CONTRE L'INJUSTICE ENVERS MON FILS ANTHONY PASQUIER (DCD)

Tous nos remerciements à l'avance, nous avons besoin d'un élan de COEUR, en soutien à nos demandes légitimement fondées (nous ne pouvons vivre dans les mensonges ceci altérant le deuil †). Perdre un enfant est injuste, mais le perdre dans un tissu de mensonges est ignoble, odieux, inacceptable ! ! ! ! ! faire circuler cette pétition merci ............

ça n'arrive pas que aux autres

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A l'attention de Monsieur le Président de la République

 

 

Je précise que je prends l'entière responsabilité de cette pétition par substitution légale de mon fils décédé, étant donné que la famille détient les preuves irréfutables, venant à l'appui auprès de Monsieur le Président de la République   et les ministères de l'intérieur, de la justice ainsi que les services de l' I-G-N (monsieur le général) contact déjà pris avec ses services.

Attendu que les preuves sont à dispositions gratuitement auprès des médias (droit à l'information, droit à la parole, avec preuves)

Les faits :

le 6 juillet 2006 à 17 heures et 10 minutes mon fils Anthony victime d' un prétendu accident de la route lieu dit " Sonneville " commune de Villefagnan en Charente (16) .

Hors différents éléments probants, et le site du drame démontrent clairement l'implication d'un tiers x (suspect un véhicule administratif).

Il est établi avec certitude à ce jour que la vitesse du véhicule d'Anthony † était d'environ 50 km/h et non de 90 à 110 km/h comme le prétendaient sans preuves dès le soir même les services de gendarmerie ! ! ! !  POURQUOI ? ? ? ?

Anthony roulait au volant d'une voiture traction avant (marque Rover) d'un poids de une tonne 200 (moyenne cylindrée), donc en pleine ligne droite 85 mètres après la sortie d'une légère courbe je précise au niveau d'un parking à sortie dangereuse sans visibilité, son véhicule a effectué un tête à queue à 135 degrés et s'est encastré sur sa gauche au niveau de l'arrière droit dans l'angle d'un mur choc qui sans conteste démontre une manoeuvre d'évitement par réflexes................ et non une perte de contrôle contestée fermement étant donné que sur le côté droit de l'épave il y a la présence de traces de frottement avec un autre véhicule

Nous demandons que l'épave en notre possession soit soumise auprès des experts en criminologie section scientifique de la police judiciaire, que pour le site ainsi que le véhicule, soient refait des mesures correctes avec une grande précision.

En effet, il y a des  preuves à l'appui !!!

Les inepties grotesques, farfelues des services de gendarmerie lors de l'enquête préliminaire faussent la réalité :

- voiture allongée de presque un mètre ! précisément 0.88 centimètres sur le schéma ...oui honteux ! ! ! donc cela fausse incontestablement les trajectoires ................

- mesures totalement inexactes du site des omissions des points de chocs initiaux!!! absence sur le

schéma du parking dangereux, des distances ......

-invention d'un choc initial avant droit alors que celui-ci est sans conteste arrière droit au niveau de l'essieu arrière de l'épave, preuves incontestable : l'épave ! ! !

Donc, il apparait étonnant que le juge d'instruction tente de refuser l'analyse des traces etc. pour déterminer l'origine et surtout l'expertise digne de ce nom qui démontrerait les affabulations inadmissibles de l'enquête préliminaire bâclée, ou volontairement des oublies majeurs inexcusables ont été effectués, incompétences ou falsifications volontaires ? ? ? En effet, il y a matière à poser les questions.

Par ailleurs, Anthony ne peut pas être décédé par CINQ fois le 6 juillet 2006 dont TROIS fois toutes les 45 minutes, scandaleux ! ! !

- Je tiens à disposition de M. le Président de la République les preuves, car il semblerait que différents magistrats notamment un substitut du Procureur du TGI de la Charente semblerait ne pas vouloir voir les dites preuves....étonnant, hallucinant ? ? ?

 

-Article 441.4 du code pénal alinéa 3  (faux en écriture publique) ......

Sanction pénale

Il convient de signaler que le faux commis dans une écriture publique ou authentique ou l'usage de faux est puni de dix ans d'emprisonnement et d'une amende de 150000 euros, ces peines étant portées à quinz

e ans de réclusion criminelle et à 225000 euros d'amende lorsque le faux ou l'usage de faux sont commis par une personne dépositaire de l'autorité publique ou chargée d'une mission de service public agissant dans l'exercice de ses fonctions ou de sa mission (C. pén., art. 441-4. [5]– V. Rép. min : JOAN Q, 27 janv. 1997, p. 412. –

Il serait trop facile et lâche que persiste le faux, les mensonges qui perdurent depuis plus de TROIS ANS à l'encontre de notre Anthony, oui trop facile celui-ci ne pouvant plus parler (décédé)

Nous appelons donc à un soutien, moi-même et la famille tout entière, pour que soit examiné l'ensemble des preuves à l'encontre de certains protagonistes présents le 6 juillet 2006 sur le site du drame ! ! ! !

En effet la présence d'une unité de gendarmerie dans le créneau horaire semblerait apporter la réponse aux faits mentionnés ci-dessus.

La famille remercie le soutien qui sera apporté lors de cette pétition qui fait suite à la pétition manuscrite.

Que l'enquête soit reprise à zéro sérieusement et minutieusement par des enquêteurs de la police judiciaires hors gendarmerie dans un but d'impartialité.

La Déclaration universelle des droits de l’homme:

Fondement du droit international relatif aux droits de l’homme

La Déclaration universelle des droits de l'homme (DUDH) est généralement reconnue comme étant le fondement du droit international relatif aux droits de l'homme. Adoptée il y a près de 60 ans, la DUDH a inspiré un corpus abondant de traités internationaux légalement contraignants relatifs aux droits de l'homme et le développement de ces droits à l'échelle in

ternationale au cours des six dernières décennies et elle continue d'être, pour chacun d'entre nous, une source d'inspiration, que ce soit en période de conflits, dans les sociétés soumises à la répression, pour redresser les injustices et pour nous aider dans les efforts que nous déployons pour parvenir à l'exercice universel des droits de l'homme.

Elle est la première reconnaissance universelle du fait que les libertés et les droits fondamentaux sont inhérents à tout être humain, qu'ils sont inaliénables et s'appliquent également à tous, que nous sommes tous nés libres et égaux en dignité et en droits. Quels que soient notre nationalité, notre lieu de résidence, notre sexe, notre origine nationale ou ethnique, notre couleur, notre religion, notre langue ou toutes autre situation, le 10 décembre 1948, la communauté internationale s'est engagée à défendre la dignité et la justice pour chacun d'entre nous.

sur le blog hommage  http://pat0327.skyrock.com/34.html        page 34

Vous constaterez que l'épave à l'avant droit est intact, les phares sont intacts, le pare choc aussi .......... alors pourquoi toutes ses inepties ? ? ? ? ? La grande question ! ! ! ! De nombreuses zones d'ombres persistent dans cette affaire judiciaire auxquelles des réponses sont exigées.

Tous nos remerciements à l'avance, nous avons besoin d'un élan de ♥ en soutien à nos demandes légitimement fondées (nous ne pouvons vivre dans les mensonges ceci altérant le deuil †). Perdre un enfant est injuste, mais le perdre dans un tissu de mensonge est ignoble, odieux, inacceptable ! ! ! ! ! faire circuler cette pétition merci ............

 

PS : actuellement une information judiciaire est ouverte sur dépôt de plainte avec constitution de partie civile.

Nouvelle information : il vient d'être rendu une ordonnance de non lieu le 15 février 2011 motifs " pas assez d'éléments à charge" qui semblerait reposer exclusivement sur les faux renseignements et le parjure de l'OPJ. Donc le combat continu en dénonçant ces faits par le dépôt de plusieurs plaintes dument accompagné de multiples preuves, car le dossier reste au greffe du cabinet d'instruction en cas de nouveaux éléments à charge. Notamment dans cette affaire, comment est-il possible que le juge d'instruction n'ai pas détecté (le parjure) ? Là est la grande question à laquelle nous exigeons des réponses.

Merci à tous pour cet élan de générosité...pour Anthony †. et toutes les victimes innocentes de la route...

 

(Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée en public ou libérée aux tierces personnes)

 

Signer cette pétition

En signant, j'autorise PASQUIER PATRICE à remettre ma signature à ceux qui ont le pouvoir en la matière.


OU

Pour recevrez un e-mail contenant un lien pour confirmer votre signature. Pour vous assurer de recevoir nos e-mails, veuillez ajouter info@petitionenligne.fr à votre carnet d'adresses ou votre liste des expéditeurs autorisés.

Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...