Pour des coureurs responsables

Lorsque l'on s'engage dans l'organisation d'une course, la motivation est le carburant indispensable pour mener à bien notre projet !

Hors depuis quelques années, les contraintes imposées à chaque organisateur sont de plus en plus nombreuses et parfois injustifiées...

Il y a quelques années, les organisateurs de course de village voyaient leur peloton de coureurs grossi par l'afflux de sportifs locaux qui, pour le plaisir, s'inscrivaient à « la course du coin ».

Licenciés en club, ces footeux, rugbymen, tennismen, basketteurs... n'avaient qu'à présenter leur licence pour assouvir leur bonheur de courir au sein d'une course festive.

Leur licence suffisait et était le passeport validant leur inscription...

Et aujourd'hui?

Tout ceci n’est plus possible !

L'attestation du médecin établie pour un sport ne convient plus à un autre...

Les flexions demandées par notre bon médecin de famille pour la pratique du football ne valent pas celles demandées pour pratiquer le basket ou le bowling et encore moins, bien évidemment, pour la pratique de la course à pied... en compétition!

Adieu donc, pour nous organisateurs, cette manne providentielle des copains sportifs, licenciés dans un autre sport et qui malheureusement ne possède pas le si précieux certificat médical adéquate le jour de notre course...

Ironie du système, si le participant est licencié FFA (Fédération Française d’Athlétisme), pas d'interdiction de participer!

Que la personne désirant s'inscrire soit sprinteur, demi fondeur,  lanceur de poids ou de marteau, ce précieux sésame lui permet de s’aligner même sur le marathon car il est dans les règles

Son numéro de licence est la clé, le passe partout du grand portillon des courses, bref, au final : IL PEUT COURIR !!!

Pourtant, chez le médecin, le calcul de son indice Ruffier Dickson a-t-il été si différent que pour un autre sport ?

Un assouplissement des règles nous semble nécessaire sur ce point.

Les tests effectués pour l'établissement d'un certificat médical chez notre généraliste ne sont pas différents d'un sport à l'autre.

Dans l'absolu, si aucune décision n'était prise en ce sens, il y aurait un réel problème : pourquoi un lanceur licencié FFA a t il le droit de courir un marathon contrairement à un licencié du Foot ?

Nous souhaitons lancer cette pétition afin de demander aux plus hautes autorités de réouvrir à tous les licenciés d'une fédération sportive ou aux possesseurs d'un certificat médical le droit de participer aux courses pédestres sur route sans pour autant avoir le précieux certificat avec la mention aujourd'hui obligatoire de "non contre indication à la pratique de la course à pied en compétition".

LES 12-14 NIORT

www.les12-14niort.com

Logo sans fond