Patrimoine vaudois en danger

Commentaires

#1

Parce que vous avez mille fois raison, et moi avec.

Bernard Walter (L'Orient, 2017-03-28)

#2

Enfin une excellente démarche en faveur du patimoine !

christiane betschen-piguet (1341 L'Orient, 2017-03-28)

#4

Bravo et merci aux signataires d'avoir porté sur la scène publique ce grave problème qui préoccupe l'ensemble des professionnels de la branche!

Béatrice Lovis (Prilly, 2017-03-28)

#10

Je suis l'arrière arrière petite fille de Juste Olivier; je crois en la richesse du patrimoine vaudois qui est à conserver absolument.

Claire-Dominique OLGIATI-DES GOUTTES (2852 Courtételle, 2017-03-28)

#13

Je signe parque qu'il y a conflit d'intérêt entre la protection du Patrimoine et le Département des finances, Je signe parque Pascal Broulis a le projet de vente d’une vingtaine de cures vaudoises est sur le point de démanteler un ensemble unique au niveau national. Alors que l’Etat a un devoir d’exemplarité, cette vente envoie un très mauvais message aux communes possédant un patrimoine onéreux à entretenir. Nous déplorons aussi l’autorisation de la destruction de la halle aux locomotives de Lausanne recensée en note 2 et inscrite à l’inventaire.
Je signe parce que cette motion est très claire et nous ouvre les yeux sur le fait que le canton de Vaud a dénoncé l’accord avec la Société d’histoire de l’art en Suisse qui publie la collection scientifique des Monuments d’art et d’histoire de la Suisse. Enfin je signe parce que des noms prestigieux apparaissent au bas de cette motion !

Martine Desarzens (Lausanne, 2017-03-28)

#15

Je trouve qu'il y a collusion dans ce département. Ce canton a les moyens et il doit assurer la protection globale de notre riche héritage historique.

Francoise Burri (Lausanne, 2017-03-28)

#25

Le paysage culturel tout comme le reste du patrimoine est en voie de disparition!

Claude Bodmer (Villars-Burquin, 2017-03-28)

#26

Je signe parce que la préservation du patrimoine m'intéresse et je fais des études d'architecture, cela me rend plus sensible à ce genre de problématique.

Cynthia Da Silva (Renens, 2017-03-28)

#27

Je signe parce que si nous n'avons pas notre patrimoine nous ne sommes plus vaudois, nous ne sommes plus personne.

Sibylle Volken (Lausanne, 2017-03-28)

#28

D'en l'espoir que ce canton, favorisé par sa situation, retrouve son charme et sa beauté au lieu de se vendre à tout va. Bravo pour cette initiative.

Micaela Campiche (Lausanne, 2017-03-28)

#36

Notre patrimoine est un bien précieux, que le politique doit traiter avec l'attention qu'il mérite!

Léonore Porchet (Lausanne , 2017-03-29)

#42

Notre patrimoine = nos racines

sans racines,notre identité se meurt

Francis de Vevey (Estavayer-le-Lac, 2017-03-29)

#56

J'approuve tous les éléments de la lettre et suis attaché au patrimoine vaudois.

Yves Gerhard (Lausanne, 2017-03-29)

#62

je désapprouve la présente politique patrimoniale du canton de Vaud

Eric Bolomey (1853 Yvorne, 2017-03-29)

#70

Cela fait trop longtemps que le patrimoine est négligé, réduit à une marotte pour spécialistes alors que les citoyens sont demandeurs de connaissances sur leur passé, leur histoire. Les investissements et la créativité en matière de business models font cruellement défaut, alors que les opportunités sont légions dans notre canton.

Annabelle Peringer (La Sarraz, 2017-03-29)

#71

Petit à petit, au cours des dernières années, j'ai pu constater sur le terrain le désintérêt grandissant pour le "petit" patrimoine régional et local

Philippe Jaton (Moudon, 2017-03-29)

#107

En souvenir des magnifiques halles CFF de Lausanne, victimes de l'inculture de M.Broulis et de ses services. Plateforme 10 est un projet éminemment provincial, conçu pour flatter la vanité de quelques élus et d'un petit milieu culturel qui les côtoie d'un peu trop près, sur l'autel duquel a été sacrifié un élément irremplaçable du patrimoine historique, ferroviaire et architectural de Lausanne.

Denis Voelke (Lausanne, 2017-03-29)

#109

Cette lettre ouverte permet aussi de donner un cadre plus large à l'action menée en faveur de la sauvegarde de la maison de Ramuz

Marianne Dyens (Lausanne, 2017-03-29)

#119

Je suis en total accord avec le contenu de cette lettre.

Matthieu Pellet (Crissier, 2017-03-29)

#123

Démarche salutaire pour impulser une nouvelle orientation des autorités vaudoises dans ce domaine

Gérard Dyens (Lausanne, 2017-03-29)

#127

Je suis entièrement d'accord avec le texte de cette pétition et bien placée pour savoir que ses signataires ont tout à fait raison.

Isabelle Roland (Grand-Rue 13 B 1302 Vufflens-la-Ville, 2017-03-29)

#131

Je signe parce que le patrimoine n'a rien à voir avec les réductions de budget, bien au contraire.

Helder Mendes Baiao (Lausanne, 2017-03-30)

#138

...parce que j'ai eu connaissance dans ma commune d'un résultat de la situation que met en évidence votre lettre ouverte. Une intervention directe du chef du Département dans un dossier technique.

Jacques Poget (Corcelles-le-Jorat, 2017-03-30)

#145

En ma qualité de médiéviste convaincu de l'importance pour une populaiton d'entretenir ses liens avec le passé dont elle est issue.

Jean-Claude Muehlethaler (Ecublens, 2017-03-30)

#149

Le patrimoine est une chose trop sérieuse pour être confiée à un comptable

David Spring (Villars-Tiercelin, 2017-03-30)

#160

Trop souvent "il ne me reste que les yeux pour pleurer".

Gertrud Pfeuti (1066 Epalinges, 2017-03-30)

#166

Vu de France, le canton de Vaud a toujours été considéré comme exemplaire en matière de gestion de son patrimoine. Aussi, je suis ému et affligé par les décisions malheureuses dénoncées par la lettre ouverte de mes éminents collègues. Ikea à Avenches, quelques années après l'installation malheureuse de la monstrueuse usine Nestlé, je n'ose même pas y penser...

Vincent Guichard (Glux-en-Glenne, 2017-03-30)

#170

Les témoignages de notre histoire nous font prendre conscience de qui nous sommes et réfléchir à ce que nous voulons être. En prendre soin, en faire connaître le sens, n'est pas un enjolivement à option, c'est rendre visible, attractif, partageable et transmissible cet ensemble de valeurs qui questionnent perpétuellement notre présent et notre futur. Je suis préoccupée du désengagement toujours plus visible de nos élus à l'égard de ces thèmes pourtant fondamentaux pour nos sociétés.

Marie Claude Morand (1872 Troistorrents, 2017-03-30)

#173

Sans patrimoine, pas de mémoire ... Sans mémoire pas d'identité ...

Georges POP (1070 Puidoux, 2017-03-30)

#174

la façon dont le patrimoine culturel - les mosaïques en particulier - est conservé en Suisse est, depuis longtemps, un exemple pour nous tous. Il faut absolument poursuivre dans cette voie courageuse et efficace.

anne marie guimier sorbets (Paris, 2017-03-30)

#199

Le vivant de la culture n’est pas sa mise en spectacle et moins encore son indice de rentabilité touristique et politique: c’est ce qui la fonde sans cesse à l’échelle menue des œuvres et des archives encore ensommeillées — et des maisons laissées muettes, bien sûr.

Christophe Gallaz (Lausanne, 2017-03-30)



Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...