DE MAYOL À PIPADY, MOINS DE BÉTON ! - Lettre ouverte à M. le Maire de Toulon

Monsieur le Maire, Président de la Métropole,

nous soussignés, habitants du Mourillon ou de quartiers proches, souhaitons attirer votre attention sur certains points contestables du projet d’urbanisme « De Mayol à Pipady ».

La cession des terrains de l’Arsenal du Mourillon à la Métropole est une occasion extraordinaire d’aménager un quartier au cœur de l’agglomération toulonnaise. Ce projet doit ouvrir le Mourillon vers la Petite Rade, dont il est actuellement séparé par le long mur de l’Arsenal du Mourillon, et doit lier La Mitre, le Mourillon et le centre-ville, sans dénaturer le caractère de « village » de nos quartiers.

 

Or, si les lignes générales du projet que la Métropole a retenu nous paraissent intéressantes, quelques points nous inquiètent :

1. Les bâtiments dédiés principalement aux bureaux nous paraissent trop nombreux et trop élevés ! Au lieu d’ouvrir la ville sur la mer, ils vont constituer des écrans géants qui projetteront leur ombre sur les allées et sur l’avenue des Tirailleurs sénégalais. Ne reproduisons pas l’erreur du front de mer et de l’avenue de la République ! D’autant que rien ne garantit que ces bureaux trouvent un marché.

2. L’hôtel « de prestige, avec thalassothérapie » qui est projeté contre la piscine du Port-marchand va nous priver de ce coin charmant, qui vient d’être aménagé avec un espace pour les enfants (bateau-pirate), et du recul indispensable pour apprécier l’architecture remarquable de la piscine du Port-Marchand qui est un monument classé. La piscine va se trouver en partie sous l’ombre de cet hôtel.

3. La perspective exceptionnelle du boulevard Bazeilles va être coupée : on ne verra plus, à l’occasion, les ferries et les paquebots passer au bout du boulevard, ce qui constitue un spectacle saisissant.

 

Nous savons tout l’intérêt que vous portez à notre ville et nous espérons que vous voudrez bien reconsidérer ce beau projet pour lui donner, sur ces points, des dimensions plus modestes. Moins de bâtiments, de quelques étages seulement, éloignés de la piscine du Port-Marchand et de la perspective Bazeilles, permettraient d’ouvrir vraiment le Mourillon à la Petite Rade tout en baignant ce nouveau quartier de soleil.

Dans cette perspective, nous sollicitons une entrevue afin de préciser nos inquiétudes et vous convaincre d’amender ce projet.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Maire, Président de la Métropole, en nos sentiments républicains.

 

Les soussignés

Signer cette pétition

En signant, j'autorise Laurent Ayache à transmettre les informations que je fournis sur ce formulaire aux personnes ayant un pouvoir de décision sur cette question.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.fr à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Veuillez noter que vous ne pouvez pas confirmer votre signature en répondant à ce message.




Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...

Script executed with success this is not html: Array ( [type] => 2 [message] => Trying to access array offset on value of type null [file] => /home/petitions/public_html/sign_petition.php [line] => 31 )