Pétition unitaire Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles (CPGE)

Contacter l'auteur de la pétition

Ce sujet de conversation a été automatiquement créé pour la pétition Pétition unitaire Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles (CPGE).


Visiteur

#451

2013-11-26 19:53

Mes enfants ont suivi un enseignement de qualité gratuit donc je ne vois pas pourquoi on le supprimerait....

Visiteur

#452

2013-11-26 19:53

Albert-Jean Mougin

#453 TOUJOURS MOINS

2013-11-26 20:02

On s'effraie du sens que porte cette seule mesure concrète et effectivement réalisable avec aisance. Il s'agit d'une déqualification matérielle du professorat, au modeste prétexte de revaloriser l'exercice dans des conditions pénibles de ce même professorat. Cela mérite le temps de la réflexion. Si les professeurs du second degré, ou du premier degré,exerçant dans les "zones" difficiles assurent plus une mission de pacification sociale, nolens volens, les professeurs des classes préparatoires assurent pleinement,uniquement, totalement, une mission d'enseignement.
Signe de la modernité, il apparaît nécessaire de moins payer ce qui est pur enseignement. Le sort fait ici aux "profs' de prépas '" correspond très exactement à celui qui le fut aux professeurs du second degré que nous dirons "général". Cette mesure, dans le seul fait qu'elle a été conçue, reproduit inconsciemment les exigences de l'époque. La transmission du savoir, hors du cadre marchand, ne doit plus valoir grand'chose. C'est une proposition conformiste. Elle est, pour ceux qui entendent défendre le modèle français d'enseignement, inacceptable.La refuser n'est pas s'associer à une démarche étroite et corporatiste ainsi que l'on voudrait le faire croire. C'est défendre l'Ecole qui enseigne contre l'Ecole palliative. Celle-ci a prouvé depuis trente ans sa vanité, celle-là démontre chaque jour ses succès. La véritable générosité sociale, c'est l'exigence scolaire, à tous les niveaux de l'édifice. La Nation doit payer la qualité de l'enseignement, pour qu'elle ne soit pas contrainte d'aller se vendre.La Nation doit payer la générosité de l'enseignement pour qu'il élève la jeunesse au-dessus de la condition d'origine. L'un ne peut se faire sans l'autre, et l'un ne peut surtout pas se faire au détriment de l'autre.


Visiteur

#454

2013-11-26 20:14

Les classes préparatoires sont tout ce qui nous reste de prestigieux. Et on veux le détruire !
Signons pour le maintien de l'excellence !

Visiteur

#455

2013-11-26 20:16

je suis d'accord avec vous mais c'est injuste de fermer le site sans notification personellement je peux pas me passer de votre site ! :/

Visiteur

#456

2013-11-26 20:22

La prépa est encore le seul endroit où l'éducation Française rayonne, mais la gauche est bien décidée à détruire tout ce qui peut former des "élites" !
Je soutiens cette pétition tout simplement car ces profs travaillent et ont travaillé dur : ils méritent ce salaire.

Ce message a été supprimé par l'auteur de cette pétition (Montrer les détails)

2013-11-26 20:27


Rourou

#458 Un ancien élève

2013-11-26 20:32

En tant qu'ancien élève d'hypokhâgne et de khâgne, je ne peux que m'opposer à une telle décision. Les professeurs de CPGE sont ceux qui ont le plus comptés au cours de ma scolarité : il s'agit de personnes dévouées et attentives, d'excellents pédagogues et de spécialistes de leur matière. Le travail qu'ils effectuent est colossal, notamment en raison du nombre de devoirs à corriger pour préparer efficacement les élèves aux concours, et au renouvellement annuel des programmes qui les oblige à préparer chaque été de nouveaux cours.

Résidant actuellement au Québec, je m'attriste de voir que les professeurs des CÉGEP (écoles pré-universitaires semblables à bien des égards aux CPGE) doivent faire face à des baisses de salaire similaires. Quand est-ce que les gouvernements comprendront que ce type d'école, certes coûteuse pour l'État, représente pour les élèves une chance inouïe ? Et quand comprendront-ils que les professeurs qui y enseignent sont parmi les plus méritants du système public ? Au-delà de ces questions, c'est le métier d'enseignant au sens large qui faut revaloriser plutôt que de le dénigrer à coup de coupures budgétaires !

Visiteur

#459

2013-11-26 20:40



Visiteur

#460

2013-11-26 20:40


Visiteur

#461

2013-11-26 20:49

Bonne chance
mamajips
Visiteur

#462 soutien aux enseignants de classes préparatoires

2013-11-26 21:14

mes enfants ont eu la chance d'intégrer une prépa et nous sommes ravis de l'enseignement qu'ils y ont reçu. Avoir une élite en France est une chance et c'est en partie grâce à vous . Merci à tous

edukator

#463 Pas faux...

2013-11-26 21:16

#428: vive lecorps unique - Re: Re:

Cher collègue, mais à côté de la plaque: le secondaire a gravement besoin de moyens, je suis d'accord, mais n'oublie pas que ce qui peut le plus motiver les mômes bosseurs qui essaient d'avoir leur bac , c'est la promesse d'un bon enseignement derrière avec des vrais diplômes derrière. Et crois-moi, il est bon, l'enseignement en prépa.  le véritable enseignement supérieur à l'heure actuelle, ce sont les prépas qui l'assurent. Et je suis d'accord que c'est lent, mais je vois monter des étudiants de partout en prépa, tous milieux, toutes races. Il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain =)


Visiteur

#464

2013-11-26 21:17

Jeune polytechnicien (X2013) originaire de banlieue parisienne (Taverny, Val-d'Oise), j'ai beaucoup appris de mes deux ans en prépa, qui m'ont montré l'efficacité de ce système tant sur le plan pédagogique que sur le plan social. On fait de la science, rigoureusement, on se passionne, on apprend, on questionne, on travaille, on progresse, bref : on développe son esprit critique et sa fibre scientifique. On apprend à travailler. Ce système doit, selon moi, perdurer.
belette

#465 Re

2013-11-26 21:29

Comme le ministère ne va certainement pas être impressionné par notre pétition, je propose que tous les collègues de CPGE menacent de démissionner de tous les jurys du CAPES et de l'Agrégation... Bonne ou mauvaise idée ? Cela nous offrirait un moyen de pression car démissionner ainsi revient à mettre à mal toute la politique du ministère en matière de recrutement des enseignants.

Visiteur

#466

2013-11-26 21:37

ce site est très interessant :)
rhanami

#467

2013-11-26 21:37

ce site est très important


Visiteur

#468

2013-11-26 21:43

Pour une fois que des fonctionnaires méritaient leur salaire.

Visiteur

#469

2013-11-26 21:50

qu'est ce que je peux dire de plus

Visiteur

#470 Re: Re

2013-11-26 22:06

#465: belette - Re

Les profs de CPGE sont loin d'être les seuls aptes à faire passer les concours de l'enseignement ou des grandes écoles...

Ce ne serait pas forcément plus impressionnant que cette pétition, malheureusement.


Visiteur

#471 Re: Re: Re:

2013-11-26 22:08

#428: vive lecorps unique - Re: Re:

30% de boursiers dans ma CPGE : où trouve-t-on dans le supérieur un tel taux?

Une agrégation en bonne et dûe forme, obtenue suffisamment brillamment pour que sans "cooptation", sans connaître ni IG, ni recteur, ni syndicaliste, j'obtienne un poste dans une prépa.

J'ai 35 ans, 11 ans de carrière derrière moi, et je ne me sens pas crâne d'oeuf.

J'ai travaillé, j'ai réussi, je n'éprouve aucune honte. Mais j'estime que le travail que je fournis au service de mes élèves vaut très largement ce qu'on me le paye actuellement, et je ne trouve pas normal qu'on veuille ainsi rogner sur le salaire de fonctionnaires dévoués qui forment (après d'autres professeurs dont je ne dénigre en aucun cas les mérites!!) des élèves compétents.

Ce qui n'empêche nullement effectivement de penser que l'ensemble de la profession devrait être revalorisée... en ZEP, en CPGE, en lycée et au collège.

Tout n'est pas à jeter.

#472 Re: Re: Revenons à 2004.

2013-11-26 22:10

#385: - Re: Revenons à 2004.

Depuis 2004, un prof de CPGE qui effectue une seule heure devant une classe de 45 élèves et toutes les autres devant des classes de 20 élèves est payé comme si toutes les heures s'effectuaient devant 45 élèves. Le jackpot au détriment du contribuable. De même, une heure de colles devant 3 élèves est mieux payée si la classe d'origine à 40 élèves plutôt que 35. Complètement idiot alors que le travail est exactement le même. Peillon revient sur ces aberrations et heureusement.

Ce qui n'est pas admissible dans le décompte de Peillon est de ne pas considérer la charge supplémentaire lorsque l'on 45 élèves plutôt que 20 élèves : tout vaut 10 heures de base par semaine : on simplifie certes mais on ne reconnait pas le travail réel. Là est le point à corriger absolument. Tout le reste de la réforme est à conserver.

Et contrairement à ce que beaucoup de forumeurs ont cru comprendre, les CPGE ne sont nullement menacées par cette réforme.

visiteur

#473

2013-11-26 22:11

ça devient n'importe quoi

Visiteur

#474 Re: TOUJOURS MOINS

2013-11-26 22:13

#453: Albert-Jean Mougin - TOUJOURS MOINS

"La véritable générosité sociale, c'est l'exigence scolaire, à tous les niveaux de l'édifice".

Merci pour ce magnifique commentaire.

Honte à tous ces médiocres ou sournois décideurs qui ont réduit en miette l'Ecole de la République.

Ne les laissons pas briser le dernier outil de promotion sociale.


Visiteur

#475

2013-11-26 22:21

Inadmissible tentative pour casser ce qui fonctionne encore dans l'éducation nationale.