Pétition unitaire Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles (CPGE)

Contacter l'auteur de la pétition

Ce sujet de conversation a été automatiquement créé pour la pétition Pétition unitaire Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles (CPGE).


Visiteur

#401 Re:

2013-11-26 16:31

#393: -

Il y aura toujours besoin de former des gens pour des filières sélectives. En sport, tout ne monde ne peut être en première division. Le tout est que ce soit atteignable uniquement sur des critères de niveau et motivation, pas sur des critères liés à l'argent. pour le moment c'est encore le cas, tant que ça n'est pas privatisé.


Visiteur

#402

2013-11-26 16:33

Ex étudiant en classe préparatoire je vous soutiens et vous souhaite bien du courage.

Visiteur

#403 Re:

2013-11-26 16:34

#398: -

Et gratuitement! L'OCDE, dans la filiation de l'OMC, veut marchandiser toute la sphère sociale. Santé, éducation, culture, etc... Il est très gênant pour certaines élites du pouvoir que des étudiants d'origine modeste (la moitié des étudiants en prépa) puissent finir par concourir aux postes de commandement. Les prépa gratuites sont un ascenceur (comme la fac, mais plus rapide) que l'on souhaite rendre rentable financièrement: avec des inscriptions payantes, on se débarrassera des "pauvres" gêneurs.


Visiteur

#404 Re: la fin des cpge? chiche!

2013-11-26 16:37

#367: bobroberts - la fin des cpge? chiche!

C'est faux.

La Chine, après avoir étudié le système français, est en train de monter des classes préparatoires suivies par l'équivalent d'un très grande école d'ingénieur : l'Ecole Centrale de Paris.

Sinon, ailleurs vous avez l'équivalent par des universités sélectives (Oxford, Harvard, MIT où les étude sne sont pas gratuites).


Visiteur

#405

2013-11-26 16:37

J'ai le sentiment que ceux qui nous gouvernent veulent humilier ,sacrifier et écoeurer ceux qui,par leur intelligence et beaucoup de travail donnent encore à notre monde étudiant un peu de panache et d'efficacité Par contre ,trouver de l'argent est facile sans écraser, mépriser les meilleurs Exemples:- En finir avec cette multitude d'options qui coûtent très cher (un prof pour 3 ou 5 élèves)et s'adressent à des élèves ( de Lycée par exemple ) qui ne maitrisent ni la grammaire française ni la règle de trois
-En finir avec des régimes particuliers de retraite qui représentent l'une des plus grandes injustices de notre système

Visiteur

#406

2013-11-26 16:51

Nous avons des grandes écoles qui forment des diplômés mondialement reconnus pour leurs compétences et en amont un système de recrutement par les classes préparatoires, excellent grâce à la qualité et la motivation de ses enseignants. Pourquoi changer sinon rechercher un nivellement par le bas absolument néfaste pour l'avenir du pays.
Kelkoo

#407

2013-11-26 16:57

Une fois le décret passé en l'état, ce sera l'explosion des filières privées parallèles réservées aux privilégiés. Les enseignants du public et des établissements sous contrat iront compenser la perte ailleurs. Autant d'investissement en moins pour leurs élèves. Ce décret est une excellente idée pour les démotiver.

Visiteur

#408

2013-11-26 16:57

Non à la destruction du modèle français d'enseignement supérieur dont les réussites sont mondialement connues (école française de mathématiques, classement de nos écoles de commerce par le FT ...).
Isabelle

#409 Re:

2013-11-26 16:59

Baser la rémunération sur le nombre d'élèves permet bien sûr de tenir compte de la charge de travail ! Il y a des classes de 16 élèves et des classes de 50, ce n'est pas du tout le même temps de correction !

 

Isabelle

#410 Re: Sous-service

2013-11-26 17:03

Même problème pour les professeurs de culture générale (professeurs de philosophie et professeurs de lettres) en prépas commerciales : les heures vont par trois...

 


Visiteur

#411 Re:

2013-11-26 17:03

#377: -

Je vous propose, puisque les enseignants de CPGE sont des nantis, de venir vous joindre à eux pour profiter pleinement de leurs privilèges!

Ah, mais pour commencer, petite formalité, il vous faudra un MASTER, puis (facile!) l'agrégation, et enfin une thèse.

Ensuite vous pourrez goûter aux joies d'un travail à plein temps (y compris week-ends, vacances, jours fériés, soirées, et parfois nuits) tout en étant rémunéré de manière indécente (2000€ nets par mois pour moi qui n'ai pas d'heure supplémentaire) ...


Visiteur

#412

2013-11-26 17:06

Nous avons en France, un ensemble de grandes écoles qui forment des diplômés d'une grande compétence, mondialement reconnue, grâce en grande partie à la formation effectuée dans les classes préparatoires par des professeurs de grande qualité et très motivés. Pourquoi amoindrir cette qualité si ce n'est rechercher une fois encore, un nivellement par le bas. cela nuirait très fortement à l'avenir du pays.

Ce message a été supprimé par l'auteur de cette pétition (Montrer les détails)

2013-11-26 17:22



Visiteur

#414

2013-11-26 17:27

Ca fait 20 ans qu'on s'est éprit de dénoncer sans cesse l'élitisme républicain. En 20 ans, le nombre d'élèves issus des classes populaires dans les grandes écoles a diminué par deux.
=> il serait peut-être temps de se dire qu'il faut encourager les classes populaires au travail, à la réussite, à croire en eux plutôt que les dépiter et les dégoûter.

On voit bien les conséquences néfastes de ces Bourdieux en herbe (la pauvreté d'analyse dans la sociologie de Bourdieu ne peut d'ailleurs que mener à du contre-productif en matière social puisque toute sa critique vise en fait à se plaindre et à maugréer contre des procédés de domination du capital sans y apporter aucune solution.).

Une ânerie de plus en bref.

Visiteur

#415 Re: Re:

2013-11-26 17:35

#411: - Re:

Laissez tomber le 377, c'est un troll!

Ce message a été supprimé par l'auteur de cette pétition (Montrer les détails)

2013-11-26 17:49



Visiteur

#417 Re:

2013-11-26 17:56

#416: vive lecorps unique -

Votre message traduit une méconnaissance grave du système des classes préparatoires, et je frémis à l'idée que vous soyez enseignant.

Vous parlez de cooptation pour évoquer le recrutement des professeurs. Or, si les mots ont un sens, cela signifierait que les professeurs se choisissent entre eux. Je me permets donc de vous renvoyer à la lecture des textes qui organisent le mouvement spécifique des professeurs de CPGE.

Par ailleurs, vous parlez de reproduction sociale. Devant moi, j'ai 40 % de boursiers. Il y a deux ans, un de mes étudiants a intégré l'ENS alors qu'il est fils d'ouvrier ... So what ?

Quant à l'idée que nous ne sommes pas les seuls à avoir beaucoup de travail, je suis évidemment d'accord avec vous. Mais, si vous parlez à propos de M. Peillon de procédé inique, j'ai bien peur que vous n'en soyez vous-même la victime, en dressant certains professeurs contre les autres.


Visiteur

#418 Vive les égoïsmes drapés dans l'intérêt général

2013-11-26 18:01

#416: vive lecorps unique -

Ce petit billet d'humeur rest une parfaite illustration de l'efficacité de la méthode gouvernementale. Hier, jouer les PEGC (-> le SNI/SFIO) contre certifiés et agrégés (->SNES/PCF), aujourd'hui les certifiés contre les agrégés, les profs de lycée contre ceux de prépas, les profs de prépas contre les universitaires, toujours, les "aigris" contre les "nantis"... Et cela marche ! A moins qu'il ne s'agisse que d'un prétexte pour ne rien faire. Qui n'a connu de collègue refusant de faire grève, voire de s'engager dans n'importe quel mouvement, parce que "seule la grève illimitée est efficace" avant de quitter l'AG et de  retourner gentiment devant ses élèves. Il faudra retenir la chute d'anthologie : lutter contre la baisse de son pouvoir d'achat est inique ! Bravo et merci pour cette leçon d'"éthique responsable et citoyenne" comme le dit la nov'langue ministérielle.


Visiteur

#419 Re:

2013-11-26 18:02

#416: vive lecorps unique -

La nomination ne se fait pas par cooptation mais sur candidature et examen de cv, lettre de motivation, entretien par l'inspection générale (si c'est de la cooptation, le privé ne recrute que comme ça...).

Pour les salaires, tout est transparent, se reporter à ceci par exemple pour avoir les bases du calcul :

http://www.snes.edu/IMG/pdf/Actualisation_Traitements2013.pdf

pour les horaires :

http://www.snes.edu/Maxima-de-services-en-CPGE.html

bref, rien de mysterieux là dedans...

 

 


Visiteur

#420

2013-11-26 18:03

Nous n'avons en France que l'enseignement dans ces classes préparatoires qui est d'un excellent niveau alors s'il vous plait gardons nos professeurs !

Ce message a été supprimé par l'auteur de cette pétition (Montrer les détails)

2013-11-26 18:04



Visiteur

#422 Re: Re: Re:

2013-11-26 18:09

#421: vive lecorps unique - Re: Re:

Allez voir sur les sites syndicaux les compte-rendus des mouvements spécifiques, et vous verrez que dans certaines disciplines, notamment les matières littéraires, une thèse est exigée, avec en plus souvent une qualification par le CNU. Quant à notre collègue, s'il est prof agrégé sans heure supplémentaire, et jeune de surcroît, il est tout à fait possible qu'il ne gagne que 2000 euros nets. Renoncez à vos oeillères, cher ami.


Visiteur

#423

2013-11-26 18:14



Visiteur

#424 Re: Re: Re: Re:

2013-11-26 18:15

#422: - Re: Re: Re:

Absolument, suivez leslines donnés plus haut, vous verrez que cela n'a rien d'impossible.


Visiteur

#425 Re:

2013-11-26 18:19

#416: vive lecorps unique -

Si vous aviez lu le texte de la pétition, vous auriez compris qu'il ne s'agit nullement de dénigrer le travail des autres enseignants, bien au contraire.

Si demain une manifestation est organisée pour demander le relèvement du point d'indice, je serai la première à y participer (mais bizarrement les syndicats sot bien calmes, aucune grève massive depuis la dernière élection présidentielle, et pourtant la situation ne fait qu'empirer).

Vous seriez bien naïf de croire que le gouvernement va s'arrêter en si bon chemin : on commence par baisser discrètement le salaire des professeurs de CPGE, puis si cela se fait sans trop de remous, on s'attaquera à une autre catégorie (toujours bien ciblée pour qu'elle ne puisse pas se défendre) de fonctionnaires, jusqu'à ce que tous les salaires baissent.

La procédure de recrutement des enseignants de CPGE est on ne peut plus claire et plus impartiale : les IG étant les seuls juges des dossiers qu'ils reçoivent (mais peut-être est-ce là le problème  pour vous : pas de point, pas de promotion par le nombre d'enfants, on juge les dossiers, la qualité des candidats). J'ai moi-même obtenu un poste en CPGE alors que je ne connaissais personne en CPGE, ni aucun IG, uniquement par mon mérite.

Quant-à la rémunération, elle est aussi tout à fait transparente : les enseignants de CPGE sont payés comme les autres agrégés, la seule différence étant qu'ils ont souvent plus d'heures supplémentaires. Pour ma part je n'ai pas d'heure supplémentaire, et je n'ai pas vu mon salaire changer en arrivant en CPGE.

Je suis en CPGE depuis 2 ans, auparavant j'ai enseigné au collège et au lycée, c'est suffisamment récent pour avoir une bonne perception de la réalité du métier, comme vous dites. Loin de dénigrer ce qui se fait au collège et au lycée, je peux cependant vous assurer que ma charge de travail a considérablement augmenté en arrivant en CPGE.

Enfin, quand je lis votre commentaire, je vois que la stratégie du ministre porte ses fruits : dresser certains enseignants les uns contre les autres en jouant sur la jalousie ... c'est bien triste.