Pour que la France quitte le concours de l'Eurovision de la chanson

Contacter l'auteur de la pétition

L'Eurovision 2018, même au Portugal, c'est l'anglais qui gagne !

2018-06-10 15:42:55

L'anglicisation va bon train à l'Eurovision ! Chaque année, c'est l'anglais qui remporte la victoire que ce soit par les chansons présentées que par tout ce qui gravite autour de l'Eurovision : site Internet officiel, la présentation du spectacle, le logo officiel, les produits dérivés, etc.

Cette année ce concours se passait au Portugal. On aurait espéré alors plus de latinité, c'est-à-dire plus de français que d'anglais, puisque le français et l'anglais sont théoriquement les deux langues officielles de l'Eurovision.

Mais la réalité a été tout autre, puisque les 4 présentatrices portugaises qui ont animé la cérémonie de la finale de ce concours, l'ont animée entièrement en anglais. 

 Allons-nous ainsi accepter la mise en place de l'anglais partout ?

Allons-nous nous laisser globichiser sans rien dire ? Voilà la question qu'il faut se poser.

Aujourd'hui, l'anglais, ou plutôt l'anglo-américain, sert à détruire les nations pour tenter de les globaliser en un seul paquet, un paquet qui sera ensuite géré par une gouvernance mondiale de type GAFA et Cie. L'anglo-américain, le globiche, est ainsi devenu la langue de la globalisation, la langue de l'oligarchie qui veut gouverner le monde, la langue du compactage humain, celle qui a pour but de détruire le citoyen pour qu'il ne soit plus qu'un simple consommateur, une langue qui n'est plus internationale puisqu'elle tend à tuer les nations, une langue dont il faut combattre l'impérialisme et l'hégémonie jusqu'au dernier souffle de notre énergie.

Une vue d'ensemble sur l'anglomanie de l'Eurovision 2018 !

- La scène se passe à Lisbonne, au Portugal, mais le slogan de l'Eurovision 2018 organisé par le Portugal a été : AllBoard ! (tous à bord ! Invitation au voyage ou à l'anglicisation ?)

- En ouverture de la cérémonie, le défilé des drapeaux s'est fait exclusivement en anglais.

- Les 4 présentatrices portugaises qui ont animé la soirée l'ont fait entièrement en anglais.

- Sur les 43 chansons présentées, 32 l'ont été en anglais, aucune partiellement en anglais, ce qui a fait que 11 chansons ont été chantées dans une langue autre que l'anglais. C'est un mieux par rapport à l'an dernier où sur 42 chansons présentées, 35 l'étaient en anglais, 3 partiellement en anglais (dont la chanson chantée par Alma qui représentait la France - refrain en anglais !), ce qui a fait qu'en 2017, seulement 4 chansons avaient été chantées dans une langue autre que l'anglais.

- Les commentateurs français, en voix hors cadre, comme pour en rajouter à l'anglomanie ambiante, nous ont parlé du "Big five"(sic), une expression anglaise (encore !)  qui désigne depuis 2010, l'Espagne, le Royaume-Uni, l'Allemagne, l'Italie et la France. Ces pays sont directement qualifiés pour la grande finale du concours, car ce sont les plus gros contributeurs de l'Union européenne de radio-télévision.

- Élodie Gossuin, la Française qui a présenté à l'antenne, les résultats du jury français, les a présentés en bilingue français-anglais, alors que cela fait déjà 2 ans que nous dénonçons l'emploi du bilinguisme français-anglais par cette dame. Apparemment, depuis 3 ans, depuis que c'est elle qui donne les résultats pour la France, les résultats du jury français sont donnés en bilingue français-anglais, alors qu'auparavant, ils n'étaient donnés qu'en français.

 Elodie-gossuin-pendant-la-finale-de-l-eurovision-20181.PNG

 

Note : Si, hélas, nous ne pouvons pas intervenir juridiquement parlant auprès des responsables de France Télévisions pour les contraindre à quitter l'Eurovision ou pour, à défaut, exiger d'eux que le français soit traité à égalité avec l'anglais, puisque notre langue est avec l'anglais, langue officielle de l'Eurovision, nous pouvons cependant agir contre l'anglomanie, par le biais de la justice, dans d'autres affaires. 

C'est le cas notamment, dans une affaire qui nous oppose à la commune du Grau-du-Roi, commune qui a adopté la dénomination "Let's Grau", une dénomination à caractère anglais pour qualifier la marque ombrelle de la ville.

Nous avons gagné le procès en première instance au Tribunal administratif de Nîmes, mais la commune fait appel du jugement, ce qui nous oblige pour aller en appel de prendre un avocat (c'est obligatoire en appel).

Il est bien évident que les frais d'avocat représentent une somme très importante pour la petite structure que nous sommes, c'est pourquoi nous avons lancé une souscription en ligne pour que ceux qui en ont assez de voir l'anglais gagner partout, aient la joie de participer à un procès qui risque de le faire perdre, enfin. 

Pour en savoir plus sur cette souscription, merci de suivre ce lien : https://www.lepotcommun.fr/pot/w7czrbxf

Et comme on dit en pareil cas, « À votre bon coeur, Messieurs-Dames ! ».

 

Merci de votre attention et cordiales salutations.


Régis Ravat, Président de l'Afrav

L'Eurovision 2018, c'est reparti pour la France, hélas !

2018-01-12 09:20:05

 

Mesdames, Messieurs, 

 

En attendant que la France se décide à abandonner le Concours de l'Eurovision de la chanson qui est devenu, comme nous le savons, la fête de l'anglais pour tous, eh bien, en attendant cela, continuons toujours et encore, à combattre et à dénoncer le caractère anglicisant de ce concours.  

Ni langue unique, ni culture unique, ni chanson unique, RETRAIT sans états d’âme de ce concours sans âme !   

 

Eurovision-2018-Garou-Christophe-Willem-Isabelle-Boulay-Amir.jpg

 

Refusons l’Eurovision telle qu'elle est devenue, c’est-à-dire, l’Anglovision et demandons que France Télévisions consacre plutôt l'argent - notre argent - qu'elle donne à l'Eurovision, demandons qu'elle le consacre au Concours de la chanson des Jeux de la Francophonie, un concours qui a lieu chaque quatre ans sous l'égide de l’organisation internationale de la francophonie (OIF).

Pour le coup, il serait également important de mobiliser pour la grandeur de l'affaire, les Alliances françaises du monde entier, ainsi que toutes les radios et télévisions publiques des pays concernés.  

Merci de diffuser le plus largement possible cette information et de continuer avec nous de dénoncer l'imposture de la politique actuelle du tout-à-l'anglais.   

Pour agir et continuer à protester, merci d'aller sur la page de notre site :  https://www.francophonie-avenir.com/fr/Info-breves/265-Eurovision-c-est-reparti-pour-la-France-helas

 N'hésitez pas, notamment, à diffuser largement, la photo ici présente, car, mine de rien, elle en dit pas mal sur le problème. 

 

 Avec toute ma considération et mes meilleurs vœux pour l'année nouvelle.   


Régis Ravat, Président de l'Afrav

Une chanson pour la France au cas où elle participerait encore à l'Eurovision en 2018 !

2017-06-15 21:06:23

Madame, Monsieur,

 
Madigan2.jpgMadigan, un artiste compositeur-interprète, connaissant notre combat contre le tout-anglais, a eu la gentillesse de nous envoyer une chanson de son dernier album :  « Je ne chante pas en anglais ».
 
J'ai trouvé cette chanson entraînante, rythmée, autrement dit, je la trouve très bien.
 
Ce faisant, je pense qu'il serait bon que chacun d'entre nous fasse le nécessaire pour donner le meilleur écho à cette chanson.
 
Moi, je l'ai déjà envoyée aux organisateurs français de l'Eurovision pour proposer que la France se fasse représenter par cette chanson en 2018, au cas, où notre pays, hélas, devrait continuer à participer à ce sinistre concours.
 
 Sur You Tube, lorsque vous écouterez la chanson, n'hésitez pas à mettre des commentaires positifs et des "J'M" :
 
Madigan-anglais.jpg
 
Pour une fois qu'il y a un chanteur qui s'engage pour la chanson en français, il me semble que ce serait bête de ne pas lui faire de la publicité.
 
 
Cordialement
 
 

Régis Ravat, Président de l'Afrav



Partager cette pétition

Aidez cette pétition à récolter plus de signatures.

Comment promouvoir une pétition ?

  • Partagez la pétition sur votre mur Facebook et dans les groupes liés au sujet de votre pétition.
  • Contactez vos amis
    1. Écrivez un message dans lequel vous expliquez pourquoi vous avez signé cette pétition, car les gens seront plus susceptibles de la signer s'ils comprennent l'importance du sujet.
    2. Copiez et collez l'adresse web de la pétition dans votre message.
    3. Envoyez le message par e-mail, SMS, Facebook, WhatsApp, Twitter, Skype, Instagram ou LinkedIn.



Publicité payante

Nous ferons la promotion de cette pétition auprès de 3000 personnes.

Apprendre encore plus...