Pétition unitaire Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles (CPGE)

Contacter l'auteur de la pétition

Ce sujet de conversation a été automatiquement créé pour la pétition Pétition unitaire Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles (CPGE).


Visiteur

#26

2013-11-24 18:48

Proposer le retrait
Guigui

#27 Un élève

2013-11-24 18:48

Moi je suis élève et j'ai rencontré en prépa les meilleurs profs de toute ma scolarité. Je n'étais pas très bon mais on a réussi ensemble !! Ils étaient motivés, attentifs et dévoués à notre réussite. Ils travaillaient quasiment autant que nous. Ils méritent d'être bien payés.

En revanche, je comprends pas pourquoi le système est si "opaque", incompréhensible avec des tas d'heure sup et tout. Encore un truc bien bureaucratique où on préfère faire des "niches", des exceptions pour faire semblant d'avoir une règle qui s'applique à tous. Pourquoi ne pas dire que les profs de prépa ne sont pas des profs du secondaire mais des profs de prépa tout court ?! Avec un salaire, modulé en fonction du nombre d'élève parce que corriger 50 copies et 20 ce n'est pas pareil !

Je pense qu'il est normal, s'il l'ont veut continuer en France à attirer de tels talents vers ce type d'enseignement, de les rémunérer à la juste valeur de leur travail. Je ne comprends par pourquoi on dit toujours "il y a des gens mal payés, alors payons moins ceux qui le sont".
Je pense aussi qu'on payera tous, les élèves, suffisamment d'impôts par la suite pour rendre à l'état ce surcoût lié à notre éducation !

Enfin, je souhaite tout de même ajouter que certains seraient bien avisés à l'avenir de lire plus en détails les programmes politiques des partis qu'ils soutiennent, notamment par leur vote. Sous ses couverts humanistes et "défendeuses" des profs, de l'éducation pour tous etc... la gauche n'a finalement pas de si bonnes idées que ça une fois au pouvoir ! C'est pas la première fois qu'on le constate.

Enfin, je sais qu'en France, le moyen de peser est souvent la grève. L'absentéisme quasi inexistant en prépa est également appréciable c'est pourquoi je soutiens ce type d'action. Faire gréve c'est priver les élèves d'éducation alors même qu'ils n'y sont pour rien !

FBLR

#28 Re: Les fanatiques du libéralisme continuant de foncer droit dans le mur

2013-11-24 18:50

#22: gregoguerreiro - Les fanatiques du libéralisme continuant de foncer droit dans le mur

C'est quoi le lien avec le libéralisme ?

Tout le monde au même salaire peu importe la difficulté du travail et le nombre d'heures réellement effectuées c'est plutôt l'exacte application de principes communistes ou socialistes... Donc ce n'est pas si étonnant qu'un tel gouvernement les mette en application.


Visiteur

#29 Re:

2013-11-24 18:51

#3: -

Combien d'élèves avez vous par classe ? 36 ou 48 ? ou beaucoup moins ?

Avoir 48 élèves et être payé comme si on en avait 36 est profondément injuste. Le temps passé à corriger les DS est très différent !

Ce message a été supprimé par l'auteur de cette pétition (Montrer les détails)

2013-11-24 18:52



Visiteur

#31

2013-11-24 18:53

c'est à l'image du reste ce gouvernement et ce président ne rêvent que de démolir ce qui marche pour viser toujours plus bas
le culte de la médiocrité pour tout le monde sauf pour leurs enfants
c'est comme pour l'école libre, fais ce que je dis mais pas ce que je fais

Visiteur

#32

2013-11-24 18:53

Les profs de prépa ont beaucoup plus de responsabilités et de boulots qu'un prof de lycée ou de collège. Ils doivent fournir un travail plus intense et plus rapide et efficaces pour préparer leurs élèves à des concours difficiles, ce qui n'est pas le cas du baccalauréat qui devient de plus en plus facile, on s'en rend compte en arrivant en prépa. maintenant, les profs de prépa doivent combler les lacunes du à ce bac "donné" à tous le monde ou presque. cette politique de vouloir que tout le monde ait le bac est une erreur, il vaudrait mieux un bac avec un niveau plus haut, donc moins élèves qui l'obtiennent, ça lui redonnerait une valeur. et de l'autre côté, il faudrait rendre attractif les filières technologiques et professionnel dont la France à aussi besoin. bref, tout ça pour dire qu'un prof de prépa mérite son salaire, et qu'il est injuste et inique qu'un prof de prépa gagne moins qu'un prof de collège ou de lycée, du point de vue du niveau, des compétences, de la charge importante de travail fournis par nos profs de prépa, et tout le temps qu'il nous donne, pour notre réussite à nous, élève de prépa

Visiteur

#33

2013-11-24 18:54

professeur en CPGE au lycée Descartes de Tours

Visiteur

#34

2013-11-24 18:54

Bravo à toutes les organisations qui se sont associées pour organiser une riposte unitaire, professeurs du second degré et des classes post-baccalauréat confondus, face à une agresssion gravissime qui prélude à n'en pas douter à d'autres mauvais coups si nous ne bougeons pas.
antigaucho

#35 Re:

2013-11-24 18:55

#30: -

c'est bien triste de ne voir la prépa que sous cet angle. Les prépas scientifiques (je parle de ce dont je connais) apportent une véritable culture générale, forment l'humain et surtout permettent d'acquérir d'énormes capacités d'analyse et de synthèse tout à fait utiles en entreprise ou dans l'industrie lorsqu'on y est embauché en tant que manager. Oui aux classes prépas et merci à tous mes profs !


Visiteur

#36

2013-11-24 18:55

Ce gouvernement n'a qu'un seul objectif : développer la médiocrité. Ce n'est pas ainsi que la France va progresser dans la compétition internationale.

Visiteur

#37

2013-11-24 18:55

Je ne suis pas prof de prépa, mais ancien élève. Je ne connais pas les grandes lignes de cette réforme mais j'aimerais vous témoigner tout mon soutien. Les profs que j'ai eu en prépa m'ont beaucoup marqués, certains faisaient des heures sup bénévolement et aucun n'a fait de grève au cours du cursus par respect pour nous. Pas mal de choses appréciables qui étaient inexistantes dans mon Lycée de ZEP.

Visiteur

#38

2013-11-24 18:56

Nous enseignons à des étudiants qui travaillent beaucoup et qui en sont satisfaits (cf. observatoire de la vie étudiante), plus que ceux de TOUS les autres systèmes universitaires. Est-ce là notre faute?

Visiteur

#39

2013-11-24 18:57

c'est à l'image du reste

Visiteur

#40

2013-11-24 18:59

Il est inadmissible de baisser le salaire d'une catégorie de personnels.

Visiteur

#41

2013-11-24 18:59

J'ai reçu une formation exceptionnelle avec des profs disponibles a chaque instant ...préservons la qualité de recrutement des profs en prépa , notre nation en a besoin.

Visiteur

#42

2013-11-24 19:00

Proposer le retrait

Visiteur

#43 Re:

2013-11-24 19:01

#30: -

La prépa où  j'enseigne est loin d'être élitiste et justement, on permet à des jeunes ayant 10/20 de moyenne au bac de devenir ingénieur. Que demandez-vous de plus ? Qu'on le permette aussi à ceux qui ont 8 ou 9/20 ?.... OUI l'élite commence à partir de 10/20 dans les prépas de proximité (==> comprendre par là : presque toutes sauf celles de Paris et d'une petite dizaine de villes en France).

 

 

 


Visiteur

#44

2013-11-24 19:02

Et voilà, pourquoi à nouveau détruire à petit feu ce qui fonctionne encore correctement dans notre pays ? C'est triste mais l'enseignement n'a jamais été autant dévalorisé que sous la gauche. Aller les petits, à l'université avec une majorité de professeurs qui n'en ont strictement rien à faire ...... et qui sont bien incapables, pour la plupart, de s'adapter à toute réforme, y compris la lamentable réforme des programmes actuels avec tout le pédagogisme idiot associé. Les élèves ne sont pas dupes !

Visiteur

#45

2013-11-24 19:07

BRAVO le parti socialiste. Vos électeurs s'en souviendront...

Visiteur

#46 Re:

2013-11-24 19:08


Visiteur

#47

2013-11-24 19:09

Merci, ce genre de commentaire nous remonte un peu le moral!

Visiteur

#48

2013-11-24 19:13

Je suis favorable à une remise à plat du mode de rémunération en CPGE pour revenir sur un certain nombre d'aberrations du système actuel. Il me semble par exemple sain que la rémunération d'une heure de colle ne dépende plus de l'effectif de la classe. Par contre, il serait particulièrement injuste de ne pas du tout tenir compte de l'effectif de classe pour la rémunération des cours, la charge supplémentaire en terme de corrections de copies pouvant être particulièrement conséquente en cas d'effectif pléthorique.
A mon sens, si un seul point devait être négocié, ce serait bien celui-là.

Visiteur

#49 Re:

2013-11-24 19:14

#45: -

Des électeurs du Parti Socialiste ? Ici ? J'espère que vous n'êtes pas si nombreux que cela...


Visiteur

#50

2013-11-24 19:14

ce qui caractérise le travail du professeur en classes préparatoires, c'est l'étendue et la densité de ses préparations et de ses corrections. elles justifient le calcul de son salaire. ce qui caractérise le travail d'un professeur de zep, c'est la nécessité d'être au plus près des élèves, c'est à dire la nécessité d'être durablement et régulièrement présent dans l'établissement, dans le temps de la semaine, comme dans celui des années scolaires. c'est un autre métier. il faudrait enfin le reconnaître et organiser un recrutement spécifique de ces professeurs aux missions spécifiques, avec une proposition salariale spécifique et non parler d'alléger leur charge.