Pétition contre la censure dans les bibliothèques universitaires.

Contacter l'auteur de la pétition

Ce sujet de conversation a été automatiquement créé pour la pétition Pétition contre la censure dans les bibliothèques universitaires..


Visiteur

#1

2015-02-03 23:30

Après une vie déjà longue je sais que l'histoire est en récréation permanente.

Visiteur

#2

2015-02-03 23:34

ADEVARUL ESTE SINGURA SANSA A OMULUI DE A FI PE O CALE CU LUMINA SI IUBIRE DIVINA PENTRU EL INSUSI !

Visiteur

#3

2015-02-03 23:38

"Je suis" intéressée par les débats et controverses qui instruisent.

Visiteur

#4

2015-02-03 23:39

Soutien de la section PCF du Golfe de Saint-Tropez

Visiteur

#5

2015-02-03 23:44

C'est une excellente initiative que j'attends depuis plus de 40ans!

Visiteur

#6 Vous avez dit démocratie ?

2015-02-03 23:54

Terminant l'excellent livre de Parenti sur la Yougoslavie, j'ai l'occasion de comparer la réalité historique avec le "journalisme" des années 90 qui criait haro sur la Serbie. je fus moi-même tellement manipulé, que je n'avais pas osé défiler contre l'OTAN, de peur dêtre considéré comme un "rouge-brun". Alors que j'ai toujours, avec tant d'autres, lutté avec acharnement contre les nazis, fachistes, collaborateurs anciens et néos et que je le fais encore et toujours plus ! La propagande que j'avais facilement évité lors de la première guerre du Golfe avait eu un effet sur moi cette fois-ci.

Pourtant, je ne m'étais pas trompé. Les bruns étaient bien du côté de l'OTAN, comme ils sont maintenant en Ukraine aux commandes à Kiev. Bien sûr, tout cela demande peut-être à être nuancé, mais quand-même, que de procès en sorcellerie pour les peuples qui cherchent à éviter de tomber dans les crocs des impérialismes occidentaux. Et que de procès pour celles et ceux qui essayent de démonter les mécanismes à l'oeuvre dans la lutte idéologique chez les universitaires officiels.

Que les chercheurs continuent de chercher et qu'ils répandent leurs trouvailles. Merci aux éditions Delga de s'en faire le relais. Bravo à Annie Lacroix-Riz et à Aymeric Monville qui cherchent toujours à vulgariser leurs recherches, leurs travaux aux plus grand nombre (et continuez à diffuser vos conférences).

N'oublions pas que Roberts n'est pas tendre avec Staline. il en dresse un portrait politique. C'est sûr, ce n'est pas du Nicolas Werth...


Visiteur

#7

2015-02-04 00:06

Fabre d'Olivet écrivait, à l'époque de la Révolution que "L'histoire est une fable convenue".

Visiteur

#8

2015-02-04 00:13

la diffusion du travail des universitaires et des chercheurs me parait importante
Ivan

#9 Reconnaissance universitaire

2015-02-04 00:26

Il est inadmissible que les travaux de chercheurs reconnus ne puissent être consultés dans les bibliothèques universitaires.


Visiteur

#10

2015-02-04 01:20

en ce temps où l'on parle beaucoup de liberté d'expression il me parait insensé que des personnages aussi éminents puissent pratiquer une censure inadmissible

Visiteur

#11

2015-02-04 01:46

Il n'est pas admissible que des gens comme L.-F. Celine soient cités dans les médias et qu'un ouvrage critique comme celui_là ne soit pas admis à la lecture à l'Université.

Visiteur

#12

2015-02-04 02:02

Ce bibliothécaire se permet de censurer un livre sans en avoir pris connaissance ni sans avoir pris connaissance des avis que des spécialistes du sujet pouvaient avoir émis.
Sa décision est une agression contre le droit des usagers de la bibliothèque dont il a la charge. Il a gravement porté atteinte à son rôle. De plus il se permet de rejeter du même élan la production d'un éditeur, confondant auteurs et éditeurs.... On se croirait revenu au Moyen-Age ou à ce qu'on nous en a dit.

Visiteur

#13

2015-02-04 05:08

Sans aucune polémique politique, la recherche de la vérité n'est ni de Droite ni de Gauche...

Visiteur

#14

2015-02-04 07:38

Je soutiens le travail de vérité et de lumière d' Annie Lacroix-Riz qui est loin d'être un combat d'arrière garde, d'un faible intérêt ou encore anecdotique. "Un seul combat est perdu d'avance, c'est celui auquel on renonce" Vaclav Havel. Tout mon respect à sa pugnacité et à son esprit de résistance...

Visiteur

#15

2015-02-04 08:17

Censurer la recherche ne peut avoir la moindre justification. Cela revient à censurer la pensée et son expression publique

Visiteur

#16

2015-02-04 08:18

Lutter contre la résurgence du pire toujours à l' affût , en bête immonde , latente ou patente . Ces mécanismes de résurgence sont à comprendre disait Jacques Lacan en 1964 , soit 20 ans après la barbarie des passages à l' acte , et Hegel et Marx ne suffisent pas , nécessaires certes , car de s' offrir en sacrifice à des dieux obscurs , peu y résistent avec courage . Car devant la méconnaissance , l' indifférence , le détournement du regard , il y a un sacré boulot surtout si la censure voulue et orientée contre le communisme en son temps qualifié de " mal absolu " fait des ravages dans les consciences et autres . Exemple signifiant : brevet blanc histoire de l' Art : qui a envahi la France en 1940 ? , réponse magistrale : les communistes ! .C' est sûr que la lecture d' Aragon , " Les Communistes" avaient été zappée , voire interdite , censurée ...

Visiteur

#17

2015-02-04 08:34

C'est un ouvrage indispensable à la compréhension de l'époque soviétique.

Visiteur

#18

2015-02-04 08:43

Pour régner et continuer à régner, l'obscurantisme de l'esprit s'impose au terrorisme d'État par les puissances de l'argent, le lavage des cerveaux et devenue une priorité dans le monde de la finance ! De par le monde aujourd'hui, on soufre du manque de courage des hommes et des femmes éclaires pour dénoncer de tels actes terroristes à l'encontre de l'esprit humain par le pouvoir de l'argent a travers l'sbires des états a la solde de la finance dont le but principal est le maintien des guerres dans les quatre coins monde disséminant des populations entières, a enrichir l'industries de l'armement, ainsi que celles qui seront mandate a la reconstruction, et tout cela avec l'aide inconditionnelle des chiens de garde les plus dangereux pour le monde civilisé l'État des MEDIAS aux ordres de la FINANCE !!

A.CASADO
roma

#19

2015-02-04 08:56

Cette forme de censure va de pair avec l’aide et le soutien officiel apportés aux nazis ukrainiens. Pas de réel changement dans la politique française depuis les années trente, globalement c’est la continuité. Les quelques intermèdes ont été de courte durée, c’est intolérable !


Visiteur

#20

2015-02-04 09:25

Cette pétition est en quelque sorte le prolongement du 11 janvier où le peuple a massivement protesté contre l'attentat fasciste du 7 janvier : c'était une attaque contre la liberté d'expression et contre des citoyens de confession juive.
La falsification de l'histoire, de plus en plus forte, doit être combattue avec la même énergie, la même unité.

Visiteur

#21

2015-02-04 09:46

Cheminot retraité. l'histoire et son enseignement ont toujours été un sport de combat. un sport où les dominants trichent pour le rester. CQFD

Visiteur

#22

2015-02-04 09:54

HERRERA Rémy, chercheur au CNRS, UMR 8174 - Centre d'Economie de la Sorbonne

Visiteur

#23

2015-02-04 09:55

Il n'est jamais trop et trop tard pour prendre position contre l'hypocrisie de la "democratie europeenne" et le cynisme de ses promoteurs et defenseurs!

Visiteur

#24

2015-02-04 09:57

Défendons avec force la Liberté d'expression devant des gouvernements "collabos" qui essaient de la supprimer et risquent d'imiter les nazis qui faisaient des autodafés en brûlant les livres des opposants !...

Visiteur

#25

2015-02-04 10:19

Je suis en désaccord fondamental avec les thèses défendues dans cet ouvrage mais j'estime inadmissible, étant donné qu'il constitue une contribution importante à des débats fondamentaux sur les conflits qui ont marqué notre histoire récente et qui influent sur ceux que nous vivons aujourd'hui, qu'il ne soit pas mis à la disposition des enseignants, des étudiants et des personnels de l'Université qui doit rester un lieu d'échanges et de savoir.