Pas en notre nom : Le CA de la Primaire Populaire doit consulter les votants !

primairepopCanal_Historique.jpg

 

30 membres d'un conseil d'administration désigné par une assemblée générale non élue, ne peuvent pas décider à la place des 392000 votants de la primaire populaire ! Comme lors du passage de la primaire à l'investiture populaire, nous demandons une consultation par mail  sur la suite du mouvement de l'ensemble des votants.

La Primaire Populaire a voulu permettre à la gauche écologiste d'accéder au pouvoir en France dès 2022 en s'unissant autour d'un socle commun et d'un.e candidat.e unique. Pour cela elle a proposé d'organiser une primaire entre les différents candidats déclarés, puis devant leur refus de s'engager à en respecter les résultats, un vote de désignation.
Puisque les partis politiques refusaient d'écouter la majorité des électeurs de gauche qui réclamait l'union, il s'agissait au moins entre partisans de l'union de se coordonner et de décider ensemble de qui nous allions soutenir, ensemble.
Plus de 392000 personnes ont participé au vote du 30 janvier qui a désigné comme meilleurs candidats pour porter l'union dans l'ordre : Christiane Taubira, Yannick Jadot puis Jean-Luc Mélenchon. Aucun des autres candidats à la présidentielle n'a voulu respecter ce vote de désignation et s'engager dans une démarche d'union. Le 3 mars Christiane Taubira, qui n'avait de toute façon pas réussi à obtenir les 500 parrainages a renoncé à se présenter. Le 5 mars, le conseil d'administration, sans consultation a décidé que la Primaire Populaire soutiendrait la campagne de Jean Luc Mélenchon. Il a décidé sans procéder à une consultation des votants à la Primaire Populaire, ni même les bénévoles.
Mathilde Imer co fondatrice du mouvement a annoncé son départ de la Primaire Populaire suite à cette trahison de la volonté de renouveau démocratique du mouvement.  Si nous laissons la situation ainsi, les initiatives de la société civile souhaitant renouveler la démocratie seront accueillies avec méfiance durant de longue années. Exigeons une consultation !

Le Conseil d'Administration a défendu sa décision avec les arguments suivants :

  • Jean Luc Mélenchon pourrait avec un soutien accéder au second tour
  • Le programme de l'union POpulaire serait le plus porteur de renouveau démocratique
  • il reste peu de temps pour faire campagne et tenter de gagenr l'élection présidentielle.

Nos opinions à nous sont diverses, certain.e.s envisagent de voter pour le candidat le mieux placé dans les sondages à la veille du scrutin, d'autres de faire campagne pour tel ou tel candidat, d'autres de s'abstenir, voter nul, voire d'appeler à voter nul. Nous pensons dans tous les cas que la décision de qui soutenir mérite un débat public et ce pour plusieurs raisons.

  • Fondamentalement la meilleure chance pour la gauche écologiste de gagner était qu'Emmanuel Macron soit éliminé dès le premier tour. Emmanuel Macron présent au second tour a en effet toutes les chances d'être réélun, c'était déjà vrai d'un Président positionné au centre de l'échiquier politique, cela l'est devenu encore plus avec un Président sous la menace de guerre. Pour cela il aurait fallait que la gauche soit en tête du premier tour. La division à gauche empêche cela. Il aurait fallu que la droite soit en tête du premier tour ... Or la création par Bolloré d'un deuxième candidat des milliardaires patrons de presse est venue  éliminer la possibilité qu'un candidat de droite soit devant Emmanuel Macron.  Aujourd'hui nous le sentons tous l'élection présidentielle est déjà perdue pour la gauche et proablement aussi pour la droite.
  • Unie par un socle commun, la gauche reste divisée par plusieurs sujets : la décroissance et le nucléaire, la promotion d'une europe fédérale ou d'une france souvreraine, de la planification centralisée ou d'une autonomie des régions, l'appartenance à l'OTAN ou la sortie de l'OTAN pour devenir une france "non alignée. Ces divergences auraient pu et auront à être résolues par des négociations entre courants politiques. Il en est une toutefois qui a pris une acuité croissante. On pouvait il y a quelques semaines discuter posément de la sortie de l'OTAN et de la désobéissance aux traités européens. Plusieurs pays membres de l'Union Européenne sont aujourd'hui sous la menace explicite d'une agression militaire russe, qui leur enjoint de ne pas rejoindre ou de sortir de l'OTAN. Serons nous solidaires si ces pays sont agressés ? La question est fondamentale. Elle engage notre sécurité à tous. A qui voulons nous confier notre défense ? Tant qu'il n'y a pas de position commune entre les 4 candidats de la gauche écologiste il est très difficile d'en appeler au vote utile pour l'un ou l'autre des candidats "le mieux placé à gauche".
  • Voter pour le candidat le mieux placé pourrait peut-être amener ce candidat au second tour de l'élection présidentielle, pour y perdre contre Emmanuel Macron. Quel intérêt ? Quelles seront les conséquences de cette présence au second tour pour les législatives ? Nous avons tous en mémoire 2017. Le candidat alors arrivé en tête, Jean-Luc Mélenchon, considéra que les votes qui s'étaient portés sur son nom étaient des votes d'adhésion au programme l'Avenir En Commun. Il n'y eu aucun accord national lors des législatives et la gauche écologiste eu la plus faible représentation à l'Assemblée Nationale depuis la troisième république : 60 députés ! Nous avons besoin de nombreux députés de la gauche écologiste, pour cela il nous faut un accord de Front Populaire Ecologiste aux législatives sans attendre les résultats du premier tour.  

Pour toutes ces raisons nous demandons une consultation de l'ensemble des votants.

  • Nous le demandons à l'équipe de  la Primaire Populaire.
  • Si elle s'y refuse nous le demandons à  Christiane Taubira qui dispose également de nos adresses couriels.
  • En cas de refus, nous organiserons une consultation entre les signataires les 2 - 3 avril pour décider collectivement de pour qui nous allons voter et de comment faire exister une "Primaire Populaire - Canal Historique, véritablement à la recherche de l'union de la gauche écologiste et vétitablement démocratique dans son fonctionnement.

 

 


Primaire Populaire Canal Historique    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Primaire Populaire Canal Historique à transmettre les informations que je fournis sur ce formulaire aux personnes ayant un pouvoir de décision sur cette question.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.fr à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...