11-24 19:33

#59: - Sous-service

Non, ils auront une classe de plus, pour le même salaire. Ou bien ils feront des colles gratuites...


Visiteur

#62

2013-11-24 19:33

Écrire un commentaire...

Visiteur

#63

2013-11-24 19:39

Disqualifier la compétence : le pire moyen d'éduquer.

Visiteur

#64

2013-11-24 19:40

M


Visiteur

#65

2013-11-24 19:45

Ce projet, à la fois vexatoire et destiné à dresser des catégories d'enseignants les uns contre les autres, s'inscrit dans un plan général de démantèlement progressif et insidieux, et parfaitement idéologique dans son principe, du système des classes préparatoires aux grandes écoles.

Visiteur

#66

2013-11-24 19:46

On peut également supprimer l'article visant à annuler les différences de traitement selon le nombre d'élèves en classe. 15 élèves ou 48 élèves ne représentent pas la même charge de travail!

Ce message a été supprimé par son auteur (Montrer les détails)

2013-11-24 19:47



Visiteur

#68

2013-11-24 19:49

Heureusement, qu'il y a des professeurs sérieux préparant nos enfants aux Grandes Ecoles de Science et d'Econonomie car si on ne comptait que sur l'ENA nous ne déposerions plus de brevet ou d'organisations innovantes. Alors puisque la France est encore dans le peloton de tête de l'instruction scientifique que les cerveaux de l'administration publique cesse de vouloir tout casser dans une filière qui fonctionne encore !!

Visiteur

#69

2013-11-24 19:49


Visiteur

#70

2013-11-24 19:50

M. le Ministre, vous semblez n'avoir pas mis les pieds en prépa depuis bien longtemps (si toutefois cela vous est déjà arrivé) ou être pour le moins mal renseigné au sujet de nos étudiants, vous qui parlez sur votre blog de "parcage des CPGE dans les lycées", d'"appauvrissement durable des sensibilités", d'"infantilisation", de "traumatismes psychologiques". Peut-être écoutez-vous trop les Marie Desplechin et consort, qui assènent des tombereaux de contre-vérités à ce sujet, et sans doute pas assez les premiers concernés, à savoir les étudiants que nous nous efforçons de former du mieux que nous pouvons. Avez-vous songé un instant que ce que vous vous apprêtez à mettre en place entraînerait tout le contraire de ce que vous affichez dans les médias ? Vous qui parlez d'égalité des chances, réalisez-vous que votre politique de nivellement pas le bas (dont vous n'avez pas seul la responsabilité depuis 30 ans, mais que vous poursuivez avec autant de mauvaise foi que ceux qui vous ont précédés de quelque bord politique qu'ils soient) mettra à terme fin à plus d'un siècle d'école républicaine, au profit d'officines privées que seuls les plus riches pourront se payer pour bénéficier d'un enseignement de qualité ? Mais que je suis naïf, vous le savez très bien ! Vous vous en moquez certainement, vos enfants à vous ne connaîtront pas cette école au rabais. Mais en tant que ministre, vous avez très certainement de la hauteur de vue : si nous parlions des futurs ingénieurs de notre pays, ceux qui seront formés dans quelques années, une fois que vous aurez mis à bas un système qui fait ses preuves encore aujourd'hui ?
La destruction progressive de l'école publique, depuis le primaire (quelle proportion d'élèves ne savent pas lire ou compter à leur entrée au collège, en comparaison aux années 80 ?) jusqu'au bac (la dernière réforme de la filière S n'apporte-t-elle pas la preuve que la France a renoncé à former des scientifiques ?) atteint aujourd'hui un seuil critique. Aurez-vous le courage de dresser contre les experts en marchandisation de l'école qui vous conseillent au nom d'un libéralisme sans limite ? C'est notre indépendance culturelle et technologique qui est en jeu.


Visiteur

#71

2013-11-24 19:52

Inacceptable !

Visiteur

#72

2013-11-24 19:54

Proposer le retrait

Ce message a été supprimé par l'auteur de cette pétition (Montrer les détails)

2013-11-24 19:55


le sage des Alpes

#74 Un gouvernement de gauche?

2013-11-24 19:55

J'ai choisi d'enseigner dans une prépa de proximité avec toutes les difficultés d'adaptation des cours que cela suppose, sans parler du temps passé aux corrections de plus en plus ardues et à l'aide individualisée (et bénévole) à des étudiants de plus en plus demandeurs et de plus en plus nombreux. Avec des résultats encourageants , puisqu'on compte les premiers agrégés issus de cette classe. Tout cela pour m'entendre dire par des bobos qui n'ont jamais enseigné ou si peu ou dans des postes bien protégés ( IUFM en particulier)que je travaille pour des privilégiés et que je suis bien trop payé. C'est proprement inacceptable. Continuez comme ça, Messieurs Ayrault et Peillon, vous êtes les meilleurs alliés de ceux qui oeuvrent à la démolition de l'enseignement public. Et de grâce , évitez nous votre jésuitisme en prétextant qu'il s'agit d'aider nos collègues de ZEP. Vous jouez des populismes pour mieux justifier des mesures qui vous sont dictées par Bruxelles.C'est pourquoi , contrairement à la formule -type utilisée par mes collègues, je ne vous saluerai pas respectueusement.

Visiteur

#75

2013-11-24 19:58

Arreton de pénaliser les prof de prépas; la prépa est le seul moyen pour les personnes à petits budjet de faire des etudes,à cette vitesse les prépas vont disparaitre et seuls les riches pourront étudier... ce serra un cercle vicieux