Pour qu'on retire sa carte de Presse à Bruno Roger-Petit

Après des semaines d'insultes, d'injures, de calomnies, d'aggression envers la droite
Après des semaines de servilité éhontée à la gauche...

Après avoir traîné dans la boue le métier de journaliste en le ravalant à celui de vil courtisan en mal de reconnaisance il est temps de dire ça suffit. 

La Charte d'éthique professionnelle des journalistes indique que le journaliste :

 

• Tient l’esprit critique, la véracité, l’exactitude, l’intégrité, l’équité, l’impartialité, pour les piliers de l’action journalistique ; tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, l’altération des documents, la déformation des faits, le détournement d’images, le mensonge, la manipulation, la censure et l’autocensure, la non vérification des faits, pour les plus graves dérives professionnelles ;

Aussi, devant de tels manquements, de telles dérives la carte de Presse de Bruno Roger-Petit doit lui être retirée. En échange, le Parti Socialiste, dont il est le Porte-Parole zélé, se fera un devoir de lui remettre une carte à vie en tant que membre honoraire.  

Parce que nous ne pouvons tolérer l'injure et l'insulte,

Parce que nous ne pouvons cautionner par notre silence de tels actes,

Parce que cette façon de procéder rappelle des heures noires de l'histoire de France,

nous signons la pétition "Pour qu'on retire sa carte de Presse à Bruno Roger-Petit" !