Renouvellement autorisation ouverture tardive au Repaire des Ours

Le Repaire des Ours ne bénéficie plus de son autorisation d'ouverture tardive depuis janvier 2013, après 7 années d'exploitation sans aucuns troubles de l'ordre public.

 

Suite à 2 demandes refusées au cours de l'hiver dernier et malgré l'intervention de la Mairie de St Gervais et de la Gendarmerie de St Gervais, la sous préfecture de Bonneville maintient sa position et ne nous accorde toujours pas cette autorisation à cause d'altercations (au nombre de 3) survenues en octobre et novembre à l'extérieur de l'établissement ( 50m environ), ayant nécessités le déplacement des forces de l'ordre.

Plusieurs lieux de nuits dans la vallée ont connu les mêmes déboires et une cellule de crise s'est formée à l'initiative de la Mairie, de la Police Municipale et de la Gendarmerie pour contenir et identifier les fauteurs de troubles.

Il est évident que pour la pérennité son activité, et la quiétude de sa clientèle, le Repaire des Ours s'est immédiatement mobilisé autour de cette action, et depuis,  aucun incident n'est à déplorer aussi minime soit-il.

 

Les conséquences de cet hiver ont eu pour effet une perte de résultats et une diminution de la fréquentation du seul lieu de musiques actuelles au Pays du Mont-Blanc.

Depuis sa création le Repaire des Ours est autonome au niveau des spectacles (matériel, cachets artistes, communication,...) et ne bénéficie d'aucunes subventions tout en cotisant à l'ensemble des organisations administratives du spectacle.

 

Pour la survie du lieu et pour la continuité de la programmation culturelle ( scènes locales, départementales, régionales, nationales et internationales) les mois à venir vont être déterminants.

Le Repaire des Ours ne pourra plus faire face à ses charges (spectacles, Ursaff, Trésor Public, Fournisseurs, Salariés,...) si cette situation n'est pas rétablie rapidement.

En un mot le risque d'une fermeture définitive nous menace.

 

Les conditions d'exploitation de ce type de lieux deviennent de plus en plus difficiles aux regards des législations en cours, n'y-a-t-il  pas une volonté administrative ou politique à freiner ce type de loisirs? A quelles fins?

 

Mettre en avant les projets artistiques (entre 50 et 70/an pour notre lieu) dans les musiques actuelles et ses pratiquants devient encore plus compliqué, des lieux de diffusions et des cafés concerts ferment chaque année dans notre région et ailleurs: Sommes nous voués à terminer de la sorte?

 

Si vous vous sentez concernés par notre démarche et que vous souhaitez défendre le dernier bastion du " live" au Pays du Mont-Blanc, merci de signer cette pétition et de la diffuser autour de vous, ce qui nous permettra peut être de continuer à exercer notre activité et vous faire découvrir de nombreux projets artistiques.

 

Merci de votre soutient, musicalement.

L'équipe du Repaire des Ours

logo rdo


Le Repaire des Ours    Contacter l'auteur de la pétition