SYNADEC

RENTREES 2011 ET 2012 : INACCEPTABLE !

 

L’Enseignement Catholique a toujours montré sa volonté d’accueil de tous et particulièrement des plus démunis.

Depuis la loi Debré de 1959, l’Etat reconnaît la participation de l’enseignement privé au service public d’éducation. Par cette loi, le législateur a affirmé sa volonté de garantir la liberté de choix des familles à travers le besoin scolaire reconnu. La participation active, et loyale envers l’Etat, de l’enseignement catholique au service public d’éducation n’a jamais été mise en défaut. Utiliser le seul outil du retrait massif d’emplois pour réduire la dette publique ne respecte plus cette volonté. Cette situation devient « intenable » !

Aujourd’hui, avec ces retraits massifs pour la rentrée 2011 et plus encore pour la rentrée 2012, l’Etat remet en cause cet équilibre. Les chiffres annoncés font craindre la fermeture de classes et de structures dans lesquelles les enfants sont présents en nombre ! Des licenciements de personnels et la perte d’emplois pour les enseignants seront donc inévitables.

L’enseignement catholique a toujours su faire preuve d’innovation pédagogique et d’inventivité. Le SYNADEC demande à l’Etat de continuer à lui donner les moyens de leur mise en œuvre.

A l’heure où, dans nos établissements l’inquiétude grandit chez les parents, les enseignants, les personnels, les gestionnaires et les chefs d’établissements, le SYNADEC demande avec force que l’Etat reconsidère ses positions sur les retraits de postes, avant que l’incompréhension, légitime, ne se transforme en colère.

 


Le Conseil d'Administration du SYNADEC    Contacter l'auteur de la pétition




Script executed with success this is not html: Array ( [type] => 2 [message] => Trying to access array offset on value of type null [file] => /home/petitions/public_html/sign_petition.php [line] => 31 )