Appel à la reconnaissance des professions du spectacle en Suisse romande

Contacter l'auteur de la pétition

Ce sujet de conversation a été automatiquement créé pour la pétition Appel à la reconnaissance des professions du spectacle en Suisse romande.

Jean-Yffic de Cloradec
Visiteur

#51 Bien fait

2010-11-10 00:42

Déjà qu'ils ne foutent rien ces artistes, si en plus faut les payer... Vivement que Mr Sarkosi nous fasse passer une telle loi en France.

Vive la France, vive la Suisse

http://jeunefrancerue.free.fr/
philippe suberbie
Visiteur

#52 pire qu'en france!!!

2010-11-10 00:54

Je connais bien la situation des artistes et techniciens du spectacle en Suisse, et j'étais jusqu'alors, je l'avoue, jaloux en tant que français du statut et de la reconnaissance que la société suisse accordait à ses intermittents! Quand on est français on est jaloux parfois de l'intelligence, du pragmatisme mesuré, et du système démocratique fédéral suisse... Depuis que cette votation a eu lieu, je m'aperçois avec surprise que les personnes qui font vivre la culture en Suisse ne bénéficient pas d'annexes aux lois en vigueur et que donc leur statut particulier, la précarité et l'irrégularité de leurs contrats de travail, inhérentes aux professions du spectacle, ne sont pas reconnues justement par leurs gouvernants...C'est navrant, et c'est donc pire qu'en France... Surprenant!
Pierre PREVOST
Visiteur

#53 Indéfectible soutien

2010-11-10 01:09

Nous avons été, pendant des années, excommuniés par les clercs, enterrés comme des chiens dans les fosses communes, acceptés et reçus à condition de vivre chichement, de ne pas faire de bruit, de ne pas déranger... La fédération française des arts de la rue soutient indéfectiblement le juste combat des tisseurs d'âmes de l'Helvétie. Dans nos professions, les riches sont extrêmement rares, les ambitions pécunières modestes, qui consistent essentiellement à n'être pas, du fait de nos activités, condamnés à la pauvreté.
Jean-Pierre Potvliege
Visiteur

#54 Re: Re: Re: La négation de l'intermittence par l'ORP

2010-11-10 01:12

#46: Visiteur - Re: Re: La négation de l'intermittence par l'ORP

Un statut d'accord mais plus de combine à la petite semaine négociée avec le SECO .

Mais avant d'avoir pu négocier un véritable statut nous nous devons de sauver un maximmum de monde

Comme tu le dits toi même :

Que fera l'industrie sans aucun tissu artistique pour fabriquer leur communication visuelle par exemple?

Il y a donc des débouchés pour nos proffessions sans pour cela être sur un plateau !

 

C'est exactemnt de cela qu'il est questions dans le troisième axe de réflexion du SSRS

 

Je vous invite à venir nombreux en discuter avec nous.

nadja stocklin
Visiteur

#55 reconnaissons les professions du spectacle

2010-11-10 01:13

signer pour commencer.
michel demierre
Visiteur

#56 la vie de l art et l art de la vie

2010-11-10 01:14

une démocratie qui se respecte, respecte ses artistes!!!
Félix Perez
Visiteur

#57 Pas d'Art et de Théâtre sans subventions suffisantes

2010-11-10 01:19

Il n'existe pas de société digne de ce nom sans art et pas d'art sans subvention : l'insuffisance de subvention à la filière théâtre comme aux autres partout en Europe pour raison de disciplines budgétaires met en péril les fondements même de notre société. Où est l'esprit intelligent d'un Malraux ou d'un Jack Lang avec leur génial coup de pouce à la culture ???
HILDEGARD FORRER
Visiteur

#58

2010-11-10 01:40

N'AVONS NOUS PLUS LES MOYENS DE FAIRE SURVIVRE LES PERSONNES QUI SONT VITALES POUR NOTRE VIE CULTURELLE????
Nous devons changer celà!!

Visiteur

#59

2010-11-10 01:43

La lutte continue..... battons nous contre cette loi scandaleuse à quand une prochaine manifestation de TOUS les artistes suisses?

Ce message a été supprimé par son auteur (Montrer les détails)

2010-11-10 01:47


LAURENT SANDOZ
Visiteur

#61

2010-11-10 01:55

Nécessaire
frederique mougin
Visiteur

#62 faire suivre

2010-11-10 02:03

je vais essayer de faire suivre le message au max avec le peu de competence que j'ai. merci a vous de me tenir au courant
Laure Mazé
Visiteur

#63 Pétition pour la reconnaissance des artistes

2010-11-10 02:19

A signer bien sûr !
Olivier Guibert
Visiteur

#64 Quand les amuseurs(euses) ne pourront plus excercer, alors ce sera la fin !

2010-11-10 03:03

En espérant toucher la moindre de leur sensibilité, ou du moins de leur possible humanité !

valentin rossier
Visiteur

#65

2010-11-10 03:04

Si il était possible de survivre sans l'aide du chômage, je serais la première signature.

Visiteur

#66

2010-11-10 03:06

Parce qu'il ne faut pas penser qu'à sa gueule...!
Signons...!!!!!
Et vite....!!!!!!!!!!!
fred Patois
Visiteur

#67 Qui?

2010-11-10 03:11

Qui vous régale au théâtre, au cinema? les artistes
Qui peint les tableaux aux mur? les artistes
Qui illumine les rue, pour fêter noel? les artistes
Qui raconte les histoires dans les livres? les artistes
Qui dessine et construit les chars de carnaval? les artistes
Qui écrit les feux d'artifice? les artistes
Qui joue de la musique? les artistes
Qui...?
Du Créateur au Technicien, Amateurs, Professionnel, tous artistes, pour vous servir.

Si vous devez tuez ces gens, ayez la courtoisie de le faire dans l'arène, en public. Par respect pour l'artiste...

Visiteur

#68

2010-11-10 03:31


Que ce simple message puisse contribuer à liberer ce pays de toute forme de retractions ou de restrictions à faveur des artistes.
Yves Hervé
Visiteur

#69

2010-11-10 04:11

Les artistes suisses doivent pouvoir continuer à exercer librement leur activité dans leur pays.
juan bilbeny
Visiteur

#70 Votation du 26 sept un boomerang dans la face

2010-11-10 04:12

Les métiers des arts vivants fesaient partie du régime général du chômage,et cela arrangeait tout le monde,certes avec certains arrangements hypocrites qui permettaient aux artistes vivants(sans statut réel)d'atteindre les 12 mois pour boucler leurs délai cadre. Et a ceux que sa arrangeait,les ORP,Les politiques,et même certain directeurs de théâtre de dire que les Intermittents sont des fainéants et des profiteurs,et qu ils rechignent a passer la panosse,ou carrément,il n y a pas d'acteurs en suisse romande!Bref un nombre insignifiant de 1'700 individus comme l' a si bien dit Doris Leuthard.
Cette votation oblige donc tout le monde a se pencher sur la question d'un véritable statut,de la mission des directeurs de théatre,et de la question d un finacement plus cohérant!
Bref a passer un grand coup de PANOSSE!!

Claudio Rugo
Visiteur

#71 no comment

2010-11-10 07:19

no comment
Edgar Acevedo
Visiteur

#72 Grève générale

2010-11-10 08:10

Je me suis toujours posé la question: Pourquoi avoir écarté la grève général de tous les "intermitents" avant la votation?

Même maintenant... Il y a une raison autre que d'ordre idiosyncratique?

Quelqu'un a une idée?

E
E
Visiteur

#73 Appel à la grève générale

2010-11-10 08:20

il fallait lire "idiosyncrasique" bien entendu... faux-ami...
Véronique Mantero
Visiteur

#74

2010-11-10 10:44

J'adore la culture et les spectacles en tout genre, je trouve que cela "lubifie" notre société sclérosée!! Et je souhaite encourager, par ma signature, les gens du spectales afin qu'ils continuent à nous en mettre plein les yeux et les oreilles et les COEUR!
Jean-Luc Borgeat
Visiteur

#75 artisan de la scène

2010-11-10 11:51

Depuis toujours, le citoyen sait que le boulanger, le dentiste, le médecin, le postier etc. suivent des formations pour exercer leur métier. Cependant, ce même citoyen ne sait pas forcément que lorsqu'il s'assied dans une salle de spectacle pour voir du théâtre, de la danse, pour écouter un concert, lorsqu'il va au cinéma, lorsqu'il regarde une fiction sur son écran, il assiste à la présentation du travail d'artisans de la scène ou de l'image qui ont suivi une formation, qui ont travaillé leurs huit heures par jour (voir plus) au même titre que le boulanger, médecin, postier, pour proposer un spectacle, concert, film qui valorisent  le label qualité suisse tout autant que n'importe quelle société de service ou produit fini d'origine helvétique.La Culture ne tombe pas du ciel, elle se construit à travers des professions vivantes qui doivent être soutenues et défendues.