Pour une autre politique de stationnement à Bayonne

 

En signant cette pétition, nous souhaitons dénoncer publiquement les injustices et les incohérences du système proposé par la municipalité de Bayonne concernant la tarification des parkings.

Nous sommes d'accord dans le fait de laisser des placements payants dans le cœur de la vieille-ville, afin d'assurer une fluidité dans le trafic et un accès aux commerces et à leur travail aux personnes venant de l'extérieur.

Cependant nous sommes vivement attachés à la gratuité des parkings Glain et Champ de foire et opposés au passage à un euro de manière progressive de nombreux parking comme Boufflers, la porte d’Espagne, etc. Nous refusons que la seule alternative en la matière soit l'abonnement, dont le tarif est bien trop élevé si on le compare à des villes de tailles équivalentes. D’autant plus qu’elle est contre-productive dans la mesure où les abonnées risquent de saturer les parkings intra-murros.


Nous remettons aussi en question l'arrêté municipal qui limite à 48h le stationnement sur les emplacements aussi bien gratuits que payants.

Nous critiquons vivement l'emploi du terme Voiture-Ventouse : selon le Larousse, une Voiture-Ventouse est « un véhicule abandonné ou immobilisé depuis de nombreux jours ». Il y a donc il y a une grande différence entre la définition de « voiture ventouse » et son emploi volontairement erronée par la municipalité pour justifier sa politique tarifaire. Les voitures dormantes la semaine appartiennent souvent à des habitants qui se déplacent par d'autres moyens (à vélo, à pied, en bus, co-voiturage,etc) : la fin de la gratuité va à l'encontre des préoccupations environnementales car elle incite les bayonnais à bouger régulièrement leur véhicule, pour ne pas dire quotidiennement.

Cette politique court-termiste qui privilégie le seul aspect économique contraint depuis des années les bayonnais à tourner davantage à la recherche d'une place gratuite, avec toute la consommation énergétique et la pollution que cela suppose. Elle trouve aujourd’hui son aboutissement dans l’imposition pur et simple d’une taxe de stationnement.

Nous dénonçons l’absence de vision en matière de parking et plus largement d'urbanisme de la municipalité. Y a t il dans le projet municipal écrit quelque part avec un choix clairement assumé de faire de Bayonne une ville sans auto ? Une ville qui se tourne résolument vers un projet "vert" ? Une ville où le vélo et les déplacements doux seront privilégiés ? Les transports publics sont ils vraiment opérationnels pour toujours se permettre de laisser la voiture pour une famille avec des enfants vivant dans le centre ?

Ou y’a t-il l’idée d’une ville carte-postale, non plus un lieu de vie mais un espace normalisé dominé par le pittoresque réorganisé à visée touristique ?

L’ignorance des réalités sociales de la population – l'indice INSEE de Bayonne-centre révèle une population aux revenus biens plus faibles que les communes environnantes – semble enterriner l’ambition assumée de M Grenet : « faire venir de nouveaux contribuables à fort pouvoir d'achat dont Bayonne a besoin » (selon ses propres termes).

Des parkings payants pour quoi faire ?

Enfin, nous dénonçons les choix économiques de la municipalité, visant à faire payer toujours plus ses administrés (payant déjà une taxe d'habitation) sans le moindre débat public. Des recettes de parking dans quel but ? Où est la cohérence de ces mesures avec toutes ces annonces faites sur l'agenda 21 et la participation citoyenne ?

 

 

 


Collectif Baiona Parking    Contacter l'auteur de la pétition