LIEN : un report nécessaire!

Commentaires

#1

je suis en insécurité avec ce logiciel, mon ministère se doit de me protéger dans mes pratique

SNIES UNSA EDUCATION (IVRY SUR SEINE, )

#5

Je veux une pratique sur et un logiciel adapté

Gwenaelle Durand (BOURG EN BRESSE, )

#8

Application non adaptée, surtout en raison de nombreux passages au quotidien (établissement de plus de 1000 élèves)

fabienne Enguiale (MONTAUBAN, )

#15

Je suis d'accord avec le fait qu'il y a des améliorations importantes à apporter à ce logiciel pour qu'il soit véritablement fonctionnel SUR LE TERRAIN et EN CONCERTATION AVEC LES INFIRMIERES SUR LE TERRAIN !
Je suis également génée par le terme "consultation infirmière" qui nous assimile à un centre de SOINS alors que nos dernières missions reconnaissaient enfin notre rôle principal D'EDUCATRICE EN SANTE et non soignante en établissement de soins !
j'ai vraiment l'impression d'un retour en arrière
c'est pour ces raisons que je signe cette pétition

Myriam MATHIEU (ST PIERRE D'ALBIGNY, )

#19

Les points soulignés me semblent essentiels et en outre, de multiples freins au fonctionnement actuel ne paraissent pas avoir été résolus. (identification des internes hébergés, possibilité d'intervenir sur une consultation ouverte par un collègue, sans son accord, ...)

véronique Nicolas (metz, )

#29

lien n'est pas complétement adapté au travail des infirmières trop de cases a cocher pour cloturer la consultation prends trop de temps energivore

ISABELLE BROCHARD (CHATEAU GONTIER, )

#36

Parce que pour moi, - avant les adaptations nécessaires en amont du lancement -, ce nouveau logiciel est un vrai aLIEN !!!
(Merci pour la visio info/échanges d'hier !)

Vibeke GODIN (Chambéry, )

#47

nous avons un logiciel qui intègre les données similaires au logiciel des hôpitaux, EHPAD...mais nous n'avons pas le même salaire , ni les mêmes primes (prime Ségur.... )

Sylvie COMBAZ (74200, )

#50

besoin d'un cadre législatif pour la délivrance des médicaments
pouvoir tracer les passages courts
outil beaucoup trop énergivore

Patricia RENAUX (nevers, )

#52

Je signe car je ne veux pas être dans l'illégalité en délivrant des médicaments sans prescription que sont noté dans la liste du BO

Véronique Charlet (Mauriac, )

#55

Ce logiciel ne respecte pas le secret professionnel auquel je suis assujétie et ne reflète pas le travail énorme du lien avec les familles......
Trop chronophage...
mal adapté

marie-Agnes Mirot (le bouscat, )

#57

Ne reflète pas notre réel travail. Une consultation peut comporter plusieurs suivis mais seule la consultation comptera dans les statistiques. Avant de revoir Sagesse, revoir notre BO afin que nous puissions travailler en adéquation avec nos décrets de compétences et de déontologie.

Sandrine Reynaud (Étampes, )

#65

Je signe parce que les infirmières scolaires ne sont pas couvertes au regard de la loi en donnant aux élèves les médicaments inscrits au BO.
Je pense également que Lien devrait être installé au printemps car le 1er trimestre est la période où notre charge de travail est très importante; elle l'est un peu moins au printemps.

Katia TISSOT (Béziers, )

#69

Pour toutes les raisons indiquées par le snies. Nous travaillons en grande autonomie et avons besoin d'outils adaptés et pratiques. Il est plus que temps de nous permettre de donner officiellement des médicaments (conformes au BO), sans quoi nombre d'élèves devront être renvoyés chez, faute de pouvoir être soulagés.

Sophie MOVET (SEDAN, )

#74

Le logiciel LIEN n'est pas adapté aux pratiques infirmières de l'éducation nationale. Trop de clics inutiles, il manque des items

Sylvie BERNARD (Toulouse, )

#75

je protège ma profession

ISABELLE HAZART-GARNIER (Chenôve, )

#78

Logiciel inadapté à nos besoins et notre réalité sur le terrain

Elisabeth Hellec (Bordeaux, )

#79

Pour un logiciel adapté à la pratique de la profession sur le terrain et qui reconnaît nos compétences et spécificités à l'EN

Isabelle COLLIN (26000, )

#87

-je demande d'avoir un outil de travail conforme à la législation en vigueur mais qui nous simplifie la tache au lieu de nous la compliquer et qui va prendre beaucoup de temps pour chaque élève (comment gérer lorsque nous avons entre 40 et 60 passages par jour)
-si dans le cadre de notre rôle propre nous ne pouvons délivrer les médicaments inscrits dans le BO du 1er janv 2000, c'est la porte ouverte à ce que les élèves aient sur eux toute une panoplie de médicaments avec les risques impliqués
-nécessité de pouvoir noter de façon rapide les "passages" ne nécessitant pas de démarche de soins
-nécessité de pouvoir noter tout le travail et le suivi que nous faisons hors présence des élèves
-nécessité d'avoir un équipement individuel qui peut nous suivre dans les écoles et collèges
- ne pas toujours être la dernière roue de la charrette avec des équipements de seconde main
-avoir un logiciel qui reflète l'ensemble de notre travail fourni
- Je demande une réelle reconnaissance de mon travail et du rôle de l'infirmière à l'éducation nationale

christine roman (Balsièges, )

#96

ce logiciel est chronophage et non sécure, ni couvert par la loi.

Sabrina Mausse (Chomérac, )

#104

Parce que LIEN m'inquiète quant à l'orientation que pourrait prendre notre profession.

Armelle Matagne (St Trojan les Bains, )

#105

je signe parce que je suis sidérée par le non sens de ce qu'on nous demande de faire ...
aussi complètement en accord avec les demandes faites

catherine Fabre-Saurel (VILLEFRANCHE DE ROUERGUE, )

#107

Je souhaite travailler en sécurité légale.

Estela Santos (Lyon, )

#108

-il manque pleins d'item sur le logiciel!
Nos réunion (ESS, REE, CESC, actions de préventions, Réunion, formation) où apparaissent-ils dans LIEN?
-Nous passerons plus de temps à faire une analyse informatique qu'observer et écouter l'élève!!!
-Les adultes et personnels n'apparaissent pas alors qu'ils représentent une partie non négligeable de notre travail! (écoute, orientation, pb de harcèlement...)
- le logiciel est bien trop compliqué à utiliser!!! je trouve qu'il ont trop complexifié le support et comme d'habitude on s'éloigne de plus en plus de nos missions premières.
-sagesse nous permettait d'avoir des stat. complètes sur toute notre activité (passage , orientation, avis, élèves à revoir, mais aussi toutes les réunions, action éducatives etc... avec graphiques et pourcentages. tout ceci n'apparait pas dans LIEN apparemment...

Cécile ANDRE (la rochelle, )

#110

Il y a trop de points à corriger, et aussi, le fait que cette application soit sur le net me dérange au plus haut point : comment assurer la confidentialité à nos élèves ?

Nadine Antonuccio (Vire, )

#112

Effectivement ce n'est pas clair au niveau des médicaments.
Cela laisse à penser que si on donne un médicament et qu'il y a un problème , on sera entièrement responsable.

Annie BOURSE (Andrésy, )

#126

Je signe car LIEN n'est pas adaptée à notre pratique professionnelle. C'est davantage un outil statistique que le véritable reflet des besoins exprimés par les élèves et des réponses adaptés que l'on peut y apporter. Il n'est pas pratique et très chronophage et ce au détriment du temps passé en relation avec les élèves.

christine DUPRÉ (Toulouse, )

#131

Pas de nouvel outil à la rentrée, c'est déjà bien assez dense ! Restons dans l'humain pour démarrer et l'administratif doucement au fil du temps en sécurité !

Nathalie HAMON (Rumilly, )

#135

Je suis entièrement d'accord avec le syndicat

Beatrice Saint Germain (Niort, )

#150

Depuis le temps que j'attendais un nouveau logiciel car sagesse est obsolète, et un BO à jour... nous avons eu la "chance" d'avoir une formation sur LIEN de 2 jours cette semaine mais à vrai dire, je pense très déçue, que ce nouvel outil n'est pas une réelle avancée pour notre pratique d'infirmière.
Il faudrait attendre qu'elle soit complètement opérationnelle avec un ordinateur portable ou une tablette allouée pour celles travaillant aussi sur le premier degré, afin de pouvoir l'utiliser dans les écoles lors des dépistages infirmiers. Ne plus avoir ces dossiers sous formats papiers avec les problèmes de tri et d'archivage..
Au niveau du secret professionnel, qu'est ce qui sera réellement partagé?
Nous aurions déjà du avoir accès à l'application à la fin de cette année pour pouvoir commencer à rentrer les données de nos futurs élèves. En septembre nous sommes trop surchargés et cette application sera trop chronophage à remplir correctement quand nous avons au moins 15 élèves à voir à la récréation.
Il y a tant à dire sur cette soit disant bonne nouvelle. Je pense qu'il faut la reporter et l'adapter à notre profession sur le terrain!

Sandrine BORT (marvejols, )

#153

Ne retrace pas toutes nos activités. trop de flou sur la délivrance des médicaments

celine brunet (Plouhinec, )

#164

En l'état, nous allons passer plus de temps à cliquer sur nos écrans qu'à s'occuper des élèves!
Par ailleurs, retour au stylo papier obligatoire tous les jours où internet ne fonctionne normalement pas sur nos établissements, ce qui est fréquent !

Karine Leboux (Brétigny s/o, )

#168

pour toutes les raisons évoquées par le SNIES et parce qu'il faudrait y inclure aussi la possibilité de stats qui concerne quantitativement la charge de travail des infirmières et leurs missions dans sa globalité.

rachel TOMEI (PEZENAS, )

#171

- Je suis favorable à l'onglet concernant les passages courts qui ne nécessitent pas une démarche clinique.
- une législation sans équivoque concernant la délivrance des médicaments en milieu scolaires par les IDE
- l'extraction du dossier infirmier par les parents va à l'encontre de la confidentialité des entretiens infirmiers.

Barbara MUNIER (FOUGERES, )

#174

je signe pour les raisons énoncés dans la pétition.

Sophie GOUTIER (EPONE, )

#175

Lien est dangereux en l état !

Catherine Grelier (Apt, )

#179

Je signe parce qu il faudrait essayer de mettre des outils utiles et applicables et surtout qui collent à nos missions et non pas juste pour pouvoir extraire des stats…

Noelle Stalenq (Le cannet, )

#184

J'ai besoin d'un outil efficace (pouvoir noter les passages qui ne nécessite pas une démarche clinique poussée), qui respecte mes valeurs (confidentialité assurée pour l'élève et soulagement des ses douleurs) et me sécurise (médicament donné sans que cela puisse m'être reproché).

Christie Thèvenin (Péret, )

#186

Je suis ide en et trop de zone d'ombre dans ce logiciel

Ludwig Pelletier (Le blanc , )

#189

cette application n'a pas adapté à nos missions. Quand je reçois un élève, je pose des questions pour mieux cerner cette situation, avec LIEN, je ne peux pas le faire

Alexandra COHEN (Bordeaux, )

#195

Je signe parce que j'attend une reconnaissance de l'Etat

Valérie Noutary (Meymac, )

#200

Épuisement face à toujours plus de temps dans "l'administratif" alors que l'on aurait besoin de plus de temps à consacrer aux élèves et familles en cette sortie de pandémie, pour proposer plus de temps de prévention et éducation à la santé. Il y a de moins en moins de médecins scolaires, les ressources en suivi psy à l'extérieur sont insuffisantes (ou trop onéreuses)... on est sur le terrain avec le sentiment de ne pas être entendues (pas de propositions pour nous soutenir dans nos missions, répondre à la réalité de terrain. Sentiment que seuls les statistiques, le tracing, des documents à remplir pour se couvrir si problème ... doivent désormais être le coeur de notre profession au dépend du 'care', de la relation humaine ... ce pour quoi l'on a choisi ce métier.

Christine SEJALON (St gervais les bains, )



Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...