Stop-au-port-du-masque-pour les enfants

Bonjour à tous,

voici le courrier envoyé le 25 mai dernier,à Monsieur Emmanuel MACRON Président de la République, à Monsieur Jean-Michel BLANQUER Ministre de l'éducation Nationale, de la jeunesse et des sports, à Madame la Députée Barbara BALLOT-BESSOT, à l'association des Maires de France, au syndicat des enseignants, aux responsables de l'ARS de Franche-Comté, à la DSDEN, à Madame Catherine CUINET responsable de la CCVM,à Monsieur Vincent BALLOT le Maire de Marnay, à Madame BARRY la directrice des écoles de Marnay, aux enseignants des écoles de Marnay.


Vous n'êtes pas d’accord avec les mesures du port du masque et des gestes barrières imposées par le gouvernement pour vos enfants ?

Alors partagez, signez et ce, quelque soit l'école dans laquelle sont scolarisés vos enfants.


En effet, cette pétition est valable pour les écoles de la CCVM et plus encore...

Aussi, nous tenons à rappeler que cette pétition n'est absolument pas dirigée contre les écoles mais contre les mesures du gouvernement qui durent depuis trop longtemps aux dépens du bien-être de nos enfants.





 

Madame, Monsieur,

Emmanuel MACRON, Président de la République

Jean-Michel BLANQUER, Ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et des sports

Barbara BALLOT-BESSOT, Députée

Le président de l'association des Maires de France

Le syndicat des enseignants

Les responsables de l'ARS de Franche-Comté

La DSDEN

Catherine CUINET, reponsable de la CCVM

Vincent BALLOT, le Maire de Marnay

Béatrice BARRY, la directrice des écoles de Marnay,

Les enseignants de l'école élémentaire et de l'école primaire,

 

 

Depuis le lundi 2 novembre 2020, nous nous interrogeons énormément sur ce qui arrive à l'école pour nos enfants. Nous nous demandons comment cela est possible que de telles mesures soient mises en place pour nos enfants.

 

Nous sommes parents et humains, en plein questionnement.

Est-ce vraiment possible d'obliger de jeunes enfants, à partir de 6 ans, à passer des journée complètes d'école, avec le masque sur le visage? Est-il compatible d'attendre d'un enfant qu'il soit de cette manière réceptif au contenu d'une journée pleine passée en classe, accède aux apprentissages, s'épanouisse dans tout cela?

 

Évidemment que non, et le corps enseignant en est bien conscient !

Évidemment que non, il n'est pas possible de rester attentif si longtemps quand on respire mal ou quand on voit mal, - oui, parce que porter un masque avec des lunettes et difficilement compatible...

Un cerveau moins bien oxygéné fatigue et ne peut, malheureusement c'est humain, pas être disponible pour trop de tâches successives. Les enfants subissent alors une maltraitance, oui il s'agit de cela. Obligé de se couvrir tout en devant « travailler », réfléchir, grandir. Se trouvant alors en état d'hypoxie (= le taux d'oxygénation dans le sang est gravement insuffisant, et nécessiterait d'une aide respiratoire externe si les moyens le permettaient...).

Pour rappel, l'hypoxie inhibe les principales cellules immunitaires (les lymphocytes) qui servent justement à lutter contre les infections virales. Le cerveau subit des dommages irréversibles du manque d'oxygène et de la respiration prolongée du propre dioxyde de carbone.

 

Réalisez-vous qu'il est demandé aux enfants de pratiquer du sport en portant le masque? Cela encore les met réellement en danger et est maltraitant.

 

Évidemment, à l'aspect sanitaire s'ajoute l'aspect éthique et pédagogique, puisque les enfants ont naturellement besoin dans leur développement personnel, scolaire, social ou cognitif, de lire sur les visages, de partager leurs émotions, comme de pouvoir respirer correctement, il va de soit. 

 

Nous croyons sincèrement que nous avons franchi une limite de trop et qu'il nous faut réagir, en tant qu'accompagnants d'enfants !A voir des enfants mornes, à l'attention dispersée, nous sommes alarmés !!!

 

Le ministre de l'éducation nationale lui-même a dit récemment que « De nouvelles études scientifiques ont confirmé une moindre contagiosité des enfants et un risque faible qu'ils développent des formes graves », Jean Michel BLANQUER, Lettre à tous les personnels, pour la rentrée du 26 avril 2021.

 

Il nous semble donc essentiel que soient prises en compte ces informations, que ne soit plus obligé mais proposé aux enfants ce port du masque, de manière à ce que ceux qui souhaitent respirer, vivre en somme, pleinement, le puissent.

 

Nous vivons des temps bien difficiles. Tant qu'il nous est possible de préserver les enfants, il nous semble absolument nécessaire de le faire. Rien ne laisse présager la fin du port du masque chez les adultes actuellement, -malgré l'avalanche des mesures qui ne cessent de s'ajouter les unes aux autres sans toutefois solutionner la situation ; nous ne pouvons en revanche laisser perdurer le port du masque chez les enfants ! Les conséquences pour leur santé seront et sont déjà dramatiques, ainsi que pour leur épanouissement (quid du collectif? du groupe?) et pour leur scolarité !!

 

Nous rédigeons ce courrier afin d'attirer votre attention sur les élèves de la classe de Grande Section de Maternelle qui, en septembre passeront en CP. Nous demandons que nos enfants jusqu'à maintenant sauvegardés du port du masque durant leur temps scolaire, restent préservés de cette obligation néfaste lors de la rentrée à venir. Oui, de nombreux d'entre eux craignent la rentrée de septembre, non pas pour des raisons scolaires, mais parce qu'ils savent qu'on attend d'eux qu'ils portent le masque... nous les avons entendus dire ne pas vouloir aller au CP parce qu'ils auront à porter le masque. N'est-ce pas inadmissible?

 

Nous rédigeons ce courrier afin de demander la fin du port du masque pour tous les enfants des écoles de la CCVM.

 

Depuis quand demande-t-on aux enfants de protéger les adultes? Il est temps que chacun reprenne ses responsabilités.

 

Il est bien évident que nous avons la priorité de ne mettre personne en danger. Et comme des études toujours plus nombreuses le démontrent, ce n'est pas le masque qui, retiré, mettrait plus en danger les individus. Toutefois, nous comprenons que certaines personnes craignent d'être contaminées, dans ce cas, celles-ci pourraient peut-être porter un masque FFP2 par exemple, n'obligeant pas ainsi tout le monde à se masquer??

 

Ainsi donc, nous en appelons à votre bienveillance, à votre conscience, à votre positionnement, pour tous les enfants qui aujourd'hui déjà sont concernés mais aussi pour ceux de demain. Car ce que nous avons laissé faire en novembre dure malheureusement déjà depuis 6 mois ! Et pourquoi?

Nous avons tous un rôle à jouer !

 

Nous sommes conscients des difficultés que vous rencontrez avec les mesures qui vous sont demandées d'appliquer depuis le mois de mars 2020. Nous savons la fatigue que cela entraîne pour vous enseignants, tout l'engagement et toute l'énergie qui vous sont demandés de donner. Nous croyons qu'on vous sollicite beaucoup à agir et qu'ainsi on ne vous laisse pas le temps ni l'opportunité de vous positionner. Ce courrier est une invitation à le faire avec vous, car croyez bien que nous nous engageons à défendre cette cause, nos enfants, en signant ce courrier.

 

Nous terminons sur une question : dans l’éventualité où demain un élève présenterait des séquelles physiques et/ou psychologiques liées à l’obligation du port du masque dans l’école, qui en prendrait la responsabilité ?

 

 

 

 

RESSOURCES :

 

Remarque 1 : La Belgique vient de renoncer au port du masque suite à l'envoi de 1200 mails, nous pouvons certainement faire aussi bien en France !

 

Remarque 2 : Les enseignants de l'école primaire font partie des catégories les moins touchées par le COVID !

https://www.pasteur.fr/fr/espace-presse/documents-presse/comcor-etude-facteurs-sociodemographiques-comportements-pratiques-associes-infection-sars-cov-2

 

Remarque 3 : L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a souligné « que certaines études montrent que le port du masque pendant une activité physique légère à modérée peut avoir des effets négatifs importants sur le système cardiovasculaire et pulmonaire, tant chez les personnes en bonne santé que chez celles souffrant de maladies respiratoires sous-jacentes »;

https://www.businessinsider.fr/loms-met-en-garde-contre-le-port-du-masque-pendant-une-activite-physique-intense-186000

 

Remarque 4 : Une explosion des hospitalisations en psychiatrie est observée (+de 80%) depuis le début de la crise !!!

covid-19 : les hospitalisations en pédopsychiatrie ont explosé de 80%

 

*Convention rédative aux droits de l'enfant : il y est précisé que toute discipline scolaire appliquée doit être compatible avec la dignité de l'enfant, sans maltraitance ni humiliation, sans atteinte corporelle

 

*Circulaire 2014-088 du 9 juillet 2014 : évoque les principes de la maltraitance

 

*Etude d'impact Enfance et Libertés :

enfance-libertes.fr/bilan de l'impact du protocole sanitaire sur la santé des enfants

 

 

 

 

L'association des parents d'élèves de Marnay

 

 


L'association des parents d'élèves de Marnay    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise L'association des parents d'élèves de Marnay à transmettre les informations que je fournis sur ce formulaire aux personnes ayant un pouvoir de décision sur cette question.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.fr à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...