Pétition unitaire Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles (CPGE)

Contacter l'auteur de la pétition

Ce sujet de conversation a été automatiquement créé pour la pétition Pétition unitaire Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles (CPGE).


Visiteur

#3301 Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re:

2013-12-16 00:02

Le Point

#3302 Brighelli : pour en finir avec l'égalitarisme à l'école

2013-12-16 07:47

http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-paul-brighelli/brighelli-pour-en-finir-avec-l-egalitarisme-a-l-ecole-16-12-2013-1769968_1886.php

Brighelli : pour en finir avec l'égalitarisme à l'école
Le Point.fr - Publié le 16/12/2013 à 06:02 - Modifié le 16/12/2013 à 06:07

La haine de l'excellence d'une certaine gauche, qui a inspiré à Vincent Peillon son projet sur les prépas, mène tout droit à une école de classe.


Vincent Peillon a donc fait machine arrière - apparemment à la demande de article tout récent publié sur Mediapart analyse en détail ce qu'entendent par "élites" les gens "de gauche" qui nous gouvernent. Au passage, on pourra, si l'on veut creuser la notion, aller voir un peu plus loin dans la réflexion de l'auteur de l'article, Denis Collin. L'auteur arrive, par les mêmes chemins que moi (mais en insistant avec raison sur la dimension européenne de la destruction programmée de l'école, dénoncée depuis des lustres par Nico Hirtt), au secret de polichinelle le mieux gardé de la rue de Grenelle : pour un enfant qui n'est pas né avec une cuiller en argent dans la bouche, l'égalitarisme tue toute chance d'accéder à une formation supérieure et à des emplois de cadre supérieur. L'égalitarisme est prôné depuis quatre décennies par les pédagogues fous qui tiennent le pouvoir réel de l'Éducation nationale.

Enfin, pas si fous que cela : Meirieu se voit bientôt sénateur EELV, et c'est à l'un d'eux, Alain Boissinot, survivant de tous les régimes, de Bayrou à Peillon en passant par Lang, Fillon, Robien, Darcos, Chatel, de la droite à la gauche et aller-retour, que Vincent Peillon vient de confier la direction du Conseil supérieur des programmes. Alain Boissinot, c'est l'homme à la langue de bois qui est capable d'énoncer sans respirer des phrases du genre "Plutôt que remplacer les programmes, procédure qui lasse les enseignants, on réfléchit à une nouvelle méthode pour élaborer plus globalement et les accompagner mieux en terme de formation et d'outillage pédagogique et d'accompagnement", et d'envisager sans sourciller la fin de la notion même de discipline à l'école. On ne fera plus de maths ou de français, on prendra globalement en charge l'élève.

Un ascenseur social désormais réservé aux nantis

Pendant ce temps, dans quelques lycées sélectionnés et probablement tous privés à terme, les vrais enfants de la bourgeoisie se gaveront de connaissances. Les mêmes qui auront les moyens de se payer des "écuries" pour réussir la première année de médecine, ou de s'offrir l'antenne que Paris-Dauphine vient d'ouvrir à Londres, au coeur de la City - pour 8 000 à 9 000 euros par an.

Voilà de la démocratie bien comprise.

Aux premiers temps des ascenseurs, les machines installées prioritairement dans les beaux quartiers ne desservaient que le premier et le second étage - les étages nobles. Les prolos, eux, montaient à pied par l'escalier de service (les occasions de rire étant rares, ces temps-ci, je ne saurais trop recommander la lecture d'un article désopilant d'Alphonse Allais sur la question).

L'école de la République en est là : l'ascenseur social ne marche que pour les nantis. Le seul espace (relatif) de mixité sociale, c'est (c'était ?), justement, le système des classes prépas : on comprend à quel point il est urgent de les anéantir, afin d'instaurer définitivement le règne des seules élites qui comptent aujourd'hui - celles qui ont de l'argent.

Un système artisanal dont l'université doit s'inspirer

L'égalitarisme, institué par haine de l'élitisme, est l'instrument préféré de la ploutocratie pour se maintenir aux commandes - elle et ses héritiers. L'école devait être la chance de chacun d'aller au plus haut de ses capacités. Les prépas étaient naturellement l'avant-dernier étage (avant les grandes écoles) de ce système artisanal, brinquebalant, mais qui fonctionnait encore il y a une cinquantaine d'années, et qui a tiré de leurs HLM pas mal d'enfants dans mon genre. C'est actuellement le seul système qui recrute au minimum 30 % de boursiers et les amène au plus haut - quelle université peut en dire autant ? Le seul système qui permet de rattraper le retard pris dans ces structures égalitaristes que sont les ZEP en particulier et le système scolaire de base en général.

Plutôt que de déplorer notre effondrement dans les classements internationaux et de proposer aux enseignants de ZEP huit euros de prime et une heure de décharge pour amortir les coups, il serait temps de réaliser que l'excellence est un enjeu politique. Les classes prépas pourraient utilement inspirer des universités exsangues, faute de moyens, et ficelées par l'interdiction de sélectionner leurs étudiants. Une solution immédiate, parmi tant d'autres : autoriser les facs à trier avant le bac, lors des procédures APB. Et peut-être même bien avant la terminale, afin de responsabiliser les élèves et de les mettre sur une rampe de lancement, au lieu de les inciter à s'inscrire à des formations privées fort chères pour préparer Sciences Po. Si l'école de la République est payante, ce doit être en termes de résultats - pas en termes d'investissement.
Jacques

#3303 L'auto-reproduction des élites;l'exemple de Roger Godement et ses enfants

2013-12-16 12:33

L’auto-reproduction des élites; pour ceux qui la mettent en doute, je conseille la lecture de ce billet franc et sincère de Roger Godement.(Les matheux qui ont fait leurs études dans les annéés 70 ont découvert l’algèbre dans “le Godement”.)





http://plus.lefigaro.fr/page/roger-godement


Deux de mes fils sont passés par Ulm, voici comment. Quand j'ai été nommé prof à la Faculté des Sciences de Paris en 1955, j'ai acheté un appartement dans le 5e, à 200 m de l'entrée du lycée Henri IV, où mes fils ont naturellement (et obligatoirement : zonage) fait leurs études secondaires. Etant fils de prof, ils ont naturellent été admis dans les meilleures prépas (H IV et St Louis). Quant aux concours, je connaissais la plupart des membres du jury, je leur ai donc passé discrètement quelques coups de téléphone, ça a marché du premier coup.


Roger Godement.

Visiteur

#3304 Re: L'auto-reproduction des élites;l'exemple de Roger Godement et ses enfants

2013-12-16 13:18

#3303: Jacques - L'auto-reproduction des élites;l'exemple de Roger Godement et ses enfants

Il y a des exemples pour étayer absolument toutes les théories.

Pour ma part, je suis un exemple du cas contraire : fils d'un ouvrier et d'une aide soignante, j'ai été admis en CPGE puis à l'ENS (sans passer de coup de fil). Reproduction des élites?


Visiteur

#3305 Re: L'auto-reproduction des élites;l'exemple de Roger Godement et ses enfants

2013-12-16 13:44

#3303: Jacques - L'auto-reproduction des élites;l'exemple de Roger Godement et ses enfants

Bravo. Si ce témoignage n'est pas bidon, son auteur a de quoi être fier ! Et ses enfants aussi !

J'ai intégré l'un des plus grands établissements supérieurs français sans payer ma place. Je suis au courant de pratiques de ce genre.

Je méprise ceux qui y ont recourt.

Oust.

#3306 Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re:

2013-12-16 16:48

#3299: Mitch - Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re:

Vous vous marrez jaune, Mitch.

Il est plus simple d'intégrer le paradis que de refroidir l'enfer, il suffit d'avoir le courage de ne plus profiter de la douce chaleur de votre monde actuel, de prendre votre baluchon et de constater le bonheur d'un monde nouveau, tel que vous le souhaitez.

Mais vous vous obstinez à rester ici alors que la Papouasie vous tend les bras. C'est idiot car personne, ou si peu, ne vous suit dans vos délires ultra-libéraux.

"Donc, nous aurons encore longtemps le bonheur de lire vos inepties couardes sur les forums des enfers fiscaux."


Visiteur

#3307 Re: L'auto-reproduction des élites;l'exemple de Roger Godement et ses enfants

2013-12-16 16:48

#3303: Jacques - L'auto-reproduction des élites;l'exemple de Roger Godement et ses enfants

alors jacqouille, on fait du "prépa bashing" !!! c'est bien certain, c'est magouille et cie, n'est-ce pas? mais une question tout de même: comment ces petits magouilleurs ont-il pu passer l'anonymat des écrits de concours?

et ton gode, mon gars, tu peux te le ....

Oust.

#3308 Roger Godement.

2013-12-16 16:59

Roger Godement a démontré dans les années 60-70 que tous les racistes sont des imbéciles. Évidence qui se passe de preuve mais qui va encore mieux avec. Pour sûr. Et il ajoutait que la réciproque n'est pas vraie.
J'ai derrière moi l'un de ses écrits "Topologie algébrique et théorie des faisceaux". Clair, efficace. Comme ses interventions dans les forums du Figaro contre la médiocrité des intervenants.
Oust.

#3309 Re: Brighelli : pour en finir avec l'égalitarisme à l'école

2013-12-16 17:19

#3302: Le Point - Brighelli : pour en finir avec l'égalitarisme à l'école

Je suis en tout point favorable au système CPGE+GE mais je ne puis laisser passer une "info" du type : "le seul système qui recrute au minimum 30 % de boursiers". Les IUT et BTS recrutent plus de vrais boursiers que nous.

Nous recrutons en CPGE au maximum 30% de boursiers, en comptant très large. Et ce taux baisse d'autant que la prépa est prestigieuse. De plus, si l'on compte la moitié des élèves entrant en collège pris parmi les populations gagnant moins que le revenu médian, cette moitié se réduit à 15% de nos élèves de CPGE. Nos boursiers sont largement des boursiers à taux 0, des métis en quelque sorte.

Cependant, les CPGE arrivent en fin de chaîne éducative et ne font que constater la sélection sociale opérée par les seuls collèges et lycées.

Donc, non, les CPGE ne sont pas un ascenseur social. Et non, les CPGE ne sont pas responsables de ce fait.

Mitch
Visiteur

#3310 Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re:

2013-12-16 18:01

#3306: Oust. - Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re:

Non, non je me marre de bon coeur, ni jaune, ni rouge ou vert ;-))

Une fois de plus rien, pas d'arguments, ça sonne creux, vide. De belles inepties enveloppées de mots et en plus ça boucle (la meme litanie incatatoire sur la Papousie). Pauvres eleves !! ;-))

Demander à ce que l'état reduise son train de vie est effectivement un delire ultraliberal.

J'ai eu des profs 'gratinés' (eh oui il y en a). Je vois que rien n'a changé ;-)

Churchill disait: "The best argument against democracy is a 5 minute discussion with the average voter".

Je ne peux que souscrire a ce 'statement' (en fait meme moins de 5 minutes suffisent).


Visiteur

#3311 Re: Re: L'auto-reproduction des élites;l'exemple de Roger Godement et ses enfants

2013-12-16 19:51


Visiteur

#3312 Re: ce dernier mot recouvre tout ce texte d'une ombre qui annonce une flambée de violence aveugle

2013-12-16 20:43

Ce message a été supprimé par son auteur (Montrer les détails)

2013-12-16 20:57



Visiteur

#3314 La haine des bons élèves

2013-12-16 20:59

#3039: Café du commerce - Re: La haine des bons élèves oui encore un verre garçon

Sarcasmes et dérision.

L'arme des lâches.

Vous êtes un individu méprisable monsieur la taupe du MEN.

Ce message a été supprimé par son auteur (Montrer les détails)

2013-12-16 23:55



Visiteur

#3316 Re: Re: La haine des bons élèves oui encore un verre garçon

2013-12-17 00:02

#3039: Café du commerce - Re: La haine des bons élèves oui encore un verre garçon

Sarcasmes gratuits : pétarades malodorantes de médiocres qui ne croient plus en rien et n'ont de cesse de détruire ceux qui croient encore en quelque chose, histoire de tromper leur ennui.


Visiteur

#3317 Re: L'auto-reproduction des élites;l'exemple de Roger Godement et ses enfants

2013-12-17 00:15

#3303: Jacques - L'auto-reproduction des élites;l'exemple de Roger Godement et ses enfants

Ah le bel exemple que voilà! Félicitations!

Contre exemple : née dans une petite ville du nord où les usines fermaient les unes après les autres, parents n'ayant aucune connaissance de la scolarité au-delà de la troisième, arrivée par un hasard heureux dans une 'modeste' cpge de province, puis à Normale Sup, un peu moins par hasard.

Oust.

#3318 Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re:

2013-12-17 00:48

#3310: Mitch - Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re:

Alors Mitch, je vous agace hein ? Trop humide la Papouasie ?

Vous étiez peinard à déverser vos phantasmes libéraux, plein de haines sur les journalistes, les énarques, les assistés, refaisant le monde à votre botte. Et puis un type passe par là et vous dit qu'il y a un pays pour vous. Lequel ?

Allez, pour que vous ne l'oubliez pas : la Papouasie.

Sans doute avez-vous loupé quelque chose d'essentiel dans votre vie alors vous ressassez vos aigreurs sur les autres qui sont des ratés, jusqu'à vos profs gratinés. Vous osez me parler "arguments" mais qu'avez-vous sorti sur ce forum depuis vos premiers messages, si ce n'est des tartignolades libérales ? Au moins, au fil de vos messages avez-vous appris un minimum de politesse. Le contact, même virtuel, des profs de CPGE vous a offert ce petit vernis.

Allez, juste pour vous recadrer un peu, mais si peu, vous souvenez-vous du sujet du forum ? Vous nous parlez de l'ISF ? Purée, vous croyez que c'est le lieu ! Donc je comprends que vous pensiez vos profs médiocres car ils ont dû vous aligner plus d'une fois dans vos copies, cela devait être une joie pour eux.

Et le top de la culture des néo-libéraux : une citation de ce cher Churchill. Comme référence quand on veut refaire le monde, il n'y a pas plus actuel ? Au moins, on a évité Tatcher et Reagan.

Si la crise de 2008 n'était pas passée par là, vous seriez encore une curiosité mais là, en vantant un modèle dont on a constaté la pertinence, vous êtes seulement le bouffon de service.

En Papouasie, je vous dis, là où la crise libérale n'a pas changé le mode de vie, vous pourrez faire illusion.


Visiteur

#3319 Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re:

2013-12-17 02:56

#3318: Oust. - Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re:

A vous lire, je commence à comprendre pourquoi les enseignants de CPGE sont considérés comme méprisants. Pour vous quelqu'un qui ne partage pas vos convictions est un "bouffon"??  Et vous osez ensuite donner des leçons de politesse?!

Vous donnez une bien piètre image de notre profession...

(Je ne suis pas Mitch)

Oust.

#3320 Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re:

2013-12-17 08:31

#3319: - Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re:

Vite fait avant d'aller bosser.

Contrairement à votre ami Mitch, dans mes messages, mes appréciations peu élogieuses s'adressent à mon interlocuteur direct , pas courageusement aux absents (Peillon, son épouse, les journalistes, les personnes en difficulté, les énarques, etc.). Subtilité qui vous échappe.

Et considérer comme une bouffonerie qu'un individu vienne là pour vendre sa soupe libérale (tel un VRP faisant du porte à porte pour vendre des aspirateurs), ce n'est pas mépriser, plutôt signaler au colporteur d'aller vendre sa camelote chez le voisin.

Bon, au boulot maintenant.

Prof de ZEP

#3321

2013-12-17 10:19

Mitch, Oust, MCLD etc. on s'en fout de vos interventions qui n'apportent rien !

Visiteur

#3322 Re: Re: Gros succès de cette pétition

2013-12-17 10:34

#3289: - Re: Gros succès de cette pétition

Comment pouvez-vous affirmer ainsi que seules 39000 Ip distinctes ont signées la pétition ? C'est très étrange.

Dois-je en déduire quelque chose ?

Autre chose : je me permets de vous rappeler une évidence : plusieurs personnes différentes peuvent utiliser un même ordinateur et je ne vois pas où est le problème.

Autre chose encore : ce n'est pas parce qu'on ne signe pas une pétition qu'on n'approuve pas un mouvement ou qu'on n'en a pas connaissance.

Nicolas Sarkozy n'a été battu par Hollande que d'un million deux cent mille voix. On estime qu'entre les deux tours 120 000 électeurs ont changé d'avis.

Personnellement, je ne souhaite voir réélu ni le premier, ni le second, mais avec 50 000 signataires soyez bien sûr qu'il y a bien plus du double de mécontents qui se taisent et que cela se verra dans les urnes - ce qui, malheureusement, est très inquiétant car nous n'avons aucune alternative sérieuse à l'UMPS parmi l'offre politique.

 

 

Mitch

#3323 Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re:

2013-12-17 10:47

#3319: - Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re:

Merci pour ton intervention. Oust. renvoie effectivement une image assez pathetique.

Pour autant, je suis bien conscient que tous les profs (de CPGE ou pas, du reste) ne sont pas comme la vedette de service, et sont en general des gens ouverts et tolerants (qui admettent que l'on puisse ne pas partager le meme avis en somme).

J'en conclus que cela ne doit etre la fete tous les jours dans ses cours .... Oui pauvres eleves ... Enfin, chaque profession a ses 'black sheep'.

Neanmoins, il est tellement caricatural qu'il en est amusant. Si, si amusant. Il est persuadé qu'il m'agace alors que c'est lui qui s'excite et qui m'insulte ;-).

J'admets m'etre beaucoup amusé devant un tel etallage ;-)

Sur ce, bonne journée a tous, je m'en retourne fouetter quelques 'ouvrier-enfants' faineants (noter le pleonasme) dans mon usine de jouets au Pakistan. ;-)) La -bas au moins on n'ai pas emmerdé avec le social ;-))))


Visiteur

#3324 Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re:

2013-12-17 11:28

#3323: Mitch - Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re:

Pardonnez cette modeste et très superficielle contribution, mais nous vous serions reconnaissants, cher Mitch, de ne pas dégrader le niveau de français et d'anglais des internautes :

 

'pathétique', 'général', 'tolérants', 'néanmoins', 'fainéants', 'pléonasme'  s'écrivent avec l'accent aigu.

'même' et 'être', et 'fête' s'écrivent avec un accent circonflexe.

'black sheep' : sheep, nom invariable, même au pluriel.

'étalage' s'écrit avec un seul l.

la préposition 'à' prend un accent. Ne pas la confondre avec le verbe 'avoir' que vous semblez beaucoup aimer (voir ci-dessous).

'ouvrier' au pluriel prend un 's'.

là-bas : accent sur 'là' (il s'agit d'un lieu et non de l'article défini ou de la note de musique, même si, et c'est là un comportement humain très fréquent, je vous l'accorde, vous avez très envie de donner le la)

'on n'ai pas' : vous confondez le verbe 'être' avec le verbe 'avoir', lapsus (?) grammatical qu'il serait intéressant d'analyser.

'emmerdé', 'le social' : fautes de registre

 

Bien à vous.

 

 

 


Visiteur

#3325 Re: Re: Re: Gros succès de cette pétition

2013-12-17 11:54

#3322: - Re: Re: Gros succès de cette pétition

Pour les I.P., cliquez sur "statistiques". Vous pourrez en déduire quelque chose.