Déblocage de la situation des MCF-HDR qualifiés

Quoted post

O. Cairon (CNU 31)

#12 objectifs de la pétition?

2013-11-30 23:46

La pétition lancée l’été dernier a recueilli à ce jour pratiquement 300 signatures de MC, MC-HDR, MC-HDR Qualifié, MC-HDR Qualifié qui se sont présentés au concours PU et enfin de PU. C’est très faible au regard du nombre des MC qui chaque année obtiennent auprès des quelques 50 sections CNU leur qualification PU (donc titulaire de l’HDR) et encore plus faible si on considère le nombre global des postulants à la qualification (tous titulaire de l’HDR-sauf équivalence).
Les quelques commentaires laissés sur le site permettent d’apporter un début d’explication au peu d’enthousiasme soulevé. En premier lieu, si la pétition n’avait pour seul objectif qu’à considérer la situation de ceux des ‘MC-HDR Qualifié qui se sont présentés au concours PU et …qui vivent une souffrance au travail’, le moins que l’on puisse dire est que cette vision ne recouvre que trop peu les diverses situations des collègues qui s’investissent quotidiennement –outre leurs enseignements- dans les activités de recherche. Car c’est bien de cela qu’il s’agit: nombre d’EC ne sont plus actifs en recherche pour différentes raisons :
-ils ne l’ont jamais vraiment été (ce qui n’a pas empêché certains d’effectuer un joli parcours dans la carrière MC et aussi PU),
-ils ont déjà beaucoup donné en R et n’ont rien vu venir en retour sur leur évolution de carrière et ont fini par laisser filer (surtout lorsqu’ils considèrent la catégorie précitée),
-ils n’ont pas (eu) les moyens de développer leur recherche dans leur université de rattachement.
Ceux de nos collègues relevant de ces situations se sentiront bien peu concernés par la pétition surtout si elle se restreint aux « MC-HDR Qualifié qui se sont présentés au concours PU ». Pire encore, ceux des MC-HDR Qualifié et non Qualifié pourraient se sentir exclus et, si le but de toute pétition est de recueillir un maximum de signatures, on ne peut que douter de la pertinence de cette formulation trop restrictive.
De mon point de vue, il faut déterminer clairement les objectifs et les critères pertinents pour asseoir cette pétition.
-Sur les objectifs; la situation de blocage de carrière des collègues qui continuent à assurer leur double mission d’EC. Il va de soit que ceux qui sont concernés ne bénéficient pas d’un localisme favorable! Cela existait même avant la LRU! Il va de soit aussi que certains n’aspirent pas à devenir PU. Pourquoi ne pas le dire sans détour ?
-Sur les critères; les critères d’obtention de l’HDR varient d’une université à l’autre et sont là encore parfois sujets à la suspicion (parfois justifiée) du localisme ou des tensions locales. Par exemple, pour qu’une équipe renforce sa position sur d’autres au sein de l’école doctorale, certaines HDR sont « habilement » délivrée.
La qualification délivrée par les sections CNU présente davantage de garanties d’échapper au localisme bien que parfois le localisme revienne par la fenêtre de la section nationale. Cependant, les récentes règles de déport appliquées au CNU limitent fortement ces potentielles tentations.
Reste la présentation au concours PU. Comme cela a été dit par Franck (#3), « Il existe chaque année des présentations un peu "farfelues" et dans le même temps beaucoup de collègues ne postulent pas à des postes de professeur sur lesquels ils pourraient se présenter en raison de contraintes familiales ». Il faut ajouter à cela ceux des MC-HDR qualifiés qui ne postulent pas en raison de l’absence d’adéquation des postes publiés avec leur profil et qui préfèrent éviter la présentation « farfelue ». La encore, ceux qui bénéficieront du localisme verront un jour se présenter le bon profil au bon moment!
On le voit donc, la situation à combattre et à dénoncer est celle d’une iniquité que subissent ceux qui ont fait les efforts et continuent leur recherche parfois sans véritable moyens. L’urgence c’est de résoudre ces situations avant que nombre d’entre eux ne finissent par ne plus se « satisfaire » de la passion qui les anime encore. Ils rejoindront alors la cohorte des blasés et se contenteront d’améliorer leur salaire avec des HC et autres PRP…

Réponses


Visiteur

#15 Re: objectifs de la pétition?

2014-01-08 13:34:57

Fernand Naudin

#16 Re: objectifs de la pétition?

2014-01-08 17:48:16

#12: O. Cairon (CNU 31) - objectifs de la pétition?

On peut aussi voir le verre à moitié plein ...s'il y a chaque année des candidatures fantaisistes, il y a aussi chaque année des collègues méritants qui passent des concours PU et qui se font rétamer à cause (i)de la pression exercée sur ces postes et pire encore (ii)du clientélisme locale...Pour info, c'est une spécialité Bourguignonne à laquelle participent aussi certains brillants professuers qui dénoncent pourtant officiellement cette pratique! Il suffit de regarder les recrutements PU à venir en biologie (avec un (des) profil(s) de poste(s) taillé(s) comme un (des) costard(s) pour LE candidat local idéal...si je voulais être salaud, je donnerais même le nom du futur promu (et tout ceci sans être grand sage!)...alors arrêtons la mauvaise foi et messieurs ne crachez pas sur un système qui à fait (et continue de faire) votre fond de commerce et souvent votre brillante carrière!

Soyons honnêtes, le système de recrutements et de promotions Français est basé sur ce principe...Il ne suffit pas de faire correctement son travail mais surtout d'être là au bon endroit au bon moment et avoir ciré les bonnes pompes pour parler poliment...tout le monde le sait mais personne ne le dit! la LRU n'a fait qu'augmenter ces pratiques douteuses au travers de commissions de sélection incorporant des collègues soi-disant extérieurs qui n'ont d'extérieurs que le non puisqu'il s'agit le plus souvent de proches collaborateurs de l'équipe qui recrute et qui se plient aux volontés de celle-ci...C'est encore plus cloque et opaque (i.e. faux-cul) que l'ancien système avec les commissions de specialistes qui n'était pourtant loin d'être optimal!

 




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...