PETITION POUR LE RETRAIT DU FLEX-OFFICE

Tout comme les baisses de salaires, la remise en cause des acquis collectifs, les suppressions d'emplois, les orientations stratégiques de la direction prévoient la mise en place du FLEX-OFFICE.  La direction cherche donc à le mettre en œuvre quitte à dégrader encore plus les conditions de travail et son environnement car là encore ce projet est uniquement guidé par les économies à savoir 4,7 millions d'euros par an (2,2M€/an d’économie de charges + 2,5M€/an de loyers potentiels).  

La direction a tenté de faire passer en force son projet en plein mois de juillet. Il a fallu que les élus du CSE (dont ceux de FORCE OUVRIERE) quittent la séance du CSE pour que la direction accepte de décaler les séances du CSE en septembre et en octobre. La direction veut aller vite car les déménagements sont prévus en novembre prochain.  

FLEX OFFICE = plus de 2000 agents concernés qui subiront une dégradation sans précédent des conditions de travail.

Le Flex office repose sur plusieurs principes :

L’open-space

Le télétravail est volontaire et ses règles d'application sont issues de l'accord télétravail en vigueur jusqu' au 1er janvier 2023. Cet accord ne sera plus en vigueur 1 mois après les déménagements prévus par la direction. En faisant cela, la direction met de fait une pression sur les négociations du futur accord télétravail tout en ne donnant aucune garantie sur le maintien des droits contenus dans l'accord actuel du télétravail, ni aucun engagement sur la revalorisation à la hausse des droits.

La perte de bureau (mobilier) individuel.

L'instauration du clean desk à savoir que chaque agent doit ranger la totalité de ses affaires professionnelles et personnelles tous les jours ;

La DSI à Orly a déjà déménagé et fait l'objet d'une expérimentation en matière de Flex-office. Les premières conséquences se font déjà ressentir (par ex : l'imposition d'horaire pour accéder au restaurant du CSE) Avec le Flex-office, il en est fini des bureaux individuels et des postes de travail nominatifs et dédiés. C'est la dépersonnalisation des espaces de travail (photo des enfants, souvenirs, plante verte et autres objets). Avec le Flex-office, c'est un télétravail généralisé sans aucune garantie sur les droits futurs.   

FLEX-OFFICE = A part la direction, tout le monde est contre

L'EXPERTISE demandée par l'ensemble des élus (dont ceux de FORCE OUVRIERE)

L'ensemble des élus (dont ceux de FORCE OUVRIERE) ont demandé une expertise d'un cabinet indépendant. Dans cette expertise, on peut lire: "les salariés rejettent massivement le déploiement du Flex office" et que "lancer un projet de cette ampleur, induisant un changement d’organisation du travail, dans un contexte déjà fragilisé, pourrait ainsi entrainer et favoriser l'apparition de RPS."

LES AGENTS ADP (de toutes catégories) sont opposés au FLEX OFFICE : L'immense majorité des salariés sont opposés au Flex-office car ils savent très bien que les conditions de travail vont se dégrader comme jamais. Nombre de cadres nous ont rapporté que le Flex-office est contradictoire avec la réactivité et l'efficience opérationnelle.

LA MEDECINE DU TRAVAIL a fait part des plus grandes réserves

Lors d'un CSE, la médecine du travail a appuyé l'opposition des élus en faisant part de ses plus grandes réserves sur les conséquences du Flex-office.  

LES ELUS DU PERSONNEL sont opposés au Flex-office.

L'ensemble des élus ont fait part de leur opposition. Pour leur part, les élus FORCE OUVRIERE revendiquent le retrait du projet de Flex-office.

Comme pour les salaires, seul le rapport de force collectif peut permettre de faire entendre nos exigences. La direction reste muette.

En conséquence, nous, soussignés agents ADP (de l'agent d'exécution au cadre), appuyons la demande de RETRAIT DU PROJET DE FLEX OFFICE et affirmons collectivement 1 AGENT = 1 BUREAU & 1 ESPACE ATTITRE.

Nous mandatons le syndicat FO pour porter cette exigence auprès de la direction.

Signer cette pétition

En signant, j'autorise SYNDICAT FO ADP à transmettre les informations que je fournis sur ce formulaire aux personnes ayant un pouvoir de décision sur cette question.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.fr à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...