Privé de réseau, Privé de services publics

Non mais Allo, quoi, tu paies un abonnement et t'as pas de réseau!
En fin de tribune, la liste des 95 premiers signataires
, Députés, Citoyens, Maires, Adjoints, Députés européens, Syndicalistes, Associations, Conseillers Municipaux, Départementaux, Régionaux.

Aujourd'hui, plus personne ne peut se passer des réseaux, d'internet. Plus qu'un droit, c’est devenu un commun au même titre que l'accès à l'eau, l'énergie, le logement ou la santé. 
Les services publics disparaissent à grande vitesse, notamment en zones rurales et nous le déplorons. Pour de nombreuses démarches du quotidien, il y a peu d'autre choix que de passer par ces réseaux. Que ce soient pour les impôts, les titres de transport, l’éducation, les services bancaires et postaux, la presse.

Déjà indispensable en temps normal, cet accès aux réseaux devient vital en temps de pandémie où nos déplacements sont restreints, les rassemblements/réunions suspendus, les rencontres familiales impossibles. Alors qu’on ne cesse de nous vanter la 5G, de nombreuses zones rurales et parfois urbaines demeurent privées des réseaux élémentaires: téléphone fixe et mobile, internet, haut débit, fiables et garantis. Ces services sont souvent aléatoires, leurs accès difficiles et inégalitaires:
- A coût égal, alors que nous n’avons pas les mêmes accès, et que les débits ne sont pas homogènes, les opérateurs engrangent des milliards de bénéfices. Pourtant les collectivités dépensent des milliards pour ces réseaux, avec des résultats très discutables, loin des promesses.
- Nombreux sont les usagers qui subissent des pannes, des dysfonctionnements, des coupures, des connexions aléatoires, des ralentissements, des restrictions diverses.
- Les réseaux sont peu entretenus: les poteaux cassent, les câbles restent à terre, les pannes collectives se multiplient.
Abandonnés par les opérateurs et leurs inefficaces plateformes, les usagers peuvent rester des mois avec des services interrompus ou dégradés. Les signalements aux plateformes restent sans effet, rien n’est tracé, mais les prélèvements continuent, sous menace de coupures plus importantes.

Face au néant, le seul recours reste la justice, mais qui le fait réellement ? Coût et durée des procédures judiciaires ont un effet dissuasif sur lequel surfent les opérateurs pour ne pas intervenir sur des territoires pas assez rentables pour eux. 

Agir collectivement est notre seule issue. Usagers, collectifs, associations, entreprises, collectivités et élu.e.s, unissons nous et ensemble exigeons de la Présidence de la République, du Gouvernement et de l'ARCEP : 
- un véritable service public de la communication sur tout le territoire français. 
- une continuité dans l’accès aux réseaux, à un internet très haut débit, neutre, éthique, libre, transparent, coopératif et de proximité ; à coût modeste.
- des interlocuteurs physiquement présents, dédiés et disponibles partout, des dédommagements en cas de pannes.
- un moratoire sur la 5G : pas de nouveaux réseaux tant que les existants ne sont pas disponibles, fiables et garantis partout.

Lors de sa nomination le Premier Ministre Jean Castex a déclaré: « Nous devons réarmer nos territoires, nous devons investir dans nos territoires, nous devons nous appuyer sur nos territoires ». A vingt-cinq reprises «territoires » fut prononcé.
Mais que signifient ces mots quand l'égalité républicaine n'est plus assurée ?

Pannes et désagréments internet et mobiles, inégalités territoriales d’accès ; RAS le BOL, signons la pétition !

Tribune réseaux et Télécommunications, le 14 décembre 2020

Liste alphabétique des premiers signataires:
L’Age de Faire, Journal pour des alternatives écologiques citoyennes et solidaires
Nadège Abomangoli, conseillère départementale de Seine St Denis et conseillère municipale de Pantin
Gabriel Amard, militant sur l’eau, maire honoraire de Viry-Châtillon et ancien président de la communauté d’agglomération des Lacs de l’Essonne
Florent Armand, conseiller départemental des Hautes Alpes et conseiller communautaire
Philippe Assaiante, secrétaire départemental CGT FAPT (télécom) des Hautes Alpes
Manon Aubry, députée européenne, ancienne porte-parole de l’ONG Oxfam France
Bally Bagayoko, ancien vice président de Seine Saint Denis et ancien maire adjoint de St Denis
Vincent Baggioni, conseiller municipal de Forcalquier, docteur en sociologie - aménagement du territoire, urbanisme, changement climatique, énergie et déchet.
Denis Baille, maire de Thoard et vice président conseil communautaire
Nora Bensalah, conseillère municipale de Saint-Denis
Ugo Bernalicis, député du Nord, attaché d’administration de l’état.
John Billard, maire de Le Favril, conseiller communautaire de Entre Beauce et Perche
Martine Billard, ancienne députée de Paris
Michèle Bizot Gastaldi, maire de La Palud sur Verdon
Manuel Bompard, député européen, Haute Garonne
Sylvia Capanema, vice présidente Conseil Départemental de Seine St Denis
Damien Carême, député européen, du Nord
Édouard Chaulet, maire de Barjac et conseiller communautaire
Florence Cheilan, maire de Entrepierres et conseillère communautaire
Alan Confesson, adjoint au maire de Grenoble et conseiller communautaire. Docteur en sciences PO
Gaëtan Constant, adjoint au maire à Villeurbanne, en charge de la qualité du service public et au numérique
Eric Coquerel, député de la Seine St Denis
Sergio Coronado, ancien député des français de l’étranger, militant écologiste de Seine St Denis
Véronique Danet, conseillère municipale de Goussainville et Déléguée syndicale CGT Banque et Assurance
Charles Dannaud, conseiller municipal de Forcalquier, journaliste
Sabine Dayde, cadre bancaire
Guillaume Dejy, conseiller municipal de Guillestre
Mathieu Devlaminck, président de l’UNL, Union Nationale Lycéenne
Philippe Durin, ancien cadre supérieur de France Télécom
Mathilde Eyraud, chargée de mission sur l’agriculture urbaine à Paris, maîtrise de sociologie sur les politiques urbaines
Claude Fiaert, conseiller départemental des Alpes de Haute Provence, maire de l’Escale et conseiller communautaire
Dominique Fié, conseiller municipal à Aix-les-Bains et conseiller communautaire d’agglomération Grand Lac
Bernard Fontaine, président Association Défense des Consommateurs du Centre-Var
Bernard Franconville, association les Millepertuis, défense de la citoyenneté
Jean Ganzhorn, citoyen, gilet jaune, militant
Raquel Garrido, avocate, chroniqueuse et conseillère municipale de Bagnolet
Nicole Gellot, Association des amis de l’Age de Faire
Lisa Giachino, conseillère municipale à Château Arnoux St Auban
Laurent Guy, secrétaire Départemental CGT FAPT Télécoms des Bouches du Rhône, représentant CGT au CSE Central Orange
Tony Hernandez, secrétaire CGT FAPT (télécom) des Alpes de Haute Provence
François Jacquart, conseiller régional Auvergne Rhône Alpes, (Ardèche)
Nicolas Jaubert, conseiller municipal de Chateaufort
Gisèle Jean, maire de Queaux, première vice présidente de la communauté de commune Vienne et Gartempe
Jean-Jacques Lachamp, maire Nibles et président des Maires ruraux des Alpes de Haute Provence
Bastien Lachaud, député de Seine Saint Denis
Spencer Laidli, conseiller municipal de Saint-Denis
Pierre Laporte, vice président du conseil départemental de Seine St Denis
Michel Larive, député de l’Ariège
Jean Lassalle, député des Pyrénées Atlantiques
Émilie Benaïcha-Lauvergeon, conseillère municipale à Manosque
Luc Léandri, ancien conseiller régional PACA
Marc Linares, conseiller municipal de la Motte du Caire, accompagnateur en montagne, militant pour la protection de la nature.
Émilie Marche, conseillère régionale Auvergne Rhône Alpes.
Myriam Martin, conseillère régionale d’Occitanie
Jean-Philippe Matecki, adjoint au maire de Noves
Isabelle Miroglio, adjointe au maire de La Tronche
Bénédicte Monville-De Cecco, conseillère régionale Île de France, conseillère municipale de Melun
Jean-Claude Murano, représentant des retraités CGT d'Annonay
Sabrina Nouri, conseillère municipale de Brétigny sur Orge
Antonin Nouvian, secrétaire général du MNL, Mouvement National Lycéen
Danièle Obono, députée de Paris
Jean Louis Odekerken, militant pour la justice fiscale, sociale et écologique
Vianney Orjebin, adjoint au maire de Fontenay sous Bois, délégué à l’éducation
David Pasquini, entrepreneur, gilet jaune, et militant pour une société de partage
Anne Sophie Pelletier, députée européenne, Jura, lanceuse d’alerte pour les EHPAD
Michel Philippo, militant pour la planification écologique
Jean Louis Pin, conseiller municipal de Thoard
Florence Poznanski, membre de l’association Internet sans Frontières
Pierre Pradel, ancien cadre supérieur de France Télécom et militant CGT
David Proult, conseiller municipal de Saint-Denis
Pauline Rapilly Ferniot, conseillère municipale à Boulogne Billancourt
Brigitte Reynaud, vice présidente conseil départemental des Alpes de Haute Provence
Sophie Rigard, conseillère municipale de Saint-Denis
Michèle Rivasi, députée européenne, Drôme
Sophie Romera, conseillère municipale de Fontaine
Dominique Rouanet, conseillère municipale de Forcalquier
Sabine Rubin, députée de Seine Saint Denis
François Ruffin, député de la Somme, journaliste
Laurent Russier, conseiller municipal de Saint-Denis, ancien Maire de Saint-Denis
Yohan Sales Salada, conseiller municipal de Pierrefitte
Geneviève Savigny, paysanne syndicaliste, ex membre du CESE Européen
Alexandre Schon, docteur en géographie des télécommunications européennes, Île de France
Jean Christophe Sellin, conseiller régional d’Occitanie
Thierry Sémanaz, vice président de Grenoble Alpes Métropole, conseiller municipal de St Martin d’Hères
Guilhem Serieys, conseiller régional d’Occitanie
Bakary Soukouna, conseiller municipal de Saint-Denis
Azzédine Taïbi, maire de Stains et conseiller communautaire, conseiller départemental Seine St Denis
Lionel Tardy, maire de Rosans et conseiller communautaire
Alain Tarrini, Conseiller municipal de Roquefort la Bédoule
Bénédicte Taurine, députée de l’Ariège
Anne Truphème, conseillère départementale des Hautes Alpes, conseillère municipale de Laragne, conseillère communautaire CCSB
Jules Vasse, étudiant en Haute Garonne, militant du Made in France
Cédric Volait, responsable région PACA CGT Santé
Léo Walter, conseiller municipal de Niozelles
Christophe Zieba, directeur de banque en retraite

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Alain Paulien à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.fr à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...