Contre le démantèlement d’un pôle de recherche

Contacter l'auteur de la pétition

Ce sujet de conversation a été automatiquement créé pour la pétition Contre le démantèlement d’un pôle de recherche.


Visiteur

#1

2014-01-15 20:38

où l'on voit la parfait continuité des services de l'État dans leur gestion mercantile des services publics et la poursuite par l'équipe gouvernementale actuelle des politiques de leurs prédécesseurs...

Visiteur

#2

2014-01-15 20:39

Pendant mes études doctorales à Paris dans les 1990s, j'ai beaucoup travaillé à l'IRHT, sections arabe, grecque et de l’Orient chrétien . Je soutiens pleinement la pétition et sa compréhension de l'avantage de la localisation actuelle des sections arabe, grecque et de l’Orient chrétien. Ce serait vraiment dommage de perdre la proximité de l'IRHT avec les bibliothèques énoncées dont ou jouit sur le site actuel.
L. Capron

#3

2014-01-16 00:53

Il paraît impensable que le pôle de recherches sur l'Orient méditerranéen, qui concentre tant de compétences et qui est réputé dans le monde entier pour sa qualité, soit disloqué de la sorte, isolant les sections de l'IRHT de la communauté scientifique du site du Collège de France alors qu'elles rendent d'éminents services. Ce pôle fonctionne avec dynamisme : pourquoi organiser les conditions de sa disparition ? Une telle décision serait une aberration scientifique sans gain pour la recherche.
Thierry Buquet

#4 Choisir entre l'IRHT et le Collège de France ?

2014-01-16 09:15

En tant qu'ancien membre de l'IRHT, je suis très partagé sur cette question. Le regroupement à Aubervilliers de toutes les équipes de l'IRHT est une belle opportunité pour ce laboratoire qui a trop souffert de son éclatement sur 5 sites. Maintenir la séparation des équipes arabe et grecque peut risquer à moyen terme de les voir définitivement divorcer de l’IRHT, soit de fait, soit par un oukaze ministériel. C'est un risque à ne pas négliger, même si je partage les préoccupations scientifiques de mes anciens collègues du Collège de France. Amitiés à tous,
A. Lorrain

#5 vu de l'étranger: une absurdité

2014-01-16 12:26

L'ex-parisienne qui doit venir en France pour consulter divers manuscrits et documents trouve déjà que les distances à parcourir sont grandes, sans compter le jonglage entre des horaires d'ouverture très réduits. Autant dire que, pour mes amis allemands, ces conditions sont considérées comme absurdes. Qu'en sera-t-il si l'on délocalise? Les chercheurs étrangers ne riront pas seulement du système français, ils ne viendront plus!

Visiteur

#6

2014-01-16 13:21

L'ABOLITION DU SYSTEME DE RECHERCHE EN FONCTION EST UNE MESURE APTE A RUINER LE NIVEAU SCIENTIFIQUE DE LA FRANCE
TODA S.
Visiteur

#7

2014-01-16 13:27

"un pôle, qui est une référence internationale, consacré à Byzance, l’Orient chrétien", c'est une chose mondialement connue, du moins dans le monde des savants. Je souscris pleinement a l'opinion des auteurs de cette petition.

Visiteur

#8

2014-01-16 21:36

Il faut être contre le démantèlement de ce pôle de recherche!

Visiteur

#9

2014-01-16 22:42

Quand un chercheur étranger passe par Paris il ne peut pas se déplacer un peu partout pour profiter le plus de son séjour. Les orientalistes de mon secteur choisisse justement Paris à cause du site Cardinal Lemoine! Merci de le maintenir tel quel.

Visiteur

#10

2014-01-17 10:51

C'est la raison même!

Visiteur

#11

2014-01-17 18:49

Paris est riche par ses étudiants, ses enseignants, ses bibliothèques, ses librairies.
Pourquoi vider Paris de cette population? Pourquoi faire de Paris une vitrine pour touristes?
Nous voulons vivre, réfléchir échanger apprendre à Paris et pas seulement consommer consommer consommer.


Dina

#12 simple déménagement?

2014-01-18 12:50

Où l'on constate encore une fois les dégâts de la "politique de site", poursuivie en marche forcée par le Ministère, avec l'aval de nos directions. Il ne s'agit pas d'un simple changement de lieu, mais d'un remodelage, d'un remaniement profond du paysage de la recherche. Il n'est pas motivé par des raisons scientifiques, mais poursuit des objectifs politiques qui ont trait tant à la politique scientifique (si on peut appeler scientifiques les objectifs d'un Ministère qui ne jure que par le "transfert" et l'innovation) qu'à celle de l'aménagement du territoire francilien.
Y. Miltenov

#13

2014-01-20 09:17

I hope that such a unique place for research won't be destroyed by unwise bureaucratic decision!

Visiteur

#14

2014-01-20 14:35

Impensable de mettre carrément au rebut, le grec le latin et leurs civilisations.

Visiteur

#15

2014-01-20 14:43

On a besoin d'union dans des cas semblables.

Visiteur

#16

2014-01-21 17:12

Je confirme l'adhésion à la petition.

Visiteur

#17

2014-01-28 11:26

Le projet incriminé n'est qu'un exemple, entre autres, de la méconnaissance, involontaire ou calculée, des conditions de travail imposées par nos disciplines.