non au 0 rejet

Pour soutenir les pêcheurs français dans leur démarche contre le "zéro rejet" dans le cadre de la réforme de la Politique Commune des Pêches, soutenez la position ci-dessous adressée aux Parlementaires européens qui devront voter sur le sujet le 4 février prochain.

 

MESURES TECHNIQUES DE LA POLITIQUE COMMUNE DE LA PECHE :

LES PECHEURS FRANCAIS SE POSITIONNENT

OUI   à la réduction des rejets

NON  au zéro rejets

OUI   à une gestion collective

NON  à la privatisation des ressources

OUI   à la sélectivité des engins

NON  à l’élimination des pêcheurs

 

LES PECHEURS SONT POUR UNE PECHE RESPONSABLE ET DURABLE

L’EUROPE EST POUR UN ARRET IRRESPONSABLE ET DURABLE DE LA PECHE

 

Motion des pêcheurs français à l’attention des parlementaires européens.

« Si les négociations du Conseil des ministres du 12 juin 2012 ont permis de faire évoluer la discussion autour de l’atteinte d’un RMD en 2015 là où cela est possible, en 2020 au plus tard et de la suppression du caractère obligatoire du système de CPT,

Vous avez néanmoins  approuvé le 18 décembre dernier l'obligation pour les navires de pêche de débarquer toutes les captures, ce qui revient, de fait, à interdire les rejets.

Cette obligation apparaît bien comme irréaliste et inapplicable ;  la profession ne peut pas adhérer au « zéro rejet » car cette proposition outre qu’elle remet en cause  le principe de la stabilité relative,

met en évidence :

  • l’absence de différenciation des rejets (individus hors quotas, espèces non commercialisables, individus hors taille) ;
  • l’absence de prise en compte du rôle écosystémique des rejets et de la question des pêcheries mixte.

et ne tient pas compte :

  • des dégradations des conditions de travail pour les équipages qui seraient amenés à travailler sans rémunération pour ces « rejets » ;
  • de la question majeure de la capacité de stockage et de transformation à bord et à terre, qui  à ce jour est  inexistante.

En conséquence, nous vous demandons de vous positionner :

  • pour le refus de l’obligation de débarquements de toutes les captures et de l’utilisation des captures sous-taille à des fins de transformation en farine animale,
  • pour accueillir favorablement l’obligation de déclaration de toutes les captures et à l’élaboration d’objectifs de réduction intégrés dans des plans de gestion pluriannuels par pêcheries, intégrés dans des plans « Rejets » basés sur la sélectivité et la modernisation des navires,
  • pour demander la prise en compte des pêcheries mixtes.

Vous avez aussi approuvé l’idée d’obtenir un niveau de conservation des stocks supérieur au rendement maximum durable (RMD) d'ici à 2020.

Cette disposition n’est ni fondée, ni réaliste.

Nous maintenons l’engagement d’atteindre le RMD d’ici 2015 là où c'est possible, et en 2020 au plus tard, en  raisonnant  par pêcheries.

Nous vous demandons de considérer que les actions réalisées depuis des années par la profession en faveur d’une pêche durable constituent des avancées notoires et témoignent de sa volonté d’exploiter les ressources d’une façon soutenable.

Elle s’est engagée sur les principes énoncés ci-dessus, mais elle ne survivrait pas à une politique irréaliste.

En conséquence, nous vous remercions de vous positionner en ayant pris connaissance des éléments avancés ci-dessus. »

 

FISHES LOVE FRENCH FISHERMEN

 

 

 

 

 


Comité National des Pêches Maritimes et des Elevages Marins    Contacter l'auteur de la pétition




Script executed with success this is not html: Array ( [type] => 2 [message] => Trying to access array offset on value of type null [file] => /home/petitions/public_html/sign_petition.php [line] => 31 )