Déblocage de la situation des MCF-HDR qualifiés

Quoted post


Visiteur

#2

2013-07-11 12:18

Les postes de PU se faisant de plus en plus rares, un MCF HDR n'a plus beaucoup d'avenir à l'université. Il peut se trouver employer en deçà de ses potentiels, à la manière d'un MCF en début de carrière, ou au contraire il peut remplir les fonctions de PU sans en avoir les avantages. Si cette situation perdure, il y a fort à parier que les MCF ne soutiendront plus d'habilitation dans les années qui viennent.

Réponses

EClucide

#13 Re:

2013-12-02 20:36:40

#2: -

Ce plafond de verre que vous évoquez concerne aussi bien des femmes que des hommes. On crée comme un fossé entre besoins et compétences. Ce que demandent les MCF HDR qualifiés (dans la mesure où ils ont déjà fait des preuves) une reconnaissance statutaire de leurs compétences afin de mener des recherches dans des dispositions morales à peu près stables. Certains projets ne peuvent pas être portés par des MCFs dans certaines organisations. Quand après des années de lutte et d'attente, on arrive à décrocher le poste, l'âge devient un obstacle. Quand vous n'obtenez pas un poste de PR, vos collègues vous regardent comme un "produit en fin de cycle". Ainsi, l'obtention de l'HDR a pour effet de produire une atteinte à l'estime de soi (difficile d'obtenir une mutation en tant que MCF HDR; difficile de mener parallèlement la recherche qu'on aime tout en gardant à l'esprit les critères pour le renouvellement de la qualification et les changements des règles de recrutement) quand on vous dit qu'"il y a plus de postes que de qualifiés dans ta discipline et on ne comprend pas pourquoi tu es encore là !" Il n'y pas de vértiable politique de "ressources humaines" dans l'ESR (ni au niveau local, ni au niveau national). Il n'y a que des discours sur la parité.




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...