Appel à la reconnaissance des professions du spectacle en Suisse romande

Contacter l'auteur de la pétition

Ce sujet de conversation a été automatiquement créé pour la pétition Appel à la reconnaissance des professions du spectacle en Suisse romande.

Fred
Visiteur

#76 Musiciens

2010-11-10 11:56

Est-ce que vous pensez englober les musiciens dans cet appel? En effet, le métier de musicien professionnel n'en est pas un devant la loi et aucune assurance chômage ne leur est proposée puisqu'un statut d'indépendant leur est gracieusement offert. Le terme "artiste" devrait tout de même réunir toutes les professions artistiques et pas seulement les comédiens. Il serait certainement temps de penser à une vraie politique en faveur de la culture et de l'art en Suisse et d'arrêter de défendre uniquement son "bout de pain". Bon courage.

Visiteur

#77 artisan de la scène, métier vivant.

2010-11-10 12:06

Depuis toujours, le citoyen sait que le boulanger, le dentiste, le médecin, le postier etc. suivent des formations pour exercer leur métier. Cependant, ce même citoyen ne sait pas forcément que lorsqu'il s'assied dans une salle de spectacle pour voir du théâtre, de la danse, pour écouter un concert, lorsqu'il va au cinéma, lorsqu'il regarde une fiction sur son écran, il assiste à la présentation du travail d'artisans de la scène ou de l'image qui ont suivi une formation, qui ont travaillé leurs huit heures par jour (voir plus) au même titre que le boulanger, médecin, postier, pour proposer un spectacle, concert, film qui valorisent le label qualité suisse tout autant que n'importe quelle société de service ou produit fini d'origine helvétique.La Culture ne tombe pas du ciel, elle se construit à travers des professions vivantes qui doivent être soutenues et défendues.
Mercedes Betran
Visiteur

#78

2010-11-10 12:09

Le texte est très bien rédigé mais depuis des années, l'état diminue les subventions culturelles et vu la crise, je ne me fais aucune illusion. Ce la dit, on a rien sans se battre.

Alors courage à tous
Jack's Spot Music
Visiteur

#79 Spectacles

2010-11-10 12:10

Dans toutes ses formes, le spectacle c'est : La joie, du bonheur, des rêves, des rencontres, bref c'est la vie !
Charlotte Reymondin
Visiteur

#80 qui?

2010-11-10 12:12

Qui a lancé cette initiative?
Ce n'est pas clair, et la Cie Métamorphose signataire du mail n'est pas référencée clairement sur le net.
Per railleurs il est regrettable que cette action ne soit pas menée conjointement avec le syndicat suisse romand du spectacle.
Nathalie Wust
Visiteur

#81

2010-11-10 12:32

Pas de discrimination professionnelle
Stephan Ryser
Visiteur

#82 adaptation de la loi pour les professions du spectacle

2010-11-10 12:40

Les cantons romands doivent trouver une solution écononomiquement viable pour les professionnels du spectacle si la 4ème révision du chômage empêche ceux-ci de vivre de cette profession. Dans un premier temps, cette loi ne doit pas être appliquée aux intermittents du spectacle. Ceux-ci doivent être exemptés en attendant que les collectivités publiques (voir privés) aient trouvés des solutions économiques pour renforcer la gestion culturelle du spectacle en suisse romande. Personne ne doit prendre le risque de voir la disparition de cette profession à court terme et de se retrouver dans un désert culturel en suisse romande pour de nombreuse années.
Patrice CHAUSSIVERT
Visiteur

#83 Justificatifs

2010-11-10 12:54

Cette loi n'aurait pas eu lieu d'être si,
les politiques avaient anticipé, géré et réagi.
Nous subissons une mauvaise gestion !
Julien Toussaint
Visiteur

#84 Si vous pensez...

2010-11-10 12:58

...qu'une société peut vivre sans image, sans musique, sans histoire, sans marionettes, sans cinéma, sans danse, sans lumière, sans rêves et sans imaginer,
alors laisser crever les artistes!
Catherine Saugy
Visiteur

#85

2010-11-10 13:15

Il est possible que j'aie déjà signé cette pétition, reçue par une autre source. Dans le doute, je préfère signer deux fois tant elle me paraît justifiée.
Françoise Gyps
Visiteur

#87 droit des artistes

2010-11-10 13:26

En tant qu'artiste soliste française vivant en Suisse depuis 11 ans, en tant qu'enseignante de la musique, en tant que directrice de grands festivals internationaux suisses de musique, en tant que fondatrice de l'Orchesrte de Chambre du Valais, en tant que manager d'artistes mondiaux, je défends depuis tout ce temps déjà la condition on ne peut plus précaire et mal reconnue de notre profession en Suisse. Cet Art indispensable à tous ne pourra se maintenir s'il n'est pas pratiqué avec compétence et beauté, si des jeunes musiciens talentueux, chaque jour, ne peuvent imaginer un avenir au sein de ce plus beau métier du monde. Seules la reconnaissance sociale et politique des valeurs de l'artiste et d'une pratique professionnelle permettant de vivre de ce métier pourront assurer cet indispensable moyen de communication faisant partie des plus vieux du monde. A l'ère de la consommation "j'achète et je jette" soyons réalistes: les Arts seuls subsistent et gravissent les siècles sans jamais prendre une ride!

Laure Bornet
Visiteur

#88 Acte légitime de défense de ses droits les plus élémentaires...

2010-11-10 13:32

Par cette pétition, nos concitoyennes et concitoyens artistes du spectacle ont raison de faire valoir leur droit à exercer la profession de leur choix.

Tout comme un avocat, un médecin, un maçon, un professeur, un ouvrier, une infirmière, nos techniciens de surface, etc, tout comme chacun d'entre nous, les intermittents du spectacle ont le droit basique élémentaire d'exercer la profession choisie et de pouvoir en vivre!

Dans notre pays, nous avons eu des milliards qui ont été mis à disposition de l'UBS pour la sortir des ennuis où en tant qu'experts financiers ils étaient conscients - au fil des années - de s'enfoncer davantage... Pourquoi ne pas soutenir des personnes qui exercent juste leur profession et nous apporte de la joie et du plaisir... Mieux que des anti-dépresseurs, par leur travail, ils oxygènent nos sociétés stressées par les épreuves qu'elles traversent!!! Les évènements qu'ils poduisent rassemblent les gens autour de thèmes divers, donnent un peu d'humanité et de relief à la convivialité sociale aussi!

Par ailleurs, ces stress sont souvent dûs à une mauvaise gestion des avoirs mal répartis, que ce soit les supressions intempestives d'emplois, l'appât d'un gain rapide en délocalisant nos industries... et handicapant ainsi très sévèrement notre économie! Eux, on ne les "sanctionnent" pas!

Alors je suis pour qu'on donne aux intermittents du spectacle comme à tout citoyen suisse, les moyens de vivre correctement de leur métier, donc d'avoir droit aux alocations de chômage également lorsqu'ils sont sans contrat, comme toute personne sans emploi: à défaut d'être aussi riches que les banquiers soutenus par la confédération... qu'au moins ils puissent avoir, pour eux-mêmes et leurs enfants, un toit, les soins et une qualité de vie décente, simplement.
Laurent Nègre
Visiteur

#89 Rassembler

2010-11-10 13:40

#37: Jean-Pierre Potvliege - Diviser pour mieux perdre 

 Le contenu de cette pétition, signée à ce jour, après environ 24 heures de mise en ligne, par plus de 1900 personnes, n'est pas, dans son essence, en contradiction avec les démarches entreprises par le syndicat SSRS.

Cet appel n'a d'autre prétention que d'évaluer la densité et la détermination des soutiens multiples en faveur de la défense des métiers du spectacle et de l'élaboration d'un statut particulier pour ces professions.

Les initiateurs et premiers signataires de cette pétition ne sont pas anonymes, leurs noms sont consultables parmi les 25 premiers signataires. J'en suis un et je ne m'en cache pas.

Les initiateurs n'ont aucune velleité de diviser, ni de régner ( sur quoi? ) mais bien plutôt l'ambition folle  de croire qu'une démarche démocratique de réveil et d'action reste possible - au sens large et sans en connaître encore tous les paramètres et les contours -  pour contrer le triste sort réservé aux professionnels du spectacle, suite à la votation de la 4e révision sur l'assurance chômage.

Le soutien massif apporté à ce texte dans un délai si court devrait donner à toutes les personnes soucieuses de la défense des intérêts des professions du spectacle une force nouvelle et l'assurance de voir la cause portée par une masse critique réactive et concernée, au-delà des appartenances et des courants politiques.

 

Laurent Nègre
Visiteur

#90 Rassembler

2010-11-10 13:59

#80: Charlotte Reymondin - qui? 

 Le contenu de cette pétition, signée à ce jour, après environ 24 heures de mise en ligne, par plus de 1900 personnes, n'est pas, dans son essence, en contradiction avec les démarches entreprises par le syndicat SSRS.

Cet appel n'a d'autre prétention que d'évaluer la densité et la détermination des soutiens multiples en faveur de la défense des métiers du spectacle et de l'élaboration d'un statut particulier pour ces professions.

Les initiateurs et premiers signataires de cette pétition ne sont pas anonymes, leurs noms sont consultables parmi les 25 premiers signataires. J'en suis un et je ne m'en cache pas.

Les initiateurs n'ont aucune velleité de diviser, ni de régner ( sur quoi? ) mais bien plutôt l'ambition folle  de croire qu'une démarche démocratique de réveil et d'action reste possible - au sens large et sans en connaître encore tous les paramètres et les contours -  pour contrer le triste sort réservé aux professionnels du spectacle, suite à la votation de la 4e révision sur l'assurance chômage.

Le soutien massif apporté à ce texte dans un délai si court devrait donner à toutes les personnes soucieuses de la défense des intérêts des professions du spectacle une force nouvelle et l'assurance de voir la cause portée par une masse critique réactive et concernée, au-delà des appartenances et des courants politiques.

Jean-Pierre Potvliege
Visiteur

#91 Re: Rassembler

2010-11-10 14:04

#89: Laurent Nègre - Rassembler 

 

Le soutien massif apporté à ce texte dans un délai si court devrait donner à toutes les personnes soucieuses de la défense des intérêts des professions du spectacle une force nouvelle et l'assurance de voir la cause portée par une masse critique réactive et concernée, au-delà des appartenances et des courants politiques.

Pour que cette force nouvelle se concrétise réellement que les membres du SSRS signataire de ce texte viennent à l'AG du lundi 22 à 19h. Salle des Vignerons Gare de Lausanne et que tous les autres nous rejoignent dès 20 h. au même endroit pour discuter des mesures, et de leur mise en oeuvre, propres à pérénniser les professions du spectacle vivant et enregistré.

A bientôt

TchôBizz

Katia
Visiteur

#92 Merci

2010-11-10 14:07

Merci a tous ceux qui se mobilisent...
Visiteur
Visiteur

#93 Re: Musiciens

2010-11-10 14:18

Thierry Decocq
Visiteur

#94

2010-11-10 14:22

Je ne sais pas si l'avis d'un simple citoyen français, méprisé par ses propres dirigeants, vaut quoi que ce soit pour un problème social suisse. Mais l'expérience de l'intermittence en France, et de la lutte permanente pour lui permettre de survivre, m'incite à vous encourager... Tenez bon !
Trina Lobo
Visiteur

#95 Au Secours!

2010-11-10 14:28

Une vie sans culture est une vie sans âme.

Que font les politiciens, les banquiers etc. dans leur temps libre? Ils vont au théâtre, au cinema, au cirque...

Comme beaucoup du monde j'ai fait des années d'études pour exercer mon métier. Quand je travail en règle général je travail entre 10 et 18 heures par jour et souvent 6 ou 7 jours par semaine. Je suis souvent très mal payé a cause d'une manque de subventions, mais continue car je suis passionnée par mon travail. Le petit plus que j'ai du chômage me permettre de continuer mon métier et vivre humblement. Que faire sans cette aide?

Au secours!

Je serrai, comme d'autres ici, heureuse de participer à une grève national.. de préférence un jour férié ou un weekend (les jours le plus populaires pour aller au théâtre)!
Michel LAMBERT
Visiteur

#96 Une Suisse sans culture

2010-11-10 14:48

Une personne qui n'a jamais éré au chômage ne sait pas ce que c'est que de se battre pour survivre et retrouver sa dignité. Et en particulier les fonctionnaires de l'Etat bien au chaud dans leurs statuts protégés. Pour ceux-ci, un chômeur ne l'est que parce qu'il le veut bien.
J'ai écrit à Mme Leuthard lors des votations. On m'a répondu qu'elle avait tout prévu pour les intérimaires du spectacle. Encore une fois la preuve qu'elle n'avait rien compris ... ou qu'elle a sciemment menti pour cacher son incompétence.
Grâce à elle, la Suisse sera très vite un pays sans culture.
David Barrie Grieve
Visiteur

#97

2010-11-10 14:52

Genuinly presented art is much stronger in it's effect than cold factuality.
Improvement of human evolution through intention can improve the planet.

Visiteur

#98

2010-11-10 15:16

Je confirme ma signature. Marouska Soltermann
anne graf
Visiteur

#99

2010-11-10 15:47

je confirme ma signature
Frances Trezevant
Visiteur

#100

2010-11-10 15:48

Si rien n'est fait, les métiers du spectacle seront comme le boulanger de Fernand Raynaud: il n'y en aura plus!