Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer, initiée par le Comité inter-établissements 34* et soutenue par le SNES-FSU 34 et SUD Education 34

Commentaires

#2

Je vis quotidiennement depuis 2017 la baisse des moyens alloués au collège Croix d'argent alors que les effectifs montent en flèche et que les locaux sont au bord de l'implosion! C'est scandaleux de voir comment sont méprisés les élèves du quartier Croix d'argent de Montpellier de la maternelle jusqu'au collège! En dépit d'un partenariat fort et durable avec les familles, du travail et des actions menées par les différents personnels pour palier les carences du rectorat, des alertes lancees chaque année, la situation se dégrade à vitesse grand V! Le saupoudrage ne peut plus durer!

V Durand (Montpellier , 2021-06-09)

#8

De l'argent ; il y en a pour l'économie mais pas pour l'éducation nationale. Partout le manque de moyens humains, trop d'élèves par classe et pas assez d'heures pour la rentrée prochaine. Tous ensemble pour l'avenir de nos enfants

Cécile Ray (Montpellier, 2021-06-09)

#12

Cela fait 7 ans que je suis un parent d'élèves FCPE investie dans la vie du collège. D'abord pour mon fils ainé et maintenant pour ma fille qui est en 4ème. Je vois clairement la situation se dégrader, un climat de petite violence s'installe et devient la norme. Le baisse et le manque de moyens humains ne permet pas/plus de mettre en place de la prévention nécessaire. Je suis inquiète et en colère.

Camille BEGHIN (MONTPELLIER, 2021-06-09)

#23

Conditions de travail inacceptables pour nos élèves et pour leurs professeurs : effectifs par classe et manque de locaux et d'installations dignes d'eux, conséquences sur inégalités sociales, aucune volonté politique REELLES pour en faire une priorite de lutte.
Aucun ministre n'était allé aussi loin dans l'hypocrisie et les déclarations mensongères scandaleuses dans les médias.
Blanquer : démission !

Muriel Navarro (Montpellier , 2021-06-09)

#26

La difficulté s'accroit et les moyens décroient.

Laetitia Granier (Montpellier, 2021-06-09)

#27

Je signe car nous n’avons aucune reconnaissance de statut, un salaire déplorable en dessous du seuil de pauvreté et que je suis contre le PIAL !

Marine Bertrand (Montpellier, 2021-06-09)

#31

SNES-FSU Lycée Henri IV

CHRISTOPHE BENOIT (BÉZIERS, 2021-06-09)

#36

Professeur retraité depuis 3 ans, j'ai vu, depuis, mes jeunes collègues se débattre avec des contraintes sans cesse plus grandes sans augmentation de moyens. Quand le ministre parle de revalorisation, cela ne passe que par les heures supplémentaires et des primes au compte goutte. Que deviendra notre jeunesse quand plus personne ne voudra être enseignant ?

Jean-Louis JACOB (Cabrières, 2021-06-09)

#46

Je signe parce que nos enfants sont l'avenir ! Il faudrait en prendre soin et laisser de côté les discours hypocrites.

Une enseignante qui fait son possible.

Karine Aznar (Montpellier , 2021-06-09)

#65

Je soutiens cette action.

launais maryse (Roquebrun, 2021-06-09)

#66

Rep + / baisse dotation

D Magnon (Beziers, 2021-06-09)

#67

Je signe parce que c'est un métier enrichissant

Nathalie FICHTER (MONTPELLIER, 2021-06-09)

#68

Tous les gens concernés doivent se battre tous au niveau national

Bruno Launais (Soubise, 2021-06-09)

#72

L'Education Nationale n'assume pas son obligation de moyens, c'est scandaleux !

Yves Cardin (Montpellier, 2021-06-09)

#93

Nous sommes des parents engagés, aux côtés des professeurs. Nous avons de bonnes relations avec l'équipe de direction et l'équipe éducative. Nous croyons en l'école de la République, celle qui permet à tous d'emprunter le même ascenseur social et d'apprendre le vivre ensemble. Si le discours politique parle de Colonne vertébrale de la nation; et de l'école inclusive. Tout ceci n'est que discours. Dans la réalité, c'est hausse des effectifs et manque de moyens.
Les baisses de moyens en heures : la Dotation Horaire Globale est insuffisante pour permettre le dédoublement des classes, concrètement des cours à 15 élèves (au lieu de 30) en maths et en français. Il n'y en aura plus pour les élèves de 4e et de 3e. Alors même que tous n'ont pas vécu l'école à la maison de la même façon. Il faudrait revenir à des classes de 25 élèves.
Le manque de moyens humains : il manque 2 AED : assistant.es d'éducation. Aujourd'hui 1 AED pour 135 élèves. Il manque aussi 3 AESH pour accompagner les enfants en situation de Handicap, enfants qui ne sont pas accompagnés depuis la rentrée. Il est inadmissible, que ces mêmes personnels soient en situation précaire ( CDD avec des salaires inadmissibles. Nous les soutenons pour qu'ils obtiennent un statut, des formations et une revalorisation de leurs salaires.
De l'argent, il y en a, le ministre a rendu 200 millions d'€uros 2 années de suite et le gouvernement a débloquer des milliards pour soutenir les entreprises. Mais rien pour l'éducation nationale!!!
Nous avons commencé à quelques parents d'élèves des collèges du Sud de Montpellier puis nous avons rencontré le collectif des parents délégués du primaire de Montpellier.
Nous sommes à l'initiative de ce comité inter établissements de l'Hérault pour faire nombre avec des enseignants et des personnels de plusieurs écoles primaires, maternelles, de collèges et de Lycées. Ce comité pour organiser le collectif et pour défendre l'Ecole Publique, de la maternelle au lycée, où partout on constate les mêmes manques de moyens. Nous soutenonsles AESH et les AED à travers Viescolère34.
Aidez-nous à faire pression sur le ministre et sur le rectorat pour que tous les établissements reçoivent des moyens dignes. Vous pouvez consulter nos demandes regroupées dans le tableau sous la lettre adressée à Monsieur JM Blanquer. Vous verrez qu'elles sont simples, justifiées et chiffrées.
Tous ensemble pour l'avenir de nos enfants.

Parents d'élèves Croix d'argent Liste indépendante (Montpellier, 2021-06-09)

#96

Retraité éducation nationale.
Très attachée à l' École !

Laurence Alloitteau (Capestang, 2021-06-09)

#103

De l'argent il y en a, pour les patrons, pour les armes destinées à réprimer les colères, pour acheter des caméras de surveillance pour des montants astronomiques mais pas pour l'école de nos enfants, ou pour l'hôpital public?
Nous payons des impôts non pour enrichir les patrons de CAC40 à coup de CICE, mais pour assurer à chacun.e un accès égal et de qualité au service public.
Pourquoi nos enfants devraient-ils payer de leur qualité d'enseignement les choix égoïstes de nos dirigeant.e.s?
Quand certain.e.s font campagne sur la sécurisation es établissements scolaires à coups de portiques et de vidéosurveillance généralisée, nous demandons des bâtiments adaptés, et surtout des personnels qualifiés, déprécarisés (fonctionnaires), en nombre suffisant! Car la précarité des personnels et le surnombre des élèves sont les premiers facteurs "d'insécurité"!

Diane Guénot (34070, 2021-06-10)

#106

Plus de moyens pour mieux accueillir nos enfants et pour de meilleures conditions d'enseignement - Soutien aux équipes éducatives et personnel qui interviennent avec et pour nos enfants

Judicaëlle Ménard (Montpellier, 2021-06-10)

#114

Je suis inquiète pour tous ces élèves, pour la santé du personnel actuellement en poste dans ces établissements et pour l'avenir de ces étudiants et le devenir de notre pays.

Patricia Marin (Perpignan, 2021-06-10)

#116

Je signe parce que la situation est urgente.

Pascale Biau (Montpellier, 2021-06-10)

#121

Je signe parce que la situation devient intenable. J'espère pouvoir contribuer à rétablir un dialogue entre les écoles délaissées de Montpellier et le ministère de l'éducation.

Elsa Duriez (Montpellier, 2021-06-10)

#128

Je signe parceque je demande une reconnaissance et des solutions aux Pbms de sureffectif (30/classe), de prof non-remplacés (40 elèves/classe lorsqu'il y a répartion dans les autres classes), AESH non remplacés. Nous réclamons plus moyens humains, des ouvertures de classes supplémentaires, et le retour du dialogue entre parents / éducation nationale.

Noëlle Abidi (Montpellier, 2021-06-10)

#133

Les apprentissages ont été mis à mal par la situation sanitaire, il faut redoubler d'effort pour maintenir l'éducation de nos enfants, ne pas réaliser des économies sur leur dos, mais investir pour leur avenir, notre avenir.

Mathieu Argaud (Montpellier, 2021-06-10)

#141

La crise sanitaire a mis en lumière le rôle crucial des enseignants, aidons-les à accomplir dignement leur travail, tellement utile pour notre société!

Marie-Hélène Crassous (Montpellier Triade, 2021-06-11)

#143

Hélas depuis des décennies les mêmes revendications aboutissent aux mêmes résultats, avec un sentiment d’abandon qui s’accentue.

Françoise Steimer (Perpignan , 2021-06-11)

#144

Atsem Anne Frank épuisée, découragée des conditions d accueil des enfants sur le temps périscolaire au bord de la rupture et maman d élèves primaire et collège Aigurelles sans remplaçant du professeur d Allemand cette année en 4 ème SI et 30 enfants par classe!

Valerie De Roos (Montpellier, 2021-06-11)

#154

le collège est trop petit, nous sommes trop serrés que ce soit dans les couloirs ou dans la cour et nous devons attendre longtemps pour pouvoir manger sans pour autant être sûrs d'obtenir une place assise sans attendre.

Paola Alcaraz-Briffa (Montpellier, 2021-06-11)

#155

Je signe parce que je suis parent d'élèves et plus largement inquiète pour l’avenir des jeunes.

Séverine HUE (St -Clément-de-Rivière, 2021-06-12)

#158

Des classes surpeuplés, des classes trop petites, pas assez d'encadrants AESH et ATSEM aux multitâches! Des professeurs non remplacés lors d'une absence longue durée. Le corps enseignant est épuisé et au front depuis le début de la pandémie. Décrochage scolaire. Parents à bout car ils doivent travailler et garder leurs enfants, mission impossible. Crise économique sévère. Crise psychologique générale, charge mentale élevée! Masque obligatoire pour nos enfants qui suffoquent, avec crises d'angoisses, agressivité... Ça va durer combien de temps toutes ces conneries?

Maïté Delhez (Montpellier, 2021-06-12)

#162

Maman d un enfant différents je sais à quel point le rectorat s en tape et méprise les besoins de nos enfants

Linda Touidjini (Montpellier, 2021-06-12)

#163

L'éducation est une priorité et répond aux nécessités de notre nation : égalité Apprendre à chacun a connaitre son environnement, se connaître et apprendre à vivre en société et à appartenir à un collectif, une nation, un univers...

Colette Ciani (Béziers, 2021-06-12)

#166

c'est la destruction de l'éducation nationale à petit feu

marie-laure vivier (montpellier, 2021-06-12)

#171

Je signe parce que l'éducation de la jeune génération est le seul moyen qui garantit un avenir paisible et épanoui à norte pays...

Zaineb OUHRA (Montpellier , 2021-06-12)

#182

Classes surchargées, manque de personnel

laurence Corbel (Montpellier , 2021-06-13)

#190

Les conditions de travail et d'étude sont scandaleuses dans les collèges et lycées publics du fait principal du nombre d'élèves par classe sans parler des locaux et du matériel informatique qui ne permettent pas de bons apprentissages.

Céline Maury-Moragues (Montpellier, 2021-06-13)

#197

Mes trois enfants sont impactés par la situations parfois désastreuse !

Britta ALBERT (Montpellier, 2021-06-14)



Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...