Le manifeste des Smart Villages

Contacter l'auteur de la pétition

Ce sujet de conversation a été automatiquement créé pour la pétition Le manifeste des Smart Villages.


Visiteur

#1

2015-08-22 12:20

Si cela pouvait renverser les certitudes de ceux qui pensent nous gouverner

Visiteur

#2

2015-08-30 08:50

Le résultat de cette pétition c'est de sirtir du fatalisme (pas de boulot au village, pzrtir en ville...) pour innover, créer de la valeur et du liens là où il fait bon vivre. A vos stylos (et claviers) Citoyens !

Visiteur

#3

2015-09-11 20:51

Excellent texte. Merci, Sébastien
drFrançois

#4

2015-09-28 19:21

Les petites communes du Cantal peuvent être   elles aussi   smart !!

André BROUCHET Eco Business Angel
Visiteur

#5 Allons, Enfants de la Patrie, le Smart Village est arrivé !

2015-10-18 09:22

Merci à Sébastien et à RURALITIC de tout le travail déjà accompli.

L'institut du Design Territorial et le Club des ECO Business Angels sont tout à fait d'accord avec ce texte et souhaitent aider à la concrétisation de ses préconisations dans les Smart Villages de France, et, pourquoi pas, d'ailleurs !

Nous souhaitons aider, s'ils le souhaitent, les villageois "éclairés" à atteindre leurs objectifs de "mise en lumière de leurs RESSOURCES", pour faire de CHAQUE village un foyer d'innovations crédibles !

L'Obsidienne (L'Observatoire des espaces hybrides et autres tiers lieux) en rendra compte sur Facebook, entre autres...

Nous en parlerons aussi le vendredi 13 novembre 2015 à PARIS, au 21 rue des Blancs Manteaux, lors de la FiestaCoCo 2015 qui est sous-titrée "Sans argent, 100 ressources, 1000 métamorphoses !", les restrictions budgétaires pouvant "booster" la créativité locale, au lieu de ... l'assommer ! 

Pour plus de détails, voir le site de la Maison des Acteurs du Paris Durable à la date du 13/11/2015.

Tout est gratuit, mais inscription obligatoire !

Ne pas gémir. AGIR !


Visiteur

#6

2016-01-08 15:04

Bonjour,
C'est un élan de ré-équilibrage dont nos sociétés occidentales ont besoin, les espaces ruraux sont l'essence de notre modèle de vie.
Certes l'activité économique y est faible au regard des grandes villes, mais c'est bien dans ces territoires que le reste s'opère : agriculture, tourisme, éducation,... Le monde des campagnes ressource le monde des villes.
Plutôt que de proposer des modes de vies opposés, concurrents ou alternatifs, les territoires se complémentent, et les politiques publiques doivent donc en conséquence accompagner ce besoin de complémentarité, d'équilibre.
En cela le manifeste des smart villages me semble être un projet de vie et une demande juste envers les acteurs politiques et économiques.
Je signe, et je fais suivre !
Bien à vous,
Silvère.
Benoît

#7 Résoudre les contradictions du territoire

2016-02-26 10:21

Je me reconnais tout-à-fais dans les idées portées par ce texte. Notre pays est, si je me souviens bien, celui qui possède le plus de points d'eau en Europe, grâce à son relief et sa diversité géographique, et c'est pour cela que nous avons autant de petites agglomérations. Comme à côté de ça les grandes villes, Paris la première, n'adaptent plus leur bâti aux mouvements de population, on arrive à des situations de mal-logement, de pénurie, de temps de transport qui ne cessent de s'allonger à cause d'infrastructures vétustes...

On se demande pourquoi les parisiens sont nerveux, agressifs, "speed" et de mauvais humeur, si souvent, mais il ne faut pas chercher bien loin : chaque seconde compte quand on ne doit pas rater son train, surtout quand il n'y en a qu'un par jour. Un soir, à la gare d'Austerlitz, j'ai vu quelqu'un qui a failli se tuer, comme ça, en voulant à toute force grimper dans le train qu'il avait raté.

Je ne pense pas non plus que la communauté villageoise soit une panacée, il y des inconvénients de ce côté-là aussi (aspect "communautaire", esprit de clocher, éloignement, tout de même...), mais la solution réside sans doute dans un réseau (électoronique et réel) d'agglomération disposant de "pôles de services" (médecine, services publics...) à développer / sauvegarder pour stabiliser les populations. Il y a aussi la question des transports de proximité, de l'intermodalité...

Je trouve ça passionnant !


Visiteur

#8

2016-07-01 07:05

cette notion de Smart villages, à l'instar des smart cities, doit prendre en compte prioritairement la performance des réseaux, tout en favorisant et en accompagnant les nouvelles pratiques, par exemple dans les écoles. La pédagogie frontale est dépassée dans les écoles connectées, les enseignants sont amenés à changer de posture, et pour cela, les architectes et designers de l'éducation proposent des solutions... Les élus à l'écoute gagneront le pari du numérique s'ils ne s'arrêtent pas au branchement à Internet lors des travaux de construction ou de rénovation des écoles.