Manifeste (Soyez rebelles - Marc Blondel) Contre ce monde de réaction qui veut imposer une idéologie d’Etat, de soumission et de division

Réélu le 24 avril 2022 pour cinq années supplémentaires, il ne fait pas de doute qu’Emmanuel Macron, si aucun contrepoids ne vient freiner ses ardeurs, va poursuivre et amplifier la dérive autoritaire du pouvoir qu’il exerce au service du capital avec l’appui des Églises dans le cadre des institutions de la Cinquième République : l’application de la loi du 25 mai 2021 pour une « sécurité globale » et la mise en œuvre de celle du 24 août 2021 « confortant le respect des principes de la République », laquelle porte atteinte aux libertés d’association et de conscience garanties par les lois des 1er juillet 1901 et 9 décembre 1905, lui offrent tous les leviers pour le faire, en particulier celui consistant à imposer un « contrat d’engagement républicain » (CER).

Trois constats s’imposent d’ores et déjà :

La répression généralisée : D’une manière générale, ceux qui contestent les menées et les objectifs du pouvoir sont impitoyablement réprimés, mutilés, matraqués, emprisonnés pour les faire taire et leur faire accepter l’inacceptable.

L’intoxication généralisée : Les médias, dans leur majorité, surtout ceux que l’on appelle « mainstream », ne sont plus que des machines à tenter de décerveler la population pour que son attention soit détournée de ses véritables préoccupations dans tous les domaines.

La guerre est assurément une chose effroyable, mais elle sert aussi à distiller à grands flots les « bobards de guerre » et ce dans toutes les parties impliquées volontairement ou pas. Plus personne ne peut savoir où sont les éléments de vérité.

On assiste donc à un processus de conditionnement généralisé des populations pour des intérêts économiques qu’il faut cacher, car leur mise au jour risquerait de nourrir explosion sociale et indignation politique.

La dissolution des associations : En particulier, plusieurs associations ont fait l’objet d’une dissolution administrative sur le fondement de la loi du 24 août 2021 en raison des opinions qu’elles expriment ou que professent leurs membres.

Trois évidences s’imposent également :

La définition d’une idéologie d’État : La loi dite « Séparatisme » vise à imposer une idéologie d’Etat au nom des « valeurs de la République », que personne ne peut définir et pour cause. Les « valeurs » sont d’ordre moral, alors que les principes sont d‘ordre politique et institutionnel. Ce sont les principes, et non les valeurs, qui régissent les rapports entre les citoyens et l’État.

Mais si on ne partage pas les « valeurs » de cette « république » du Capital, du CAC 40, de la répression et de la « bienpensance » si on ne se retrouve pas dans ces « valeurs » à l’arrière-goût de Réaction,  alors on devient un « sous-citoyen » qui n’a plus les mêmes droits que les autres.

L’atteinte à la liberté d’association : La liberté d’association garantie par la loi de 1901, qui a valeur constitutionnelle en théorie et permet l’exercice dans un cadre collectif des droits individuels fondamentaux, et tout particulièrement de celui de la liberté de conscience, est gravement menacée par les « Chartes de la laïcité » exigées par certains Elus locaux et le « Contrat d’engagement républicain » instituant une véritable idéologie d’Etat sur le fondement du décret du 31 décembre 2021 : les associations deviennent alors les subsidiaires de l’Etat et de son idéologie, elle-même subsidiaire des intérêts du Capital et de la Réaction. N’en doutons pas, le même sort est envisagé pour les partis et les syndicats dans une perspective corporatiste.

L’atteinte sans précédent au droit d’association librement consenti participe du mouvement d’ensemble visant à briser le cadre démocratique issu de la Révolution française et ses acquis. Dissoudre une association au motif des propos tenus par un de ses membres, c’est appliquer un principe de responsabilité collective de sinistre mémoire. C’est en réalité la mise en œuvre d’un véritable séparatisme, l’application du principe « communautariste » dans la société. Les individus ne sont plus libres, mais appartiennent à un « corps » qui devient solidairement responsable de l’attitude de chacun de ses membres. C'est explicitement le retour du corporatisme d'Ancien- Régime, les corporations assurant leur police interne et n'existant qu'en tant que « corps intermédiaires »

La « labellisation » des associations subventionnées : Les associations qui refusent ces dispositifs ne pourront recevoir des subventions, ni même se réunir gratuitement dans des locaux publics. Il y a donc désormais deux catégories d’associations : les unes sont reconnues et subventionnées, les autres non-reconnues et boycottées. À certains égards, c’est l’extension aux associations de droit commun des principes du Concordat s’appliquant aux religions « reconnues » et subventionnées : d’ailleurs la loi du 24 août 2021 donne, de surcroît, au préfet le pouvoir d’accepter ou de refuser le caractère cultuel d’une association. En contrepartie de cette « reconnaissance » par la signature du CER, les associations seront les véhicules subsidiaires de l’idéologie d’État : on leur donnera des subsides et des avantages pour le prix de leur soumission imposée.

Deux obligations s’imposent donc à nous en définitive :

Faire échec à cette machine de guerre contre la liberté d’association.

C’est pourquoi, nous signataires de ce Manifeste, à titre individuel ou collectif, appelons les associations à refuser les "Chartes et CER" faussement appelés "contratet à refuser de les signer chaque fois que cela est possible.

Bien entendu, nous comprenons parfaitement que les associations qui sont tributaires de subventions pour payer leurs salariés et pouvoir travailler dans des locaux, soient obligés de signer ces CER pour continuer leurs activités. Et nous les soutenons dans cette épreuve.

Mais cela n’interdit pas que ces associations, leurs responsables et militants puissent signer ce Manifeste pour exprimer leur opinion réelle.

Résister pour agir

Nous appelons toutes les associations, qui le peuvent, à utiliser d’autres moyens pour continuer à agir et à se réunir. Il en existe de nombreux. Nous entrons en Résistance dans l’underground de ce monde funeste. Nous sommes solidaires de toutes les associations qui agissent contre cette loi antilaïque, liberticide et antidémocratique. Notre initiative vise à renforcer et non supplanter les actions en cours de manière collective.

Il faut montrer que c’est ce gouvernement et sa loi « Séparatisme » qui organise le véritable séparatisme entre citoyens et associations, selon que l’on se soumet ou pas à l’idéologie d’Etat. C’est aussi pourquoi nous utilisons le terme « underground », car « elle creuse bien la Vieille Taupe ». Nous refusons cet Etat d’Apartheid associatif et nous entendons le faire exploser devant ses contradictions.

Nous n’avons pas besoin de l’Etat pour exister et nous allons le prouver. Et que le Pouvoir médite bien le vieil adage « Malheur à celui par qui le scandale arrive ». Nous sommes ici par la force de la démocratie, nous n’en sortirons pas,  même par la force de vos matraques et LBD

Nous rappelons aussi la célèbre formule de Coluche : « Ils ne veulent pas de nous, qu’ils se rassurent, nous ne voulons pas d’eux non plus ».

Premiers signataires :

Arias José, libre penseur (57)

Arnaud Dominique, Citoyen (06)

Aurigny Nicole, syndicaliste, Présidente de la Fédération laïque des Monuments

Aurigny François,  militant associatif et syndicaliste, penseur libre (60)

Aurigny Jean-Louis, libre penseur (76)

Bagault Jean-Louis, syndicaliste (24)

Barbeau Pascal, syndicaliste et libre penseur (69)

Barbier Dominique, ancienne Elue municipale (16)

Behar Robert, libre penseur (93)

Benaben Yves, Citoyen (06)

Benaben Claudine, Citoyenne (06)

Berger Bernard, insoumis (76)

Besson Philippe, Représentant de l’AILP au Conseil des Droits de l'Homme  de l'ONU (Genève) 

Biardeau Claude, libre penseur (17)

Bitaud Christophe, libre penseur, Rédacteur en chef de la Raison

Blin Rolande, syndicaliste (74).

Bonnet Belardi Orianne, militante syndicale et associative (73)

Boudsocq Denise (73)

Boudsocq Christian (73),

Boussel Martine, syndicaliste, libre penseuse (94)

Branchereau-Poisson Maryse (44)

Bretonneau Pierre, syndicaliste et libre penseur (06)

Brisoux Gérard, libre penseur (73),

Brun Mireille, libre penseuse (14)

Bureau-Landron Denise, Libre Penseuse et DDEN (49)

Calippe Gabriel, militant ouvrier (76)

Chapuis Françoise, libre penseuse (73)

Charaux Jean-Paul, libre penseur (44)

Collard Alain, syndicaliste (74)

Cornet Christine,  Citoyenne (06)

Coulomme Jean-François (73)

Couralet Alain, syndicaliste (76)

Costarella Pascal, libre penseur et syndicaliste (38)

Croizé Jean-Yves, réalisateur et membre de BDS France (95)

Darré Agnès, libre penseuse (76)

Dauphin Jean, Libre Penseur (95)

Debraine Jean, libre penseur (07)

Descroizette Francis, libre penseur, pacifiste (60)

Delecray Guy, libre penseur, DDEN (94)

Delmon Alain, syndicaliste (24)

Delsau Éric, Insoumis et libre penseur (76)

Denier Claudine, syndicaliste (73)

Denis Eric, ancien Elu municipal, Président d'association (60)

Di-Pietro Chantal, syndicaliste (73)

Dubois Daniel, syndicaliste, libre penseur, ancien élu local (maire-adjoint) – (59)

Esterzon Jacques, citoyen (95)

Eyschen Christian, FNLP

Fabre Claire (60)

Fassié Jacques, militant syndical, membre d'associations (84)

Faye Georges, libre penseur (06)

Faugier Pierre-Jean, libre penseur (06)

Feron Josette, Citoyenne (06)

Florentin Christian, militant syndical et associatif (73)

Foubert   Jacques, citoyen et libre penseur (06)

Fratani Marie-Noëlle, Conseillère municipale de Saint-Ouen-l'Aumône (95)

Fraysse Danielle, libre penseuse, avocate (93)

Frizot Jeannick, libre penseur (73)

Garcin Claude, libre penseuse (84)

Garin Michel, Libre penseur, militant associatif (13)

Garino Pierre, militant laïque et syndical (73)
Girardeau Cyril (24)

Godicheau Michel, Représentant de l’AILP au Conseil des Droits de l'Homme  de l'ONU (Genève) 

Godicheau Margot, libre penseuse (31) 

Golly Benjamin, militant laïque et syndical (73, 74)

Goussot Dominique, libre penseur (92)

Grimaldi Claire, insoumise (64)

Gueguen Pierre, libre penseur (31)

Guérin Simon, libre penseur (06)

Gueth Paul, Militant syndicaliste retraites cheminots CGT, associatif, mutualiste et Insoumis (21)

Halbutier Carole, syndicaliste libre penseuse (75)

Hamon Françoise, libre penseuse et insoumise (76)

Hébert Patrick, syndicaliste et libre penseur (79)

Herbin Pierre, syndicaliste et libre penseur (73)

Huille Henri, libre penseur (13)

Hyvert Xavier, syndicaliste et libre penseur (69)

Jouannet Alain, Libre penseur et syndicaliste (37)

Jouteux Stéphane, syndicaliste et libre penseur (06)

Jubertie Jean-François, Libre penseur, militant associatif (19)

Julien Jacques, Insoumis (45)

Jurquet Josette, syndicaliste (19)
Landron Michel
, Libre Penseur, DDEN, syndicaliste (49)

Lapert Jean-Antoine, libre penseur (46)
Laubary-Besson Christine, représentante de l’AILP au Conseil des Droits de l'Homme de l'ONU (Genève)

Laurent Renée, syndicaliste et libre penseuse (73)

Leblanc Michel, praticien hospitalier honoraire (73)

Lebreton Alain, syndicaliste, ancien élu municipal (60),

Le Guennec Pierrik, syndicaliste (56)

Lemasle Arnaud, libre penseur (76)

Leniaud Jean-Paul, Libre Penseur (19)

Lepeix Benoît, syndicaliste et libre penseur (06)

Liègard Michel, libre penseur (76)

Lorigny Gérard, militant syndicaliste (34)

Lortie Hélène, libre penseuse (94)

Malhomme Colette, libre penseuse (81)

Marsaud Thierry, retraité (95)

Michel Françoise, Libre pensée (64)

Midavaine Sylvie, Présidente de l'ALANVMV, Association Laïque d'Aide aux Non-Voyants et Mal-Voyants

Minacori Calogero, libre penseur et syndicaliste (42)

Monsillon Emilie, responsable d’associations et libre-penseuse (26)

Morel François, ingénieur, libre penseur (01)

Morin Bertrand, syndicaliste (73)

Morin Georges-André, libre penseur (17)

Mounier Christian, retraité de l'action sociale (73)

N’Diaye Bruno, libre penseur (75)

Pastor Brigitte, libre penseuse (11)

Péréa Laurent, libre penseur (24)

Perrot Michel, syndicaliste (76)

Pignault Bernard, syndicaliste et libre penseur (06)

Plantiveau Gérard, syndicaliste et libre penseur (44)

Plaza Julien, libre penseur (09)

Raynaud Jean-Marc, Editions libertaires

Revelin Pierre, libre penseur, militant associatif (60)

Rielland Claude, syndicaliste (76)

Roncalli Francine, citoyenne et libre penseuse (06)

Rousseau Daniel, syndicaliste, libre penseur (91)

Rousseau Françoise, membre d’associations et libre penseuse (91)

Roy Pierre, Président d’honneur de la Fédération laïque des Monuments

Roy Danielle, libre penseuse, insoumise (42)

Ruff Pierre-Yves, Editeur

Schiappa Jean-Marc, IRELP

Schneckenburger Benoît, philosophe

Senac Dominique, syndicaliste (69)

Seuret Chantal, citoyenne et libre penseuse (06)

Sidoroff Michel, auteur et réalisateur (75)

Singer Michèle, Libre Penseuse (95)

Singer Claude, Rédacteur en chef de l’Idée libre

Sorin Isabelle, syndicaliste (74)

Stora Françoise, libre penseuse, membre d'associations (07)

Trime Ivan, Syndicaliste et Libre Penseur (19)

Truong Francine, syndicaliste et libre penseuse (73)

Vedrenne Jean-Pierre, Libre Penseur (19)
Vallier Jean-Claude, retraité syndicaliste (73)

Voirin Clarisse, libre penseuse (06)                               

 


Libre Pensée : cs@fnlp.fr    Contacter l'auteur de la pétition

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Libre Pensée : cs@fnlp.fr à transmettre les informations que je fournis sur ce formulaire aux personnes ayant un pouvoir de décision sur cette question.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.fr à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...

Script executed with success this is not html: Array ( [type] => 2 [message] => Trying to access array offset on value of type null [file] => /home/petitions/public_html/sign_petition.php [line] => 31 )