Contre la casse de la filière sanitaire et sociale LP Oehmichen

Contacter l'auteur de la pétition

Ce sujet de conversation a été automatiquement créé pour la pétition Contre la casse de la filière sanitaire et sociale LP Oehmichen.

Chantal Roussin
Visiteur

#1 Lycée Oehmichen

2011-02-14 12:23

Il est à craindre que la fermeture de cette section ne soit que le début du démantèlement du lycée Oehmichen ! La polyvalence de ce lycée en fait pourtant sa richesse et doit être un atout ; elle doit être préservée.
Michel Herbin
Visiteur

#2 Pôle de formation Sanitaire et Sociale

2011-02-14 13:00

La présence du département "Carrières Sociales" sur l'IUT (plus d'un demi millier de candidatures à cette formation), de l'IFPS Croix-Rouge, des formations du Lycée Oehmichen,... montre la cohérence d'un pôle de formation Sanitaire et Sociale à Châlons. La présence d'un Bac-Pro dans ce pôle est une nécessité correspondant à un besoin réel pour la population dans notre région.

Martine COMBRES
Visiteur

#3 Et l'environnement ?

2011-02-14 13:11

En plus des remarques précédentes, auxquelles je souscris, il faut s'insurger contre la tendance actuelle de l'Education nationale à faire porter sur les usagers les frais de déplacement (c'est déjà le cas pour les examens où ce sont les candidats et non les examinateurs qu'on déplace), ce qui, outre le coût pour les familles, multiplie les émissions de gaz à effet de serre : et on nous demande de faire des efforts pour l'environnement !!!
GERARD CHAIGNEAU
Visiteur

#4 ETONNEMENT

2011-02-14 13:36

POURQUOI CASSER UN ENSEMBLE DE FORMATIONS OU LES COMPÉTENCES DES PROFESSEURS ET LES EQUIPEMENTS CONDUISENT VERS LA RÉUSSITE DES ÉLÈVES VOLONTAIRES ET EN NOMBRE FACE A DES BESOINS DE SOCIÉTÉ DE PLUS EN PLUS GRANDS.

POURQUOI ORIENTER DES FAMILLES VERS UN ETABLISSEMENT PRIVE QUI PORTE HONTEUSEMENT LE NOM DE LYCÉE MASQUANT AINSI SON APPARTENANCE AU DOMAINE PRIVE !!!! QUI PEUT ADMETTRE CETTE TROMPERIE DES PARENTS ?

LES FILIÈRES CONCERNÉES PAR LA CASSE VONT ETRE DONNÉES A CET ETABLISSEMENT PRIVE CATHOLIQUE ALORS QU'IL Y A SÉPARATION DE L'EGLISE ET DE L'ETAT.

ON NE SEMBLE PAS SE RENDRE COMPTE QUE, DANS LES ETABLISSEMENTS PUBLICS D'ENSEIGNEMENT, DES ENSEIGNANTS COMPÉTENTS ET MOTIVES ADORENT LEUR MÉTIER ET FONT TOUT POUR CONDUIRE LES ENFANTS DE LA NATION VERS LEUR BONHEUR ET LEUR RÉUSSITE.
MAIS C'EST PEUT-ETRE CELA QUI DÉRANGE : LA RÉUSSITE DU TRAVAIL DES ENSEIGNANTS !!!!
Isabelle COURT
Visiteur

#5

2011-02-14 22:53

préserver la mission du service publique, études accessibles à un plus grans nombre, à proximité et à un moindre coût
une pensée pour les enseignants pour lesquels on ne regarde pas du tout l'impact sur la vie privée
Olivier GUICHARD
Visiteur

#6

2011-02-14 23:40

Je vous soutiens.
eli51
Visiteur

#7 avec vous eleves parents enseignants

2011-02-15 11:34

C 'st une attaque inadmissible sur une section très demandée performante et qui forme dans des métiers dont on parle au gouvernement "la dépendance!"
quel double discours!!
Guy COUSTAL
Visiteur

#8 Filière sanitaire et sociale

2011-02-15 12:21

Je suis solidaire du mouvement
Jérémie SUCHERE
Visiteur

#9

2011-02-15 13:17

L'enseignement est un droit pour tous, y compris ceux qui n'ont pas les moyens pour financer une scolarité dans un lycée privé ou un internat. Cette démarche va à l'encontre de ce droit fondamental.
De plus, les métiers du social sont des métiers d'avenir, qui deviendront vitaux pour notre société au fur et à mesure du vieillessement de la population. Il est révoltant de voir des formations aussi nécessaires être détruites ou délocalisées, générant forcément une baisse du nombre de personnes formées, et donc de professionnels.

Enfin, les enseignants dont les postes seront supprimés verront leur vie de famille défigurée par un déménagement forcé ou des temps de trajet maison/travil interminables. Et cela aura forcément une conséquence sur la qualité de leur enseignement...
Nathalie COLLOT-CHOPIN
Visiteur

#10 éducation nationale

2011-02-15 16:13

C'est une honte de casser à ce point un système, certes perfectible. Le résultat n'est qu'une démotivation croissante du corps enseignant dans son ensemble. Serait-ce le BUT à atteindre?

Ce message a été supprimé par son auteur (Montrer les détails)

2011-02-15 22:18


Marion De Pascalis ! 2SAN
Visiteur

#12

2011-02-15 22:19

Je vous soutiens !!
farine lisa
Visiteur

#13 Re:

2011-02-15 22:44

#12: Marion De Pascalis ! 2SAN -  

 

carement a fond dedant la marion

SANDRINE GRANDIN
Visiteur

#14

2011-02-15 23:24

Courage !
Hélène Munier-Ribout
Visiteur

#15

2011-02-16 12:48

Non à la destruction du service public!
André JEANNOËL
Visiteur

#16

2011-02-16 17:55

.
Jean Jacques SCHMITD
Visiteur

#17

2011-02-17 21:37

les formations actuelles de proximité doivent être sauvegardées
marie-laure alex
Visiteur

#18

2011-02-18 01:24

La moyenne de vie augmente.
Le problème de la dépendance se pose de plus en plus.
Les Français âgés auront de plus en plus besoin d' un personnel médico-social compétent
Jean-François Manoukian
Visiteur

#19 Solidaires

2011-02-18 11:42

Ce message a été supprimé par son auteur (Montrer les détails)

2011-02-20 18:10


Agnès GUYOT
Visiteur

#21

2011-02-20 18:15

Chers collègues,

Certains d'entre nous, représentants des lycées Oehmichen , du LGT ( et du Post-Bac , ont rencontré hier 18 février 2011 Mme Joly vice présidente de la région en charge des lycées et de l'apprentissage et Mr Djermoun, chef de cabinet du président de région.

Lors de cette rencontre ont été exprimées conjointement les inquiétudes vis-à-vis
-la suppression de formations, leur transfert vers le privé
-les investissements de la région et leur devenir
-l'absence de formation et de lisibilité pour la réforme des filières technologiques, et plus largement du système éducatif.

Par ailleurs, les représentants de la région nous ont fait part de leurs difficultés dans leur "dialogue" avec le rectorat qui agit seul, sans concertation, mettant la région devant le fait accompli sans respecter la législation, et avec une mauvaise foi évidente.

Enfin, la région reçoit beaucoup de courriers de parents d'élèves, d'enseignants champardennais exprimant leurs inquiétudes.

Face à ces constats, la région souhaite agir au niveau juridique et financier.
Par ailleurs, elle souhaite que nous fédérions la contestation au niveau régional.

C'est pourquoi nous avons décidé de créer un collectif afin de donner à la région davantage de poids dans ses négociations avec le rectorat et d'espérer nous faire entendre.
Le collectif est matérialisé par un groupe facebook permettant à chacun de s'informer et de participer au débat s'il le souhaite.

Pourquoi avons-nous choisi Facebook?
C'est d'abord un outil d'information rapide et de gestion simple.
Par ailleurs,il permet la diffusion instantanée des informations.

N'ayez pas peur de facebook!!!
Facebook se paramètre pour préserver la confidentialité et n'apparaissent que les informations que vous souhaitez diffuser.Vous pouvez également utiliser un pseudonyme.
Créez votre compte facebook et demandez à rejoindre le collectif citoyen "une école gratuite de qualité pour tous" avec le lien suivant:

http://www.facebook.com/home.php?sk=group_136863159714146&ap=1

Comment paramétrer son compte facebook pour une sécurité optimale?
Accueil/Profil/Compte.
Dans Compte, paramètres de confidentialité.

Nous comptons sur votre participation. C'est en agissant ensemble, et non en restant isolés, que nous pourrons espérer faire reculer le rectorat.Nous sommes tous concernés.

Faites suivre ce mail à vos contacts, l'objectif étant de réunir le plus de monde possible.

Vous souhaitant à tous de bonnes vacances...

Les participants à la réunion avec la région.